L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - Paul Verlaine

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 17 avril 2016

Bibliographie lacunaire de la revue Au Balcon

AuBaconGolberg.jpg


Au Balcon, Revue mensuelle de littérature, d’art & d’expressions diverses. 1871-1914.
Paris, 1995 (Éditions du Fourneau), in-12, nombreuses illustrations, environ 224 pages en tout.
Du n°1 au n°7 (janvier juillet 1995), 32 p. par fascicule. Chaque livraison de 32 pages comportait un Lexique Rimbaud et un Dictionnaire des noms propres imprimés sur papier rouge et des textes critiques ou des présentations de Cathé, Chaléat, Coquio, Dommartin, Giocanti, M. & S. Laurent, Le Couëdic, Lefrère, Philippe Oriol et Christian Soulignac.
Ce dernier a doté d'une mise en pages singulière les sept brochures agrafées sous couverture crème imprimée et illustrée en noir, in-8, 21x14,5 cm, double feuillet central imprimé sur papier rouge.
Les numéros 4 et 5 d'avril et mai 1995 sont sortis fin octobre 1995, et le dernier numéro de Juillet 1995 est sorti fin février 1996.

Autour du directeur de la rédaction Stéphane Le Couëdic s’étaient regroupés des collaborateurs d’horizons très divers, tant politique que culturels mais dont le but commun était l’étude de cette période charnière entre le XIXe et le XXe siècle, 1871-1914.
La revue, initialement, ne devait pas s’intituler ainsi mais Au Balcon de l’Avant-Siècle, titre beaucoup plus explicite. La maquette du numéro 1 fut entièrement réalisée avec ce titre et quelques exemplaires spécimen imprimés pour faire connaître la revue.
Mais un éditeur parisien ayant transformé l’expression Avant-Siècle en marque commerciale, décision fut prise de faire tomber cette dernière du titre (afin d’éviter toute assignation) et il ne resta plus aux collaborateurs que le balcon pour s’accouder et regarder passer les gens.
L’organisation du contenu de chaque revue fut immuable pour tous les numéros : une première partie publiant des textes ou des documents d’époque et une seconde partie consacrée aux études. Au centre, pour les séparer, les pages rouges contenant le lexique Rimbaud et le dictionnaire des noms propres. La mise en page, furieusement « fin-de-siècle », offrait un contrepoint voulu au contenu. (C.L.S.).


n° 1, janvier 1995
Éditorial, Stéphane Le Couëdic.
Quatre lettre de P. Verlaine à M. Barrès, Christian Soulignac et Stéphane Le Couëdic.
Le quartier Latin, Maurice Barrès.
Lexique Rimbaud, Stéphane Le Couëdic.
Dictionnaire : G. Samazeuilh, Stéphane Giocanti.
Lettre de P. Gauguin à H. Nocq, Stéphane Laurent.
Villiers de l’Isle-Adam musicien, Stéphane Le Couëdic.
L’Avenir littéraire : les Hommes d’aujourd’hui - Léon Vanier, Georges Brandimbourg, note de Philippe Oriol.
Bibliographie des revues : Les Taches d’encre, Christian Soulignac.
Vie associative, Stéphane Giocanti, Stéphane Le Couëdic.
Actualités, Stéphane Giocanti, Stéphane Le Couëdic.

n° 2, février 1995
Éditorial, la Rédaction.
Lettre de Mécislas Golberg à Karl Boès, Catherine Coquio.
Feuilles volantes sur le symbolisme, M. Golberg, Catherine Coquio.
Le fantôme de l’Art nouveau, Stéphane Laurent.
Lexique Rimbaud, Stéphane Le Couëdic.
Dictionnaire : M. Golberg, Catherine Coquio.
Villiers de l’Isle-Adam musicien II, Stéphane Le Couëdic.
Pensées sur l’art, M. N. Whistler, traduction de S. Mallarmé, note de Stéphane Le Couëdic.
Bibliographie des revues : Cahiers Mécislas Golberg, Catherine Coquio.
Vie associative, Stéphane Laurent.
Actualités, Christophe Chaléat.

