Lekti-ecriture.com, littérature et maisons d'éditions sur Internet
Contre-feux, revue littéraire de Lekti-ecriture.com

« Ce n'est pas ce qui est, mais ce qui pourrait et devrait être, qui a besoin de nous »
Cornelius Castoriadis


Contre-feux, revue littéraire > Les auteurs > Herman Melville

Herman Melville


  • Extract

    Bartleby, The Scrivener

    A story of Wall-Street

    30 June 2005, by Herman Melville
    Now my original business -that of a conveyancer and title hunter, and drawer-up of recondite documents of all sorts- was considerably increased by receiving the master’s office. There was now great work for scriveners. Not only must I push the clerks already with me, but I must have additional help. In answer to my advertisement, a motionless young man one morning, stood upon my office threshold, the door being open, for it was summer. I can see that figure now—pallidly neat, pitiably (...)
  • sketch Seventh

    The encantadas

    Charles’s Isle and the Dog-King

    30 June 2005, by Herman Melville
    So with outrageous cry, A thousand villeins round about him swarmed Out of the rocks and caves adjoining nye; Vile caitive wretches, ragged, rude, deformed; All threatning death, all in straunge manner armed; Some with unweldy clubs, some with long speares, Some rusty knives, some staves in fier warmd. We will not be of any occupation, Let such vile vassals, born to base vocation, Drudge in the world, and for their living droyle, Which have no wit to live withouten toyle. (...)
  • Extrait

    The Encantadas

    Two Sides to a Tortoise - Sketch Second

    24 June 2005, by Herman Melville
    « Most ugly shapes and horrible aspects, Such as Dame Nature selfe mote feare to see, Or shame, that ever should so fowle defects From her most cunning hand escaped bee; All dreadfull pourtraicts of deformitee. Ne wonder if these do a man appall; For all that here at home we dreadfull hold Be but as bugs to fearen babes withall Compared to the creatures in these isles’ entrall. Fear naught, then said the palmer, well avized, For these same monsters are not there indeed, But are into these (...)
  • Billy Budd, matelot

    Chapitre II

    4 mai 2005, par Herman Melville
    Billy Budd matelot, publié en français par les éditions Amsterdam, est avec Moby Dick et Bartleby, une histoire de Wall Street, l’un des textes essentiels d’Herman Melville. Billy Budd est sans doute un des textes littéraires les plus discutés et les plus commentés qui aient été écrits au XIXe siècle ; il a suscité, et suscite encore, des débats souvent passionnés, tant son interprétation est délicate, tant aussi il engage des problèmes fondamentaux de notre culture. Cette fable politique a pour figure (...)
  • Littérature américaine du XIXe siècle

    Les mers du sud

    Extraits

    4 mai 2005, par Herman Melville
    Les mers du sud, présenté ici, est l’un des trois textes inédits d’Herman Melville qui furent regroupés dans un livre publié par les éditions Finitude en 2004, intitulé À bord. Les Mers du Sud est une conférence donnée par Melville entre décembre 1858 et 1860. L’auteur s’était en effet lancé à cette époque dans un cycle de trois saisons de conférences qui malheureusement ont vu leur public décliner au fil des mois. La conférence sur les Mers du Sud fut prononcée par Herman Melville une douzaine de fois. Le (...)
  • Extrait

    Bartleby

    Une histoire de Wall Street

    21 février 2005, par Herman Melville
    Après avoir décrit son cabinet d’homme de loi, lieu sinistre cernés par les grands murs sombres des immeubles avoisinnants de Wall Street, et ses clercs, qui évoquent irrésistiblement les personnages les plus comiques de Dickens, le narrateur de cette histoire de Wall Street rapporte comment Bartleby, qu’il avait recruté comme copiste, refusa obstinément de répondre à tous les ordres et à toutes les demandes, sollicitations et supplications qui lui étaient adressées, leur opposant une même formule : (...)
  • Septième esquisse

    L’île de Charles et le roi des chiens

    Extrait des Encantadas

    21 février 2005, par Herman Melville
    Alors avec des cris horribles, Un millier de vilains se pressent autour de lui, Surgis des grottes et des rochers avoisinants, Misérables créatures, dépenaillées, grossières et difformes, Toutes le menaçant de mort, toutes armées d’une étrange manière Qui de bâtons maladroits, qui de longues lances, Qui de couteaux rouillés, qui d’épieux chauffés au feu. Nous ne voulons avoir aucune occupation, Laissons ces viles vassaux de basse vocation Peiner sur cette terre et souffrir pour leur pain (...)
  • Seconde esquisse

    Les deux faces d’une tortue

    Extrait des Encantadas

    21 février 2005, par Herman Melville
    Les Encantadas furent publiées pour la première fois aux États-Unis en 1853, soit l’année de parution de Bartleby, une histoire de Wall Street. Les Encantadas ou îles enchantées d’Herman Melville correspondent à ce que nous appelons maintenant l’archipel des Galapagos. Ce sont hideux aspects et formes très horribles Tels que Dame Nature est sans doute à leur vue prise de peur Ou de honte, que des défauts si odieux Aient pu à ses mains habiles échapper, Tous affreuses peintures de la (...)

Les ressources offertes librement et gratuitement sur Lekti ne pourraient exister
sans le soutien de notre communauté de lecteurs qui achètent leurs livres
sur Les espaces de l'édition indépendante et aux bibliothèques qui s'abonnent, pour leurs lecteurs, à la bibliothèque numérique Lekti.
Qu'ils en soient remerciés.