Jacques Chauviré
Accueil Jacques ChauviréLe temps qu’il fait Jacques ChauviréLittérature

Journal d’un médecin de campagne

Jacques Chauviré

Éditeur : Le temps qu’il fait

Livre indisponible à la vente
Journal d'un médecin de campagne--Jacques Chauviré

Ouvrage indisponible chez l’éditeur.

Le journal inédit que Jacques Chauviré nous livre ici est un document de grande valeur sur un monde presque totalement disparu, et sur la vie intérieure d’un homme remarquable.
Tenu pendant dix ans - juste avant la publication de son premier roman -, il alterne les observations médicales et les réflexions littéraires. Il vaut également par l’un et l’autre aspect, qui se répondent en écho. Compassion devant la douleur, refus obstiné de la mort dialoguent avec les traces pudiques d’une recherche spirituelle soutenue, nourrie par l’amour de la campagne et la fréquentation des livres. Ses riches échanges avec Jean Reverzy et Albert Camus ne détourneront pas le médecin dévoué de la mission quotidienne qu’il s’est donnée, ni ne briseront son isolement. Il écrira, sans fréquenter le monde des Lettres, comme pour approfondir son unique objet de préoccupation : la condition humaine.

De celle-ci, Chauviré a une vision plutôt sombre dont il donne la mesure dans la suite de proses intitulée Funéraires : dix morts minuscules, exemplaires, et forcément inacceptables.

Un extrait du livre

« • 11 novembre 1951. Je n’ai pas fréquenté la mort à l’hôpital ou, si je l’ai fréquentée, je n’étais pas seul avec elle. Médecin plus qu’homme. Même la guerre ne m’a rien appris sur elle.
Mais l’hôpital et la guerre m’ont beaucoup enseigné sur l’homme mort : le cadavre. J’y reviendrai peut-être.
Je n’ai su ce qu’était la mort que lorsque j’ai commencé à exercer la médecine, à assister des mourants, à être confronté à l’agonie, dans une chambre, auprès d’un lit, auprès du désarroi des proches et dans le mien.
 
• 15 novembre 1951. Malgré les progrès fulgurants que la physiologie est en train d’accomplir ce temps est et sera longtemps celui des guérisseurs.Le positivisme scientifique a vécu dans l’opinion. Il a conçu trop d’armes pour la guerre.Que dire de ce temps où le Saint-Siège proclame le dogme de l’assomption de la Vierge, où le pape lui-même fait état de signes célestes qu’il a lui-même observés, où les lieux de pèlerinage sont envahis par des multitudes, où l’on assiste enfin, dans l’art de guérir au renouveau des pratiques occultes. La Science les a tous déçus.
 
• 16 novembre 1951. La mort est une parturition laborieuse qui se prolonge souvent pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois.
Accoucher de son âme serait plus exact que rendre l’âme.
 
• 18 novembre 1957. Le médecin est un personnage qui va, l’hiver, de maison en maison, pour se réchauffer les oreilles à la poitrine d’enfants fiévreux. »

ISBN : 2.86853.413.9, parution novembre 2004, 136 pages, format 14 x 19 cm.

En savoir plus sur Jacques Chauviré

C'est votre première visite ? Cliquez ici pour en savoir plus.

Inscription à la lettre Lekti
Votre E-Mail :
Voir également

Territoire

Jean-Loup Trassard




Tout n’est pas dit

Philippe Jaccottet




Noël à Ithaque

Gilles Ortlieb




Caloge

Jean-Loup Trassard




L’apprentissage de la ville

Luc Diétrich




Archéologie des feux

Jean-Loup Trassard




‹ Livre précédent Ι Livre suivant ›

Les autres livres de Jacques Chauviré

Élisa

Jacques Chauviré

Les mouettes sur la Saône

Jacques Chauviré

La terre et la guerre

Jacques Chauviré

Les livres associés 

La Vie en plein cœur

Fabien Ollier

Montagne noire

Lionel Bourg

Les derniers paysans

Jean-Loup Trassard

Ouailles

jean-Loup Trassard

Sarah, feuille morte

Jean-Claude Pirotte

Le plaisir solitaire

Bernard Delvaille

Visages athonites

Jacques Lacarrière

Sous vide

Jean-Pierre Guillard
Lekti-ecriture.com, acheter vos livres en toute sécurité

 -
Lekti travaille avec la librairie Ombres Blanches, librairie indépendante française située à Toulouse (France).

Les livres présentés sont en stock à la librairie. Ils vous sont expédiés en France, et partout dans le monde.
Vous pouvez, au choix, payer les livres commandés par Carte Bancaire, eCarte-Bleue ou chèque.
Si vous habitez la région de Toulouse (France), vous pouvez également retirer gratuitement les livres en librairie.

Également sur Lekti : Contre-feux, revue littéraire | Le bloc-notes | Le projet Lekti
Fil RSS