n° 3, mars 1995
Éditorial, la Rédaction.
Villiers de l’Isle-Adam musicien III - partitions, Stéphane Le Couëdic.
Je m’accuse par Jean Charles-Brun, Maurice Laurent, note de Stéphane Giocanti.
Lettre de Léon Bloy à Jean Charles-Brun, Stéphane Giocanti.
Variétés (divertissement), note de Christian Soulignac
. Lexique Rimbaud, Stéphane Le Couëdic.
Dictionnaire : Christian Beck, Berthe de Courrière, Christian Soulignac.
Léon Bloy et Alfred Jarry devant les cochons, Christophe Chaléat.
Enterrements, Jehan Rictus, note de Philippe Oriol.
Bibliographie des revues : Perhindérion, Christian Soulignac.
Vie associative, Stéphane Laurent, Stéphane Giocanti, Stéphane Le Couëdic.
Actualités, Christophe Chaléat, Stéphane Le Couëdic.

n° 4, avril 1995
Éditorial, la Rédaction.
Correspondance Bernard Lazare - Francis Vielé-Griffin, Philippe Oriol.
La création de l’école Romane, Jean Moréas, note de Stéphane Giocanti.
Barbares et Romans, Charles Maurras, note de Stéphane Giocanti.
La renaissance Romane, Pierre Quillard, note de Christophe Chaléat.
Dictionnaire : Marius André, Catherine Coquio ; Minerve casquée, Stéphane Le Couëdic.
Lexique Rimbaud, Stéphane Le Couëdic.
Autour de l’école Romane, Stéphane Giocanti.
L’Avenir littéraire : Entretiens politiques et littéraires - Bernard Lazare, Georges Brandimbourg, texte établi par Philippe Oriol.
Bibliographie des revues : Minerva, Stéphane Le Couëdic.
Vie associative, Stéphane Laurent.
Actualités, Stéphane Le Couëdic.

n° 5, mai 1995
Éditorial, la Rédaction.
L’enfant qui revient, nouvelle, Élémir Bourges, texte établi et présenté par Stéphane Le Couëdic.
Deux lettres d’Élémir Bourges à Émile Bernard, notes de Stéphane Le Couëdic.
Iconographie bourgienne, Stéphane Le Couëdic.
Printemps, poème, Élémir Bourges, texte établi par Stéphane Le Couëdic.
Lexique Rimbaud, Stéphane Le Couëdic.
Dictionnaire : Élémir Bourges, Stéphane Le Couëdic.
André Suarès critique, Henry Dommartin.
A propos de Pelléas et Mélisande, Vincent d’Indy, notes de Stéphane Giocanti.
Le centenaire oublié : Berthe Morizot, Stéphane Le Couëdic.
Bibliographie des revues : Le Symboliste, Christian Soulignac.
Vie associative, Stéphane Laurent.
Actualités, Stéphane Le Couëdic.

n° 6, juin 1995
Éditorial, Philippe Oriol et Christian Soulignac.
Couverture du n° 1 du Mercure de France, note de Philippe Oriol et Christian Soulignac.
L’Avenir littéraire : Les Hommes d’aujourd’hui - Alfred Vallette, Georges Brandimbourg, texte établi par Philippe Oriol.
Le Symbolisme, Remy de Gourmont, note de Christian Soulignac.
Lettre de Rachilde à Pierre Quillard et A.-F. Herold, notes de Christian Soulignac.
Carte de visites d’Ephraïm Mikhaël à Alfred Vallette, note de Philippe Oriol.
Quasi, Remy de Gourmont, notes de Philippe Oriol et Christian Soulignac.
Lexique Rimbaud, Stéphane Le Couëdic.
Dictionnaire : Louis-Pilate de Brinn’gaubast, Philippe Oriol ; Rodolphe Darzens, Jean-Jacques Lefrère.
Claude Terrasse et le Mercure de France, Philippe Cathé.
La fondation du Mercure de France, Philippe Oriol.
Bibliographie des revues : La Pléiade, Christophe Chaléat.
Vie associative, Stéphane Laurent.
Actualités, Christian Soulignac.

