L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - Christian Soulignac

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 19 mars 2015

Emile Bouchery sort du bois...

BoucheryEmile.jpg



Les "Enfantina" ne cessent de perdre leurs mystères... Il faut dire que les chercheurs et les curieux font tout pour dévoiler leurs trésors. Après André Laurie, voici que Des Barbares produisent une édition nouvelle et commentée d'un classique oublié d'Emile Bouchery (?-1882), lequel était un forçat du marbre au XIXe siècle, journaliste voué au journalisme malgré un talent de plume net et signalé. Il faut bien vivre.
Il avait commencé par dix ans d'archives à la préfecture de police entre 1815 et 1825. Il y aura rédigé avec le baron de Lamothe-Langon une collection de Lois, ordonnances et règlements de police depuis le XIIIe siècle jusqu'à l'année 1818, grâce aux papiers du grand réformateur Jacques Peuchet — le fomenteur des enquêtes des préfets de l'Empire — en 6 volumes in-8*, ouvrage "qui est un très utile recueil" dixit Edouard Fournier. Mais son esprit romantique était à la littérature : il donna deux romans sous pseudonyme — dont l'un fut repris par des éditeurs ignorants sous le nom de Petrus Borel... Mince de consécration. Et à tout prendre, si l'étoile d'Emile Bouchery a pali, il n'est presque pas un étranger. La meilleure preuve ? Charles Monselet parle de lui dans De A à Z, son recueil de portraits de 1888 (G. Charpentier & Cie). Administrons-en ici la preuve.
Vous voyez ? L'Alamblog ne mentait pas, et Christian Soulignac qui a établi l'édition et la postface explicative du volume en donne assez pour que l'on s'enchante de cette histoire sans queue ni tête riche de chevauchées et d'envolées...
Les Petits-neveux de Gulliver (Paris Bibliothèque pittoresque de la jeunesse, 1845), proches descendants du baron de Munchhausen et du baron de Crac, eux-mêmes de filiation légère mais nette, furent le grand succès littéraire de d'Emile Bouchery. Laissons le mot de la fin à Charles Monselet, qui se rappelle avec émoi les deux premiers livres du jeune romantique Bouchery — à la date de naissance encore inconnue... :

C'est égal : c'était un écrivain bien doué, un écrivain de talent et de race. Il ne lui a manqué que la chance : — tout !


Les lecteurs du présent opus se rendront compte de ses facilités, pour commencer.


Emile Bouchery Les Petits-Neveux de Gulliver. Edition présentée par Christian Soulignac - Paris, Des Barbares, 205 pages, 24,60 €

Bibliographie d'Emile Bouchery

MM. de Cobentzell Maritalement parlant (E. Bouchery et Lautour-Mézeray). — Paris, Alexandre Mesnier, 1834, 312 p.

Abbé Froulay (pseud.) Après-Vêpres. — Paris, A. Levavasseur, 1837, 397 p.. Contrefaçon belge : Madame Isabelle, par Petrus Borel. (A quoi servent les oncles. Du Célibat ecclésiastique). — Bruxelles, Société belge de librairie, 1844, 382 p.

Les Petits-Neveux de Gulliver. — Paris, Librairie pittoresque de la jeunesse, 1845, 152 p. et pl.

Le Palais de l'Exposition universelle tel qu'il sera. (H. de Montaut) Détails sur les embellissements de Paris (Signé : E. Bouchery.). — Paris, Impr. de Vert frères , (1866), in-folio plano.

Et parmi ses collaborations à la presse, cette direction :
Paris-club. — Paris. 1879, hebdomadaire, n° 1 (9 octobre 1879) - 2e année, n° 6 (5/26 février 1880)...


jeudi 21 avril 2011

OuTypoPoterie chez Des Barbares...

alphabetises.jpg



Des Barbares... reprennent de la hure et du sabot !

