L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

mardi 16 novembre 2010

Le Bobo, c'est pas nouveau !

BoboduBobo.jpg


La Bohême bourgeoise, par CH.-M. FLOR O’SQUARR (L. Genonceaux). — Pas de chance, décidément, ce titre-là ! Exploité par Oscar Méténier et Flor O’Squarr (Ch.-M.), il plane encore au-dessus du néant. Flor O’Squarr nous promène dans un monde de lettres où son héros, un homme de lettres (trouvez-moi un héros de roman qui ne soit pas, aujourd’hui ?) réussit dans tout ce qu’il entreprend et a, sans effort, beaucoup de talent. Ce n’est ni Bohême ni bourgeois, et quant au type de Darnaud, le grand directeur de la grande revue, il nous semble qu’avec une très petite apostrophe entre le D et l’A ce serait un peu l’immortel Arnaud de l’Education sentimentale. Cependant, livre écrit fort correctement et par un auteur qui connaît bien la langue ordinaire de M. Alphonse Daudet ***




Le Mercure de France, n° 13, janvier 1891, « Les livres », p. 61.

*** n'est autre que Rachilde.

Sur la question de la définition du "bobo" — ne pas confondre avec le "dodo", qui s'est éteint, comme on sait —, qui mieux que les auteurs de la Désencyclopédie ont apporté des lumières définitives ?