n° 7, juillet 1995
Éditorial, Stéphane Laurent.
Hugues Rebell et son maître Stéphane Mallarmé, documents sur leurs relations littéraires (1886-1892), Stéphane Le Couëdic.
Lexique Rimbaud, Stéphane Le Couëdic.
Dictionnaire : Hugues Rebell, Stéphane Le Couëdic.
Le corps de la peinture, Françoise Lucbert.
Le Grenier des Goncourt, Stéphane Laurent.
Bibliographie des revues : La Décadence, Christian Soulignac.
Pierre Saunier, marsien de l’Avant-siècle, Christian Soulignac.
Vie associative, Françoise Lucbert.
Actualités, Stéphane Laurent.

samedi 5 mars 2016

Fauconnet le dactylographe

RenEFauconnet.jpg


Toujours en quête d'étrangetés graphiques, la revue de Maximilien Vox, Caractères donnait dans son supplément Noël de 1961 un panorama des travaux typographiques d'un personnage mal célébré qui s'adonnait aussi à une forme de poésie qui a fait depuis des branchés.
Poésie formelle, poésie concrète, hypergraphisme, poésie visuelle, spatialisme, calligramme, poésie cinétique, quel que soit le nom que l'on donne à cette pratique, il y avait quelque chose d'effervescent dans l'inspiration de René Fauconnet qui avançait sur les traces des grands anciens sur le chemin qui d'Apollinaire et Iliazd mènerait un jour à Pierre Garnier.
René Fauconnet est né en 1917 et a disparu en 1970 (à Rueil-Malmaison). Entre temps, il a consacré sa vie à l'image. Peintre et dessinateur, de décors de théâtre en particulier, il a connu les joies de l'écriture avec son Approches de la peinture (1967) et des textes poétiques ou satirique dont le plus fameux, R.F. 22.301 prouvait en 1961 que la satire peut toujours prendre des formes nouvelles.
Pour les amateurs d'histoire littéraire, citons ici les portraits uniques qu'il laissa de Saint-Pol-Roux le magnifique, de Paul Valéry et de Paul Verlaine, des pièces d'histoire littéraire et graphique.

SPRReFauconnet.jpg
Bibliographie
Sept contes abracadabra. Illustrés par le même. — L'Oiseau-livre (1923), 20,5 x 15,5 cm, 74 p. Nombreuses illustrations noir et blanc de l'auteur. 300 exemplaires, en feuilles, sous chemise et étui illustré.
Carnet d’hôpital/Rag poems. — L'Oiseau-livre (1954), 20 x 15 cm, 59 p. Texte et illustrations noir et blanc. 150 exemplaires sur vélin B.F. En feuilles, sous couverture rempliée et étui illustré.
32 poèmes doux-amers. — L'Oiseau-livre (1959), 22,5 x 17 cm, 79 p. Texte et illustrations de l'auteur. 500 exemplaires sur vélin pur fil d'Arches. En feuilles, sous couverture rempliée et étui.
Douze dessins insolites. — Fontainebleau, René Ponot/Imprimerie Ménard-Mme Amouroux (1958), in-folio, 37 cm , XXII feuillets illustrés et calligraphiés par l'artiste, ensemble sous chemise toilée à lacets de l'éditeur, exemplaires nominatifs numérotés sur Vélin Arjomari.
ValReFau.jpg
Robot Fauconnet a écrit un conte satirique RF.22.301. — Antoine Rico, 1961, 104 p. "Livre se présentant comme un divertissement Mecano Graphique!comme un film fixe...Le scenario exigeant de la mécanique,l'auteur delaissa crayons,plumes,et encres,le tout remplacé par une machine a écrire,avec laquelle IL illustre ses écrits". Imprimé sur papier filigrané, exemplaires numérotés.


