L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

samedi 17 décembre 2011

Marcel Storr

MarcelStorr.jpg



Parisiennes, parisiens, ne ratez pas l'exposition des dessins de Marcel Storr, le "bâtisseur visionnaire", un artiste brut étonnant.

C'est au Carré de Baudouin, Paris XXe, à l'angle des rues des Pyrénées et Ménilmontant jusqu'au 10 mars 2012.


mardi 20 avril 2010

La Petite Personne à la question (Entretien avec Perrine Rouillon)

PetiPersonne.jpg


Annoncé il y a deux ans, le fameux entretien avec la créatrice de la Petite Personne, Perrine Rouillon. La Petite Personne, rappelons-le sous l'un de ses hauts faits, est une figure de toute petite taille grandement attachante.



La Petite Personne fait-elle du vélo ?
T'es dingue ou quoi ? Elle est toute seule sur le blanc de la page. Si, d’ailleurs, elle peut faire du vélo. Mais sans vélo.

Elle va à la piscine ?
Dans L'Abécédaire, elle entre dans la mer, du coup elle n'a plus de jambes, puis plus que deux petites mains.

Elle est née quand ?
Dans Histoires d'elles, dans les années 1970. C’était un journal féministe formidable... L'idée était de faire un journal d'information normal, vendu en kiosque. Pas féminin : fait par des femmes ! A l'époque la Petite Personne était encore plus pas grand-chose qu'aujourd'hui (aujourd’hui à côté c’est Walt Disney). C'est Nancy Huston qui l'avait repérée. Ça m’avait sciée qu’on puisse prêter autant à ce petit crobar de rien du tout. Ça prouvait qu’il n’y avait pas de limites.

Comment t'est venue l'idée de cette petite créature ?
Elle est née dans mon écriture, que je trouvais immonde : sans air, sans style, proliférante. sans tout ce qui fait qu’un texte respire et que la personne passe entre les lignes... Alors un jour j’ai inventé une ponctuation, une petite spirale (le ‘point de recentrement’) pour faire des trous dans mon écriture. Pour revenir à moi ici et maintenant, arrêter la prolifération, l’enchaînement logique, les idées (j’ai failli être bouffée par les idées, c’est contre ça aussi qu’est née la Petite Personne, c’est mon ‘Parti Pris des Choses’). Et voilà, cette ponctuation est devenue la Petite Personne. Qui au début était muette et complètement emmêlée dans l’écriture, la fin d’un mot était le début de sa jambe, elle était sur la même ligne que les phrases, entre deux virgules…

Comment s'est-elle autonomisée ?
Elle s'est séparée de l'écriture, du coup j'ai pu dialoguer avec elle. Et puis je l’ai pas mal abandonnée quand j’ai fait l’Idhec. En fait je voulais écrire quand j’étais jeune, puis j’ai pensé que l’écriture moderne c’était le cinéma. Bon : maintenant je suis un peu entre les deux : le cinéma (sur papier) et l’écriture (dessinée).

La Petite Personne fait-elle la révolution ?
Elle a fait la révolution, la Petite Personne, mais personne ne le sait. Non, c’est vrai, dans l’écriture elle a fait sa petite révolution, elle a essayé d’être une écriture totale, avec le corps, la voix, le geste. Mais tout en restant une écriture : si tu ne la lis pas, tu ne la vois pas. Tu ne vois pas ses expressions, son mouvement. Et puis elle est dessinée avec le même geste du poignet que l’écriture, avec la même ligne, la même encre. Elle est une sorte d’écriture d'avant les symboles. Mais elle a un caractère de dessin : la seule chose qui l’intéresse c’est d’être. Etre là sur la page.

Des gens comme Copi ou Maurice t'ont-il poussée à dessiner ?
Copi m'a nourrie, mais je pense que la Petite Personne vient de nulle part. On me dit souvent qu'elle est minimaliste, je ne sais pas, je la trouve plutôt expressionniste, avec une gestuelle à la Gottlieb, outrée.

Parmi les rares autres personnages, il y a la Mort...
Oui, je me demande pourquoi… Je fonctionne comme un alambic : dix tonnes de vie pour trois pages de dessins. Je pense que la mort m'est assez familière. La Petite Personne l’aime bien, c’est le personnage dont elle est la plus proche. Elle revient souvent, elles ont des fou rires. Il y a une forme d'attirance, je pense. Elle est belle, la Mort, parce qu'elle est plus plastique, avec sa faux. Mais si je l'ai faite belle, c'est que... On plonge dans son gros œil noir, qui est dessiné comme la lune. Elle est tendre, elle est belle, elle est très sexe en ce moment. L'Amoureux c'est une autre paire de manches. Elle l’aime aussi mais il est plus loin d’elle.

Et le personnage de la Photocopine ?
Elle n'est pas revenue. Elle vient d’une amitié. Une amie pour qui j’étais un peu un modèle. Le seul hic dans ces histoires (parce que sinon chacune y trouve son compte, ce sont de vraies histoires d’amitié) c’est que la photocopine en veut à la photocopiée, après. Le Diable n'est pas revenu non plus, tiens !





