L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante| La bibliothèque numérique Lekti.net

Mot-clé - Gaston Chaissac

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 25 février 2007

L'Anthologie de la poésie naturelle, de Camille Bryen et Bernard Gheerbrant (1949)


Plusieurs nautes nous ayant demandé des précisions sur le livre fondateur de Camille Bryen et Bernard Gheerbrant, volume qui initiait en France une lecture des fous littéraires et des naïfs, au moment même où Jean Dubuffet façonnait l’Art brut, nous donnons ci-dessous le sommaire de l’ouvrage.
Où l’on constatera que les travaux d’avant-guerre qui avaient coûté de longs mois de travail à Raymond Queneau — mais aussi un beau sujet de roman : Les Enfants du limon — trouvaient ici leurs fruits, en attendant qu’André Blavier ne produise en 1982 sa somme, Les Fous littéraires (Henri Veyrier; nouv. éd. éditions des Cendres, 2000).

Sommaire disions-nous, le voici :

Astronome public

Billard : Lettre à André Frédérique

Auguston Boncors : Dédicace fraternelle (à Robert Desnos)
— Introduction au premier chant
— As-tu joui, Baptiste ?
— Requiem de Clem-Sohn

Jean-Pierre Brisset : Les Clefs
— Le Diable
— Le Commerce

Gaston Chaissac : Lettre à Camille Bryen
— Le Marronnier
— Les Deux synonymes

le facteur Ferdinand Cheval : Histoire du Palais Idéal

Contes (recueillis par Jean Rouch) : 2 jeunes filles
— Un homme quitte un village…
— 7 femmes pour un mari…
— Un fils de chef était très joli…
— Un fils hérite, mais même 20 filles n’héritent pas…

Léon Corcuff : D’un procédé funéraire utile à la défense passive

Harry Dickson : Titres

Enfants : Comptines
— Chansons
— Rêves
— Les petits plaisirs
— Au Louvre

Achille Fournier : Solaris
— Gloire à Roosevelt
— Aviatis

Charles Gounod Esprit : Impromptu
— Marianne

J. Izalier : L’autre Verdun
— Les pays sanglants
— Frères d’armes
— Un bon chien français
— Les ailes brisées
— Les animaux réunis en conseil de guerre

Machines

Alphonse de Marcailhou d’Aymeric : La Femme et la Montagne
— La Nocturne d’Yvette
— Les laveuses de minuit

Marie : Marie à Saint-Joseph
— Marie à Saint-Louis
— Saint-Joseph, c’est pas Saint-Louis

Perrot : Extraits du catalogue de la maison Perrot

Récits monosyllabiques (extraits du Syllabaire Régimbault) : La nuit
— Le vent et la pluie

Répertoire des sectes (extrait du Dictionnaire analogique de P. Boissière, 1862)

Rivet : Si j’avais vu un crahon…

le douanier Rousseau : Un philosophe
— La Pensée philosophique
— Rêve

Hélène Smit : Les textes martiens

Gabriel Toutin : Un poète prolétarien
— Qu’est-ce que la poésie ?
— L’Employé de Métro
— Sous le couperet de la guillotine
— Le Bûcheron

Un vieux soleil : Lettre
— Poème

Vandelanotte : Extraits d’une conférence “Bombe ovo-biologique contre bombe atomique”

Damouré Zika : Les Aventures de Mékoy (celui qui a une bouche)

Le tout est illustré de cinq photographies de Brassaï.

Les textes proposés par Bryen et Gheerbrant leur avaient été fournis par : J.-B. Brunius, Jean Carteret, Michel Dery, Maurice Fombeure, Youki Foujita, André Frédérique, de la Frégonnière, Jacques Givet, Illiaz, Clarisse Le Gal, François Le Lyonnais, René Massat, André Pieyre de Mandiargues, Docteur Pitchal, Romi, Jean Rouch, Paule Thévenin.

Camille Bryen et Bernard Gheerbrant, Anthologie de la poésie naturelle. — Paris, K éditeur, 1949 (a. i. 15 avril), 175 p.

jeudi 15 février 2007

Sous le signe de Botul


Tout à nos recherches damourézikiennes, nous faîllimes ne pas prêter attention au monde qui nous entoure.
C’eût été truffe : la bobine qui me sert de table basse a le sourire, les cormorans déménagent grave sous le soleil doux, le merle des îles est de retour et nous le fait savoir (une photo bientôt), la mer est à peu près étale et les pirogues se dispersent chaque matin aux trois azimuths que nous offrent l’horizon. C’est bath.
Plus bath encore cette vidéo de Joyce et Beckett en pleine “conversation” transmise par le nostromo dubeaumonde, les derniers billets du blog du Copain de Doisneau consacrés à Gaston Chaissac et Romi, avec de très belles images, et la campagne tabagique de La Boîte à images.
La vie est belle sous les tropiques.

P. S. Transmise par la malle-poste internautique, cette coupure du Canard enchaîné signée Frédéric Pagès, qui nous fait rudement plaisir. La belle occasion de vanter à nouveau les vertus des deux superbes livres de Bienvenu Merino, Diarrhée au Mexique dont nous eûmes, souvenez-vous, l’occasion de vous parler naguère, et du Mexicain Enrique Serna, Amours d’occasion : des nouvelles caustiques au poil. La Mauvaise fille, elle, est là : .