VerReFau.jpg

vendredi 1 mai 2015

Du nouveau chez Rimbaud (enfin !)

breuilrimbaud.jpeg


Eddie Breuil est un chercheur d'une rare espèce : il a livré il y a quelques mois un essai captivant qui va faire date.
Attaché à une thèse consacrée à l'histoire de l'édition critique, sous la direction de Philippe Régnier, il s'est attaqué à un cas historiquement... craquant : les Illuminations du sieur Rimbaud.
En étudiant leurs différentes éditions, Eddie Breuil s'est aperçu de l'incohérence des versions et du flottement général qui règne autour du recueil. Peu ou prou, la présence de Germain Nouveau, puis de Paul Verlaine dans les environs du jeune prodige ne pouvait qu'alerter un esprit affuté. Ce qu'est Eddie Breuil, qui s'est attaché toutes les ressources de l'observation et de l'analyse pour améliorer ce qui, jusqu'ici, était restée l'intuition des meilleurs connaisseurs et lecteurs.
Sans dévoiler tout ce qui fait le sel de son essai révolutionnaire, reprenons les mots qu'il cite d'Aragon, lequel avait tout compris de la mise au pas de l'Histoire par les sectateurs du Grand Homme, tendance bien française : Germain Nouveau n'est pas "un épigone de Rimbaud (mais) son égal".

Aucune justification poétique de cette conspiration, de cet étouffement silencieux, de cette fausse justice rendue. Il faut en chercher ailleurs la raison. Et pour moi, elle est avant tout que les rimbaldiens ont peur que, dans le miroir de Nouveau, on n'aperçoive comment ils ont défiguré (ou transfiguré) Rimbaud. Elle est dans ce que, sur la destinée même de la poésie, la poésie de Nouveau, et sa parenté avec la poésie rimbaldienne, apportent un témoignage gênant pour ceux qui veulent que, peu après 1870, la poésie ait, avec Rimbaud, tout entière changé de signification et de route (Les Lettres françaises, 7 octobre 1948).

Pour ne pas dévoiler tout ce qu'apporte de faits et de certitudes Eddie Breuil, citons son point conclusif :

La tradition éditoriale a progressivement accouché d'une illusion, mais d'une illusion magnifique : les Illuminations ont été considérées comme l'un des plus profonds recueils de poésie. Cette illusion était rendue possible par le côté énigmatique du regroupement arbitraire de textes de provenances diverses et par la foi aveugle prêtée à quelques propos d'un Verlaine ignorant et en plein désarroi.

Bref, Rimbaud fut des Illuminations le scribe. Il va donc falloir se faire à l'idée que Germain Nouveau est un très grand poète. Mais ça, on devrait y arriver.



Eddie Breuil Du nouveau chez Rimbaud. — Paris, Honoré Champion, 2014, 196 pages, 29 €.


dimanche 2 juin 2013

Un nouveau catalogue Théry avec des couleurs

kijno2.jpg




Au dernier catalogue de la librairie William Théry, ce beau Ladislas Kijno (1921-2012) soldé pour cinq cent euros.

A noter également, une curieuse correspondance entre Marie Nodier et Alfred de Musset (avec deux sonnet de la belle), ainsi qu'un dossier concernant le témoignange de Maurice Feuillet (1873-1968), dessinateur et journaliste, sur la mort de Paul Verlaine et le "vrai Verlaine" (tapuscrits, etc.)


Librairie William Théry
1 bis, place du Donjon
28800 Alluyes
02 37 47 35 63
williamtheryATwanadoo.fr

vendredi 4 janvier 2013

† Michael Pakenham (1929-2013)

Pakenham.jpg



C'est avec une immense tristesse que nous devons annoncer la disparition de l'ami Michael Pakenham le premier janvier dernier.

Britannique spécialiste des Parnassiens, de Verlaine, de Sapeck, de Germain Nouveau, de Xavier de Ricard, de Nina de Villars ou de Charles Cros, il s'était attelé à l'édition de l'énorme correspondance de Paul Verlaine (Fayard).

Rappelons qu'il avait été l'un des collaborateurs de l'Encyclopédie des Farces et Attrapes de Noël Arnaud et François Caradec, alors qu'il était instructeur sur la base aéronavale de Saint-Raphaël. Il fut, plus tard, maître de conférence à l'université de Rennes et couronna sa carrière en Angleterre en devenant professeur à l'université d'Exeter.

Dans la cohorte parfois échevelée des chercheurs en histoire littéraire, Michael Pakenham avait ceci de particulier qu'il partageait volontiers ses savoirs, et qu'il manipulait le logiciel word avec une folle alacrité qui n'appartenait qu'à lui. Le Préfet maritime qui publia dans Les Égarés (Plein chant) son article sur Alfred Poussin s'en souvient tout à coup avec émotion.

