L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - Contes terrifants

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 21 juin 2017

High Level

MauriceLevel.jpg


Les amateurs d'effroi vont se lécher les babines, ou se ronger les ongles...
Dans un grand mouvement, paraissent à la fois le premier volume de « Bibliothèque Maurice Level » voulu par Jean-Luc Buard et un volume de la collection "Terreurs anciennes" des éditions La Clef d'argent établi par Philippe Gontier et enrichi d'une bibliographie par le même levelolâtre Buard
Pour situer le personnage de Maurice Level (1875-1926), il faut indiquer qu'il appartient à l'ère de la presse claironnante. Les quotidiens sont pléthoriques, leurs paginations robustes, leurs colonnes larges. Il faut du monde pour remplir une édition et, tandis qu'au XIXe siècle on s'ingéniait à cultiver l'art de la brève et du micro-texte à tendance humoristique ou mondain, il s'agit désormais de remplir des pages utilement car le lectorat est devenu plus exigeant. Il attend de l'information et de la page étonnante.
En matière d'étonnement, Maurice Level, pilier du théâtre de Grand Guignol n'est pas un enfant de chœur ignorant les ficelles du métier. Et il se trouve qu'il est le cousin de Marcel Schwob, ce qui ne gâte rien. Bien intégré au milieu littéraire, il mène une activité particulièrement efficace qui sut finalement accrocher l'intérêt de Lovecraft, précieux gage. Sa mort en 1926 pousse son œuvre à la désuétude, et pour plusieurs raisons. D'abord parce que le genre du "conte" va peu à peu quitter les pages des journaux, de plus en plus avides de reportages et de chroniques "vécues", puis parce que la IIe Guerre mondiale passée, la science-fiction et le roman noir vont occuper tout l'espace. Le conte ou la nouvelle ont vécu leur âge d'or, les récits effrayants trouvent avec le cinéma des monstres et des tueurs autrement plus inquiétants.
Il n'en reste pas moins qu'il était frustrant de ne pouvoir trouver aucun livre de Maurice Level en libraire. En 1977, les éditions Glénat avait donné sa Malle sanglante, suivie vingt-neuf ans plus tard, par ses Portes de l'enfer à L'Aube en 2006... C'est bien peu... Dans le nouveau recueil, sa tour de "Babel" renaissante, une chasse au tigre dirigée d'outre-tombe ou des horreurs en ballon en promenade stratosphérique prouvent que la saynète effrayante avait son charme. Dans sa brièveté même, on y trouvait déjà ce qui attire dans certaines séries télévisées, après avoir produit de très beaux recueils de nouvelles durant le premier XXe siècle.
Pour s'arracher les cheveux et se manger les doigts, allez donc voir Level, il est au niveau.



Maurice Level La Peur et autres contes cruels, fantastiques et terrifiants . Edition établie par Philippe Gontier, bibliographie de Jean-Luc Buard. - Les Aventuriers de l'Art Perdu / La Clef d'Argent,, 2017, 119 pages, 9 €

Maurice Level Contes du Matin, 1921-1924. Edition, préface, documents et bibliographie par Jean-Luc Buard, impression à la demande Lulu.com, 2017. Il s'agit de l'édition complète des 164 contes publiés dans la rubrique "Les Mille et un Matins" du quotidien Le Matin, sous la direction littéraire de Colette, à partir de 1921.

Maurice Level et Guy de Maupassant L'Ombre, texte du feuilleton du Journal, 1921, suivi de Apparition, par Guy de Maupassant, nouvelle édition avec postface et documents réunis par Jean-Luc Buard, impression à la demande par Lulu.com, 2017.