L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - Photographie

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 14 mars 2016

Livres muets à Phnom Penh

macCamb.jpg


Christophe Macquet, qui n'est plus ni au Népal ni en Sibérie orientale, non plus qu'aux Maldives ou à Machu-Pichu, nous signale que deux livres muets sont publiés à Phnom Penh.

Un éléphanteau vert (Éditions Sipar, Phnom Penh (Cambodge), 28 pages au format 140/180 mm à 5 exemplaires numérotés et signés. Il s'agit de "réinjections et photographies directes" de Bayou Petit-Caillou, Bénarès, Katmandou, Lafayette, Montréal, New-York, Niagara Falls, Nouvelle-Orléans, Toronto, Wimereux (2015).

On n’entend pas (Éditions Sipar, 28 pages au format 140/180 mm à 4 exemplaires numérotés et signés. Il s'agit de "réinjections" sur des photographies originales d'Argentine, Arménie, Bolivie, Cambodge, Éthiopie, France, Inde, Iran, Népal, Venezuela (2007-2015)



samedi 13 février 2016

Les photographies d'Ho Fan




Né à Shangaï entre 1931 et 1937, Fan Ho n'a cessé de photographier Hong Kong.
Des images à regarder en lisant le "monde flottant" décrit par Kenneth White dans ses poèmes (Alfred Ebiel, 1976) ou le tableau formidable des voyages asiatiques du couple Hemingway-Martha Gellhorn. Un cadeau à faire ? Le site de Fan Ho devrait vous donner quelques envies...
Le livre de Martha Gellhorn ? On en parle bientôt.





lundi 21 septembre 2015

Paul Vérola (un portrait)

Paul_Verola.jpg




Et voici toujours un portrait photographique de Paul Vérola (1863-1931), un poète, romancier et photographe amateur dont le patronyme laisse rêveur.

Manquant tout juste d'être un rastaquouère, on n'imagine pas plus déliquescent, plus fin de siècle, plus fleur du mal.


LE LIVRE

Rimes lointaines

Sans clarté, dans la nuit profonde,
Les paysages les plus beaux
Ne sont, pour le regard de l'homme,
Qu'un trou vide comme la mort :
Ainsi, quand nul oeil ne le sonde,
Chaque livre est un vain tombeau
Où dort, d'un léthargique somme,
Une âme qui peut vivre encor.
(...)
Sous les cyprès des cimetières,
Les corps, étendus pour toujours,
Ne sont plus qu'une écorce immonde
Que rien ne pourra réveiller : Ouvrez, interrogez les bières !
Inondez-les d'air et de jour !
En est-il un qui réponde ?
Sur elles à quoi bon prier !...
(...)


On en reparle bientôt.


samedi 7 février 2015

D'argentine en Lituanie

macer.jpg


Le nouveau livre muet de Christophe Macquet, Anoche hubo una tormenta, transporte, via l'Atlantique Sud et 26 photographies prises entre 2005 et 2011, d'Argentine en Lituanie.
L'ouvrage est tiré à 50 exemplaires numérotés, il paru à Erevan en décembre 2014 et les éditions Le Grand Os peuvent vous permettre de vous le procurer.
Ceux qui ignorent encore l’œuvre de Christophe Macquet peuvent se tourner vers l'Alamblog et plus encore vers son site personnel Obscures.

Christophe Macquet Anoche hubo una tormenta. - Erevan, Antares, 28 pages dont 26 photographies couelurs (isbn 978-9939-51-705-6) 20 € (+ 1,50 € frais de port)

vendredi 19 décembre 2014

Cette fille a la peau verte (Macquet le débouleur)

captMacquet.jpg



Le 8 décembre dernier, Christophe Macquet annonçait sur son blog Obscures la parution de trois nouveaux "livres muets".
C'est peu de dire que ce photographe-écrivain-globe-trotter a quelque chose de fascinant.
Plus véloce que les amateurs de traîneaux ou de cabanes sibériennes, il va imprimer ses livres de photographies en Arménie ou au Kerala, shoote des tombes en Terre de feu, use de pratiques solitaires comme la "réinjection" (photographie de l'un de ses clichés via l'écran d'un ordinateur, la nuit de préférence et toujours dans l'obscurité pour maintenir un cadre noir) ou, plus récemment de la maréidolie. Il a bien fallu qu'il nous explique ce qu'était ce mot-valise composé de marée et paréidolie (illusion d'optique donnant à voir une forme, un visage, dans un objet, un rocher, etc.). « Et "le mot "paréidolie" est beaucoup utilisé en psychanalyse jungienne (on s'en fout) », s'empresse-t-il d'ajouter.
Frappé par la qualité des images et des textes de cet habitué de l'Alamblog (souvenez-vous de Luna Western), la parution des Sélénogrammes de la solitude avine où il tangote, assez incantatoire, prenant...