En somme, il nous manque déjà.




La photographie a été empruntée au blog Autour du père Tanguy.



vendredi 4 novembre 2011

L'Œil bleu # 13 (toujours aussi perçant)

OeilB13.jpg



Une bonne et une mauvaise nouvelle, comme à l'armée : la treizième livraison de L'Œil bleu vient de paraître.
On sait ce que cette revue de littérature des XIXe et XXe siècles apporte de nouveau à chaque floraison, c'est donc l'excellente nouvelle de ce billet.

La moins bonne, c'est que la rédaction a décidé de faire une pause de deux ans...

Mais que va-t-on lire pendant ce temps ?

C'est la question que le Préfet maritime se pause et vous pause, chers Alamblogonautes. D'autant que le silence du blog de Bruno Leclercq nous frustre déjà...

Non, la vie n'est pas drôle, ces temps...


Au sommaire de ce numéro 13 :

Dominique Bodin Force ennemie de John-Antoine Nau (Les Dessous du premier prix Goncourt)
Paul Schneebeli Paul Verlaine aux soirées de La Plume
- Une « filleule » de Paul Verlaine au Soleil d’Or
Manoel Gahisto Lucien Jonas, un peintre parmi Les Loups
Nicolas Leroux « Les Poètes » de Lucien Jonas (1909)
A.-Yves Le Moyne Poèmes (présentés par Mikaël Lugan)
Henri Bordillon Zone(s) d’ombre
Bibliographie des revues : Art et Critique (1889-1892)

Pour commander ce numéro et les précédents, vous pouvez adresser un chèque de 12 € à cette adresse :
L'Oeil bleu
59, rue de la Chine
75020 Paris

jeudi 30 septembre 2010

Petite Bibliographie lacunaire des éditions L'Ecran du Monde

JeanGenbach.jpg



C'est de Bruxelles qu'Hermann Van Den Driessche dirigeait la destinée des éditions L'Écran du monde. Le secrétaire d'édition de la maison était Gérard Prévot (1921-1975) à partir de 1948. Voici leur catalogue, nettement lacunaire, à commencer par la revue Empreintes, consacrée à la littérature et à la l'art, qui fit logiquement en son temps, une certaine place à l'existentialisme.
Plus d'informations dès que nous les aurons amassées...


Emprintes1.jpg
Revue Empreintes (revue littéraire trimestrielle, In-8 de 100 p., tirée à 2000 exemplaires).
n°1 (automne 1946) Robert Ganzo...
n° 4 Angleterre et continent
n° 5 (novembre-décembre 1948) Stéphane Mallarmé (Inédits, études, documents), par Robert Goffin et Herman Van den Driessche, 100 p., fig., portr. fac-sim., couv. ill.
n° 6 Plutôt qu'un autre, par Robert Ganzo
n° 7/8 (mai-juillet 1950) Jean Cocteau. 168 pages. Numéro consacré à Jean Cocteau avec textes et lettres inédites de Roger Lannes, Picasso, Franz Hellens, Claude Roy, Raymond Radiguet, Colette, Blaise Cendrars, etc.... et des fac-similés de lettres, des dessins de Christian Bérard, Cocteau et des photographies de Randall, Dora Maar... suivi d'un essai de bibliographie.
n° 9 (juin-août 1951) Rachel Baes. 80 pages, broché. Il existe des exemplaires numéroté sur vélin. Contributions de P. Eluard, M. de Ghelderode, Géo Norge, P. Léautaud, J. Cocteau, F. Hellens, etc.
n° 10/11 (1952) Inédits de Mallarmé. Lettres et autographes présentés par B. Dujardin. Préface par Henri Mondor... 136 p., planche, portr., fac-sim., errata. n°12 (1954) Art de Londres, par Hugo van de Perre


Catalogue


M. E. Belpaire Beethoven. — Bruxelles, L'Écran du monde (impr. de H. Wellens et W. Godenne), 1946, 447 p., portraits sur la couv. et sur la jaquette. "Collection musicale des Éditions l'Écran du monde" (n° 1).

