LA POSTE NOUS TUE !

ENVOIS PRESSE Il faut que l’on conte un nouvel épisode de la guerre croquignolesque que nous menons face à la Poste. Cela dure depuis des mois, des années... Brèves avait jadis un n° de CPPAP, ce qui lui permettait d’avoir un tarif presse réduit pour ses envois. Du temps de Raffarin, cet agrément nous a été supprimé (comme à la plupart des petites revues), ce qui nous a obligés à utiliser le tarif lettre et à multiplier par 4 ou 5 notre budget envoi. Devant une telle situation injuste, la Poste a fini par admettre qu’une nouvelle offre pouvait voir le jour et a mis en place un nouveau tarif pour les revues : Publissimo Esprit libre (plus cher que l’ancien tarif presse mais plus avantageux que le tarif lettre). Ouf ! enfin nous allions pouvoir consacrer nos maigres subventions à autre chose qu’à payer la Poste. Et bien non ! Notre dossier de demande d’admission au tarif Publissimo a été retoqué au prétexte que nous avions, en plus d’un n° ISSN... un n° ISBN. Et pour la Poste avoir un ISBN (pourtant obligatoire pour être recensé dans les bases de données professionnelles, et donc être commandé par les libraires et bibliothèques) signifiait que Brèves était... un livre et pas une revue. Elle ne pouvait donc pas prétendre à ce fameux tarif réduit. Encore des années de protestation et de réclamations… Au mois de mars, suite à la mobilisation des revues, des lettres au CNL, à Ent’revues, de l’Arcep (Autorité de régulation de la Poste), l’intervention du Syndicat de la presse culturelle, etc, la Poste est revenue sur sa décision et a enfin admis que les revues détentrice d’un ISBN pouvaient également bénéficier du tarif réduit Publissimo. __Prévenez tous vos amis revuistes de l’existence du Publissimo. Toutes les revues munies d’un n° ISSN ont droit à ce tarif. https://www.extranet.presse-poste.com/offres/offre-publissimo-esprit-libre

AUTRES CHOSES BONNES A SVOIR A PROPOS DE LA POSTE

La Poste est signataire du Service Postal Universel. A ce titre elle est tenue de respecter certaines obligations en matière de tarification et de services. http://legroupe.laposte.fr/Profil/Les-missions-de-service-public/Le-Service-Universel-Postal

LE SAC DE LIVRES La Poste rechigne et évite de le proposer. Mais il semble bel et bien toujours exister puisque certains éditeurs (chanceux !) m’assurent toujours l’utiliser. L’offre Sac de Livres est exclusivement réservée aux éditeurs pour leurs envois de livres à destination de professionnels (ex. Libraire) ou Editeurs de livres. Elle se caractérise par les points suivants : offre non contractuelle, sans suivi, ni signature à la livraison.Nécessité d’utiliser les sacs La Poste : sacs postaux en jute disponibles par lot de 20 sacs au prix de 16 € TTC le lot. Il sont valables sur les tranches de poids : de 5 à 25 kg. Délais économiques d’acheminement : 3 à 5 jours (délai indicatif) pour le national, deux niveaux de service pour l’Outre Mer (Prioritaire : 5 à 7 jours et Economique : 25 à 30 jours) Voici les étapes à suivre pour passer commande de vos Sacs de Livres : le Bon de Commande Sacs de Livres est à disposition sur Internet  www.coliposte.fr Cliquez sur « Entrer » dans l’espace Entreprise (encart violet), Cliquez sur « Découvrez nos produits » (dans l’encart violet « Expédier des colis ») Puis sur le lien Commandez vos Sacs de livres. Téléchargez le bon de commande pour pouvoir le remplir sur votre ordinateur puis adressez-le par mail à l’Administration des Ventes de La Poste : Support.adv@laposte.fr Un numéro d’agrément ainsi qu’un numéro de client vous seront attribués et communiqués en même temps que le mail de confirmation de votre commande. Si vous ne disposez pas d’un accès à Internet, votre interlocuteur commercial sera votre bureau habituel qui pourra imprimer le bon de commande. Une fois complété, il vous suffira de le faxer à l’ADV ColiPoste au : 01 48 15 07 77. Joindre au sac une étiquette bleue ( tarif économique) contenant les informations pour l’acheminement et l’affranchissement. Ne pas oublier les documents douaniers pour les envois vers l’Outre-mer ainsi que la mention du niveau de service. L’étiquette réalisée par vos soins, doit être rectangulaire, confectionnée sur un support rigide (carton ou plastique) pourvu d’un œillet et doit porter la mention « A ne pas ouvrir par le service postal » Tout cela vous paraît compliqué ? ou au contraire, vous êtes près du fou-rire ? Sachez que votre Postière préférée saura vous tenir la main. Tarifs (à titre indicatif) en € - Poids Tarif/sac en 2012 par tranche de 5 kg jusqu’à 25 kg (: de 4,90 à 24,00.€ (voir tarif en cours auprès de votre bureau). (sources - La Poste / Coliposte) Pour mémoire rappelons que c’est à la suite de notre pétition de 2009 qui avait réunie plus de 9000 « gens du livre» que le sac de livre avait été réintroduit dans l’offre de la Poste.

ENVOIS DE LIVRES ET BROCHURES A L'ETRANGER A TARIF REDUIT http://www.laposte.fr/entreprise/produits-et-services/livres-et-brochures

ENVOIS DE LIVRE EN FRANCE au tarif lettre verte (jusqu’à 250 gr) Economique. Une lettre est un pli privé et aucun agent n’a le droit de vous interroger sur son contenu ni de vous la faire ouvrir. Par contre il peut vous la refuser si elle fait plus de 3 cm d’épaisseur. (dernière invention - abusive ? - de la Poste). Vous pouvez en toute légalité envoyer des livres au tarif lettre verte et refuser les emballages spéciaux vendus dans les bureaux de postes. Comparez les prix !

EN 2011 LA POSTE A ETE CONDAMNEE à payer UN MILLION d’euros à l’Arcep pour non respect du Service Postal Universel

ARCEP (Autorité de régulation de la Poste) Chacun peut saisir l’Arcep soit via le site www.mediateur-telecom.fr soit à l'adresse suivante (par lettre simple) : Le médiateur des communications électroniques Arcep - 01 40 47 70 00 7 Square Max Hymans, 75730 Paris

En conclusion, les tarifs sont devenus si exhorbitants que beaucoup de revues cessent de paraître. Et les postiers interrogés ne sont guère optimistes pour l’avenir. Voilà ce qui arrive quand on se laisse dépouiller de ses services publics, qu’on les abandonne à ces choses barbares qu’on appelle des «EPIC» «Etablissement public d’intérêt commercial» comme est devenue la Poste... Intérêt commercial... c’est tout dire !