Trois nouvelles publications sont annoncées avec le Pohol de Marc Michel et deux opus du typopote Christian Soulignac, dont le site vous dira quelques chose — et vous montrera en outre le Préfet maritime déguisé en tournesol enquêtant sur une rare usine de nuages (à l'arrêt)... Christian Laucou dit Soulignac est, à notre connaissance, le seul outypopote de l'Oulipo. Il est bel et bien le créateur et seul membre de l'OutyPoPo, l'ouvroir de typographie potentielle et promet quelque travail d'importance sur la question. Pour l'heure, ce sont ces loisirs d'artiste qu'il affiche dans deux petits livres diablement bien illustrés (et couverts). Rappel des faits :

L'OuTypoPo a été créé en 2000 par Christian Laucou et authentifié dans sa création par Noël Arnaud, qui était alors le plus ancien membre des Ou-quelque-chose-po et de ce fait chargé de cette mission initialement dévolue à François Le Lionnais. Deux directions sont prévues dans les travaux de l'OuTypoPo. La création de fontes potentielles (et à contraintes) de caractères et la création potentielles (et à contraintes) de maquettes de livres. Cette potentialité pouvant in fine se matérialiser dans la réalité. Il en est ainsi pour Alphabêtises qui est une création de la deuxième catégorie.

Alphabêtises est donc un court ouvrage constitué d'un recueil de 26 courts textes illustrés d'un photographie, ayant chacun pour sujet une lettre de l'alphabet considérée comme un personnage. La contrainte consiste à mettre en page de la façon la plus variée et la plus lisible possible à raison d'un duo texte-image par page en utilisant pour chaque texte un caractère dont l'initiale du nom correspond à la lettre qu'il décrit. Les couleurs des textes et des titres sont prélevées sur les photographies associées.

Presqu'îles, 32 pages également, est nullement un ouvrage à contrainte comme son compère ci-dessus, si ce n'est qu'il n'utilise qu'un seul caractère dans divers corps, ce qui représenterait plutôt une simplification dans le travail d'élaboration de la mise en page. C'est un recueil d'aphorismes entre sourire et aigre-douceur.

Les deux titres sont proposés en souscription jusqu'à la fin mai 2011 à 16 euros les deux. A l'issue de cette souscription, ils passeront au prix de 12 euros pour Alphabêtises et 8 euros pour Presqu'îles soit (ne nous trompons pas) 20 euros les deux. On peut souscrire par mail en écrivant au Préfet maritime qui transmettra ou au webmestre du sites fornax.fr
Qu'on se le dise.





presquiles.jpg

jeudi 14 juin 2007

Grand jeu-concours de l'Alamblog : de qui est-ce ?




C’est à un nouveau Grand Jeu que vous convie l’Alamblog.

Pourrez-vous dire de quelle main est signée cet écrit :

Ma tendance naturelle est de tout convertir en pensée. Tous les événements personnels, toutes les expériences particulières ne sont que prétextes à méditation, faits à généraliser en lois, réalités à réduire en idées. Cette métamorphose est l’œuvre cérébrale, le travail philosophique, l’opération de la conscience, laquelle est un alambic mental. Notre vie n’est qu’un document à interpréter, qu’une matière à spiritualiser. Telle est du moins la vie du penseur (…). Il se considère comme un laboratoire de phénomènes (…)”.





Le vainqueur ou la vainqueuse remportera les deux premiers ouvrages Des Barbares…

à savoir :

L’Alambic, collection intégrale
Préface et index nominum par votre serviteur. Couverture illustrée par Dominique Poncet. Fac-similé au format de l’original équipé d’un index, 56 pages. Souscription jusqu’au 21 juin : 17 € (franco de port pour la France).

André LAURIE Un roman dans la planète Mars. Notes, postface et bibliographie de Christian Soulignac. - Paris—Paris, Des Barbares…, 2007, 148 pages (15 € jusqu’au 21 juin, franco de port pour la France).

Jusqu’au 21 juin, les deux ouvrages sont proposés en souscription au prix de 30 € (franco de port pour la France)
Libellez vos chèques à l’ordre d’E. Dussert.

Et Des Barbares seront présents au Marché de la poésie, place Saint-Sulpice à Paris, du 21 au 24 juin 2007, aux côtés des éditions Fornax et non loin de l’Atelier du Gué. Stand A16

Pour plus d’information : l’Alambic

Une production DES BARBARES…
E. Dussert
29, rue du BORREGO
75020 PARIS FRANCE