L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - Besik Kharanaouli

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 19 février 2010

Le Livre d'Amba Besarion (nota bene)

AmbaBesarionG.jpg



Le Livre d’Amba Besarion, du Géorgien Besik Kharanaouli a paru le 11 février dernier… et nous n’en savions rien !

Alléchés par ce que nous en avons su - mais comment ? et quand ? La Main de singe sans doute… -, nous conseillons à tous de s’arrêter le samedi 6 mars à 15 h, à la librairie Kléber (1, rue des Francs-Bourgeois, Strasbourg) pour y rencontrer l’auteur, puis de faire un tour à la Maison Géorgienne (3, rue du Sabot, Paris 6) le mardi 9 mars à 19 h 30 pour réitérer la chose.

On n’a pas tous les ans la possibilité de rencontrer Besik Kharanaouli !


Voici déjà ce qu’en dit son éditeur :

Besik Kharanaouli est né en 1939 à Tianeti (région du nord-est de la Géorgie, dans les montagnes du Caucase). Il a fait des études universitaires de philologie à Tbilissi. Il publie ses premiers poèmes en 1954 et son premier recueil en 1968.
Besik Kharanaouli est considéré comme l’un des plus grands poètes de son pays, qui a su renouveler la poésie géorgienne en y introduisant les formes particulières de la poésie populaire et en jouant avec le vers libre, forme méprisée jusqu’à son arrivée et celle de quelques-uns de ses contemporains (Ces poètes ont été appelés de façon péjorative les « verslibristes ». Citons parmi eux Jarji Pkhovéli, Mamouka Tsiklaouri, Tedo Bekischvili).
Il a été traduit en russe, bulgare, tchèque, slovène, anglais, allemand, italien.
Besik Kharanaouli a reçu le prix « Saba » (prix décerné chaque année par un jury de critiques et de gens de lettres et distinguant les meilleurs auteurs).




Besik Kharanaouli Le Livre d’Amba Besarion, traduit du géorgien par Marie Frering et Omar Tourmanaouli . - Meudon, Quidam, 150 pages, 16 euros