Propos recueillis par le Préfet maritime



Signalons que la Petite Personne dispose désormais de son blog !



Bibliographie
La Petite Personne (Grenoble, 813, 1994)
Mona-Mie, la Petite Personne (Le Seuil, 1997)
Le Diable, l'Amoureux et la Photocopine (Le Seuil, 1999)
Le Petit Dessin avec une culotte sur la tête (Le Seuil, 2001)
La Petite Personne et la Mort, chanson de gestes (Le Seuil, 2003)
Tu me dessines et tu me regardes pas (Le Seuil, 2004)
L'Abécédaire de la Petite Personne (Le Seuil, 2008)

mercredi 19 août 2009

La littérature selon Jehan-Rictus

dessinRictus.jpg Dessin de Jehan-Rictus



La Littérature
— O Maître ! J'ai conservé pieusement vos lettres d'amour et les ai fait ensevelir avec moi.
— "Par exemple ! Mais il y avait là de quoi faire un très joli volume à 20 francs !"



Le Goéland (Th. Briant dir.), 1er novembre 1937, p. 1.

mardi 7 juillet 2009

George Cruikshank

Cruikshank.jpg Raining cats, dogs & pitchforks (1820)



George Cruikshank (1792-1878), qu’on s’en souvienne, est ce merveilleux dessinateur, graveur, illustrateur anglais qui a donné des images au XIXe siècle, et notamment à Charles Dickens. A titre de memento, qu’on ouvre Le Magasin pittoresque à l’article Esprits ou Bouteille.
Dans un magnifique catalogue à prix marqués, diablement illustré, la librairie Benoît Forgeot (1) propose à la vente un incroyable ensemble issu de la collection d’Adrian W. Flühmann, soit la réunion inestimable de 222 gravures et dessins originaux, carnets d’esquisses, ouvrages, publications populaires, certaines très rares, brimborions et autres pièces précieuses en noir et blanc ou en couleurs.
Dans “Quelques caricaturistes étrangers”, Charles Baudelaire avait souligné, en 1857, son “abondance inépuisable dans le grotesque”, comme les frères Goncourt avaient fait “l’éloge du dessin philosophie de Cruikshank” dans Le Paris du 19 janvier 1853.
On espère désormais une grande exposition Cruikshank, où l’on pourra contempler toutes ses “prestigieuses petites créatures (…) Tout ce monde minuscule (qui) se culbubte, s’agite et se mêle avec une pétulance indicible, sans trop s’inquiéter si tous ses membres sont bien à leur place naturelle.”



(1) on se souvient sans doute qu’il a procédé à l’inventaire des archives Guy Debord, vendues il y a quelques mois.


Librairie Benoît Forgeot
Avec Benjamin Spademan Rare Books (London)
4, rue de l’Odéon
75006 Paris
infoATforgeot.com

samedi 12 juillet 2008

Un autoportrait cubiste de Paul Verlaine

VerlaineAutoportrait.jpg



Autoportrait de Paul Verlaine (s. d.), à l'encre noire, monogrammé en bas à gauche P. V.

jeudi 29 novembre 2007

Bibliographie exhaustive de la revue Bizarre

bizarre38.jpg
BIZARRE (nouvelle série, n° 38, avril 1965)

Les oiseaux sont des cons (Spécial Chaval)
Rédaction : Michel Laclos
Direction : J.-P. Castelnau
Administration : 8, rue de Nesle
Directeur-gérant : J.-J. Pauvert

mardi 6 novembre 2007

Bibliographie exhaustive de la revue Bizarre

bizarre36.jpg
BIZARRE (nouvelle série, n° 36-37, 4ème trimestre 1964)

Dessin 64, numéro spécial présenté par Jean-Pierre Castelnau et Michel Laclos
Rédaction : Michel Laclos
Direction : J.-P. Castelnau
Administration : 8, rue de Nesle
Directeur-gérant : J.-J. Pauvert

3 Avant-propos (Jacques Sternberg)
5 Dessin 64 (J.-P. Castelnau)
8 dessins de Ami, Avoine, Bahut, Hans Beck, Bellus, Bonnot, Bosc, Jean-Paul Bouvier, Bovarini, Jean By, Cabu, Cardon, Castelli, César, Chaval, Calude, Copi, Deransart, Gabriel Edme, Ferran, Folon, Fred, Maurice Garnier, Gébé, Gourmelin, Greder, Grove, Hans Haëm, Maurice Henry, Hopf, Jaguar, Lagneau, Lap, Laville, Letschert, Lob, Margat, Mignard, Bernard Miot, Molines, Morez, Mose, Philippe, Markus Ratz, Reiser, Frédéric Robert, Sempé, Serre, Siné, Solo, Sterlkoff, Tetsu, Topor, Trez, Wolinski, Ylipe, Zélio.

page 2 de 2 -