J. Camby Victor Hugo en Belgique.

M. Deauville Ménagerie, contes.
La Soledad.

A. Doppagne André Baillon, héros littéraire. — Bruxelles, L'Écran du monde, 1950, 208 p. portrait, fac-similé, couv. ill. La couverture porte en plus à l'adresse : "Paris, S.F.E.L.T.". Prix Baillon

P. Dresse Charles Maurras, poète. — Bruxelles, L'Écran du monde, 1948, 97 p.-(2).
— avec R. Goffin et M. Thiry Autour de Crimen amoris de Verlaine

L. Dubrau Double Jeu.

J. Duchesne-Guillemin Essai sur La Jeune Parque de Paul Valéry. — Bruxelles-Paris, l'Écran du monde-Itinéraires (Impr. Leempoel), (1947), 85-(3) p. dont 1 pl. de fac-sim. Contient le fac-similé d'un fragment d'une lettre inédite de Paul Valéry à Albert Mockel de 1917. Tiré à 400 ex. numérotés dont 20 sur ingres d'Arches et 380 sur vélin blanc.
Étude de "Charmes" de Paul Valéry. — Paris-Bruxelles, Les Deux Sirénes-L'Écran du monde, 1947, 179 p. Édition numérotée tirée à 600 ex.

Eugène Fromentin Les Maîtres d'autrefois. Belgique, Hollande. Introduction d'André Lhote. — Bruxelles-Paris, l'Écran du monde-Les Deux Sirènes (Bruxelles, impr. de H. Wellens et W. Godenne), (1948), 355 p., pl., couv. ill.

Jean Gengenbach Adieu Satan. — Paris, L'Écran du Monde (Dison, Belgique, J. J. Jespers-Grégoire), 1952, 189 p. Ill. de collages et découpages par l'auteur ainsi que d'une planche en frontispice, montée sur un fond dessiné par Alexis Keunen. Édition numérotée tirée à 200 exemplaires sur alfa mousse.

Robert Goffin Nouvelle histoire du jazz, du Congo au Bebop. Avec introduction par Carlos de Radzitzky. — Bruxelles-Paris, L'Écran du monde-Les Deux Sirènes (Bruxelles, impr. de H. Wellens et W. Godenne), 1948, 339 p., pl., portraits, couv. ill., figure sur la jaquette vec notice et portrait. "Collection musicale des Éditions l'Écran du monde" (n° 3).
Le Voleur de feu, poèmes (1940-1950). Couverture dessinée par Jean Cocteau, portrait de l'auteur par Valentine Hugo. Introduction par Herman Van den Driessche. — Bruxelles, L'Écran du monde, (1950), 255 p., portrait, couv. ill.
— avec P. Dresse et Marcel Thiry Autour de Crimen amoris de Verlaine.
Rimbaud et Verlaine vivants. Documents et témoignages inédits. Avant-propos de Jean Cassou. — Paris-Bruxelles, L'Écran du monde, (1948), 344 p., pl., portr.

Estelle Goldstein Contre le vent. — Bruxelles, L'Écran du monde, (1950). In-8°, 179 p., erratum. Coll. "Femmes seules" (n° 1)

dieteren.jpgGabrielle D'Ieteren et Charlotte van Marcke de Lummen Deux femmes au volant. Le premier Rallye Méditerranée-Le Cap - Paris-Bruxelles, L’Écran du Monde, Paris, Bruxelles, 1951 (Imprimerie Leempoel, 5 rue du Danemark, Bruxelles).

Pierre Polus A la recherche du temps de Marcel Proust. Analyse et situation de la peinture dans l'univers proustien, à propos des gouaches de Philippe Garlinck... — Bruxelles, L'Écran du monde, 1949, 27 p., pl., couv. ill.

Gérard Prévot Récital. Postface d'Herman Van den Driessche. — Bruxelles, L'Écran du monde, 1951, 192 p. Prix Polak.

