L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - Jean Miniac

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 5 juin 2016

Henri Simon Faure en couverture de la Quinzaine littéraire !

NQL1152.jpg


Depuis l'exposition rétrospective qu'il lui a été consacrée à Saint-Etienne cet hiver, il semblerait que la capitale soit désormais en état de reconnaître Henri Simon Faure pour ce qu'il était.

En pleine période du marché de la Poésie qui va s'ouvrir la semaine prochaine, Henri Simon Faure se paye la Une de La Quinzaine littéraire.

C'est à peine croyable.
On aura tout vu.
Une brèche s'est donc ouverte...
Malgré l'obstruction constante des empêcheurs de lire qui ont tout fait pour rejeter hors de la sphère culturelle médiatisée certains poètes qui n'appartenaient pas à Paris, à leur réseau, à leur radio, à leur maison d'édition...
Des poètes qui ont oeuvré dans l'indifférence méprisante de ces élites autoproclamées durant des décennies, sans écho, jamais...
La roue tourne donc. Les portes des palais s'effritent et tombent. Et ll finit toujours par arriver ce moment où les gardiens des différents temples de l'Intelligentsia quittent leurs sales petites guérites ripolinées. De gré ou de force. Et puis la sénescence les prend, quoi qu'il en soit, et la courbe de leurs ventes, souvent si dunesque en temps normal, rejoint le dessin de la vallée où elles vont s'ensabler.
Pendant ce temps, les créateurs dédaignés meurent eux aussi évidemment. Comme Henri Simon Faure, en janvier 2015. Mais, inversement, leurs oeuvres commencent à vibrer fort. Elles comment à intéresser les lecteurs qui se rendent compte que personne n'avait eu la courtoisie de leur parler de... au hasard : Ilarie Voronca, Maurice Fombeure, Henri Simon Faure, tous ces poètes de province et, parfois, d'autrefois, dont les vers font reluire l'intelligence et la sensibilité humaine (1).
Avec, au même sommaire François Bott, François Boddaert, Jean Miniac, Eddie Breuil, Christian Prigent, Yves Boudier, une mention de Ghérasim Luca, et je suisloin de citer tout le beau monde.


La Quinzaine littéraire, n° 1152, 1er-15 juin 2016.



(1) De l'universitaire pouétique, ça, on leur en a refilé à tire-larigot ! Pendant plusieurs lustres... Impossible était d'en réchapper.