Et Macquet-la-tête-noire écrivait dans son noir (sur la voûte dans son noir, sur la voûte dans son noir) (...)

ou de L'Oiseau, récit physique, album de photographies prises en Amérique latine durant la décennie qui vient de s'écouler, soulignent encore l'importance de ses gestes.
Littérairement comme graphiquement, frappe d'abord l'immense liberté de Christophe Macquet. Pas de postulats, de dogmes, de formes "à s'y tenir". Liberté grande. L'écharpe de vent autour de la tête, on passe de la macrophotographie au flou derrière la vitre ou aux complicités dans le tunnel. On est sans cesse surpris. On se prend à penser, à moins d'être subjugué, à penser qu'il est si rare d'être surpris ainsi... Mais n'est-ce pas normal puisqu'

"En cette trente-huitième année de l'incarnation du phosphène de rien"

tout apport de Christophe Macquet vient bouleverser par son caractère autonome, énergique, international et assez certainement social, le panorama culturel prévisible et prévu ?
C'est un franc-tireur au pied léger, un indépendant armé d'imagination jusqu'aux dents qui bousille les têtes de gondole sans l'avoir toutefois bien remarqué. Un débouleur. Un ruineur de commerce diront les gens du métier, un punk apatride, un électron libre.
Il convient donc de prêter attention à cette œuvre étrange et attirante, rendue plus précieuse encore par les mystères de sa conception et de ses pérégrinations. La façon dont elle arrive jusqu'à nous est, pour commencer, le premier de ses enjeux, partant de ses charmes.
Enfin de l'air frais.


Christophe Macquet Cette fille à la peau verte (maréidolies). — Kerala, DC Press, 2014, 28 pages. ISBN 978-93-84786-07-6
Sélénogrammes de la solitude avine. — Arménie, Actual Art, 2013, 28 pages. ISBN 978-9939-816-40-1
L'Oiseau, récit physique. 82 photographies couleurs — Toulouse, Le Grand Os, 2014, 88 pages, cartonnage illustré éditeur, tirage à 100 exemplaires, 32 € (port 1,50 €).



OiseauMacquet.jpg

mercredi 25 juin 2014

Des livres muets en provenance d'Arménie

macquetFilsantro.jpg

Toujours en vadrouille à travers les solitudes du monde, parfois habitées, Christophe Macquet nous prévient, peut-être d'Arménie, qu'il publie un "livre muet", tout juste après son Sélénogrammes de la solitude avine.
Ce nouvel opus du reporter silencieux s'intitule L’histoire de la fille sans trou/Համր գիրք. Il se trouve auprès des éditions Antarès.



Christophe Macquet L’histoire de la fille sans trou/Համր գիրք. — Erevan, Antarès, 28 pages, 140/140 mm, isbn 978–9939–51–624-0. 50 exemplaires vendus ici.


vendredi 22 novembre 2013

Eugene von Bruenchenhein derniers jours

bruenchenhein.jpg



Derniers jours de l'exposition Eugene von Bruenchenhein à la galerie Christian Berst jusqu'au 23 novembre 2013.

Les adeptes de Betty Page apprécieront. La multitude de photos de Marie, l'épouse de l'artiste, constitue une part ignorée de l'oeuvre découverte seulement au décès de celle-ci. Une part problématique qui porte un éclairage nouveau sur la création de Bruenchenhein.



Galerie Christian Berst
Passage des Gravilliers
10, rue Chapon
75003 Paris

dimanche 20 novembre 2011

Traité du sténopé

Traite__du_ste_nope_-taille_moyenne.jpg



A l'heure du tout-en-un électronique (téléphones-distributeurs de glaçons et appareils photos-autotensiomètres), le retour aux collages, montages, fabrications artisanales d'objets, de livres, l'invention de procédés plus ou moins complexes de création manifestent un évident besoin d'en revenir à des matériaux simples et à des médias a-électroniques.

Le réalisateur de clips François Vogel n'est pas le moindre de ces retourneurs aux sources. Pour sa part, il invente et fabrique des appareils photos, des caméras virtuelles, tourne des films.

Son Nouveau Traité du sténopé nous invite à redécouvrir une façon simple de faire de la photographie sans objectif. Pour la bonne bouche, il propose en outre une étonnante collection d'appareils photographiques à perspective inversée...


François Vogel Nouveau Traité du sténopé. édition bilingue français-anglais. — Bastia, Editions Eoliennes, 160 pages, 24 euros.

jeudi 17 novembre 2011

Photo off

LuisVioque.jpg


Au récent Salon Photo Off qui s'est tenu à la Bellevilloise le week-end dernier, de très belles images, et notamment celle-ci, de Luis Vioque (galerie Valid Foto, Barcelona).

La galerie russe Anya Stonelake présentait également de superbes photos.

Et puis des fleurs de John Stewart, dans le goût de Josef Sudeck, mis en couleur par une main artiste que l'on ne peine guère à deviner...

mardi 6 septembre 2011

Christophe Macquet dans la Pampa

CMacquet.jpg



Christophe Macquet publie ses photos dans L'oiseau, récit physique. On peut visualiser l'album sur Blurb.

Il semblerait qu'un autre livre, Ecrans Pampa Rouge & Céleste, soit en préparation.

- page 1 de 2