A. Ransan En déjeunant avec... Illustrations de Bib. — Bruxelles-Paris, L'Ecran du monde-Lles Deux Sirènes (Bruxelles : Impr. de H. Wellens et W. Godenne), 1947, 269 p., portraits. La couv. porte en plus : "Antoine, Sarah Bernhard" (sic), "Bernard Shaw, Jean Cocteau, Henri Duvernois, Marcel Pagnol", etc.

A. Viatour Voyage dans l'impasse.

Y. Vilette La Rongeuse.

André Villers La Griffe du léopard. Prix Rossel 1950.

André Villers La Clé de la nuit (Roman d'aventures à la R.A.F.) - Bruxelles, Éditions L'Ecran du Monde, s. d.

Marie de Vivier Introduction à l'oeuvre d'André Baillon. — Bruxelles, L'Écran du monde, (s. d.), 175 p., portr., fac-sim.

Antoine Ysaye Eugène Ysaye, sa vie, son œuvre, son influence, d'après les documents recueillis par son fils. Préface de Yehudi Menuhin. — Bruxelles, éditions "L'Écran du Monde", (1947), 550 p., fig., portr., musique, fac-sim., couv. ill.



© Copyright Eric Dussert 2010 - Toute reproduction, fût-elle partielle, est interdite sans accord préalable.

mercredi 3 mars 2010

L'Œil bleu # 10

OeilB10.jpg



Encore un excellent sommaire pour la revue L’Œil bleu, fameuse publication du “XXe sauvage” dont nous sommes si fiers, ici, sur notre île.

(Nous aurions dû, et mieux que ça, faire l’apologie des trois précédents numéros qui sont restés à notre chevet, truffés de bouts de papier en guise de marque-pages et de coups de crayon en guise de notes… Nous rattraperons cette inacceptable insouciance en reprenant dans un billet commémoratif les sommaires manquants, foi d’animal).

Pour le printemps, L’Œil bleu nous gâte comme rarement : Bernard Marcotte redécouvert ainsi que sa Foire aux Chimères, revue des années 1907-1908 où signa Roger Dévigne, à propos duquel nous vous promettons quelques pages un jour prochain, mais encore André Veidaux, “anarchiste éclectique” et… et… et… une version inédite du “Souvenir d’hôpital” de Verlaine retrouvée par son specialistus magnus, j’ai nommé l’admirable et amical Michael Pakenham



Sommaire

Bernard Marcotte Poèmes
Paul Tuffrau Souvenirs sur Bernard Marcotte
Paul Schneebeli André Veidaux (1868-1927), anarchiste éclectique (1re partie)
id. André Veidaux et la genèse du numéro spécial de La Plume consacré à « L’Anarchisme » (1893)
André Veidaux Prière sociale
id. Anarchisme d’art
Henri Bordillon Marthe, la bohémienne
Michael Pakenham Une version inconnue de « Souvenir d’hôpital » de Verlaine
Bibliographie des revues La Foire aux Chimères (1907-1908)



L’Œil bleu
59, rue de la Chine
75020 Paris

associationoeilbleu@yahoo.fr

12 euros

vendredi 25 septembre 2009

La Lanterne japonaise (pour contribuer à la redécouverte de Jehan Sarrazin)

lanterneSarrazin.jpgn° 3, 24 novembre 1888 (poème de Charles Cros)



Il y a quelques jours, Jehan Sarrazin réapparaissait grâce aux valeureux efforts de Grégory Haleux, qui lui consacre un long article, “Jehan Sarrazin, le poète aux olives”, bientôt soutenu par Bruno Leclercq qui ajoute une poilante nouvelle du dit Sarrazin, “La petite marquise”.

C’est donc notre tour d’en ajouter une louche en proposant un coup d’oeil à La Lanterne japonaise, la revue de Jehan Sarrazin (seize livraisons de 1888 à 1889, puis soixante-neuf autres) à laquelle contribuèrent Charles Cros, Maurice Rollinat, Paul Verlaine, Erik Satie et, pour les illustrations, George Auriol.

Nous en tirerons dès demain un écrit essentiel.

samedi 12 juillet 2008

Un autoportrait cubiste de Paul Verlaine

VerlaineAutoportrait.jpg



Autoportrait de Paul Verlaine (s. d.), à l'encre noire, monogrammé en bas à gauche P. V.

- page 1 de 2