L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante| Avec les copains

Mot-clé - Banalyse

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 3 septembre 2014

La vente Michel Guet

VenteMichelGuet.jpg


La collection de livres du maître papetier et banalyste primeur Michel Guet va passer incessamment en vente à Paris.
Mis en catalogue par l'expert Roger Roques, de Toulouse, cet ensemble impressionnant de raretés de la modernité du siècle dernier vaut le détour. Et il suffit de consulter le catalogue en ligne pour se réjouir la rétine, et même l'envie.
Des raretés de Pierre Alechinsky à celles de Jean Le Gac en passant par Jean-Louis Brau, Gabriel Pomerand, Pierre Garnier ou le Spatialisme, il y a là, réparti par lot, ce que le XXe fit pour la postérité : Futurismes – Surréalisme – Le Grand Jeu - Cobra – Lettrisme – Poésie sonore/concrète – Spatialisme – Situationnisme - Mai 68 – Bazooka – Nouveau réalisme - Support-surface - Art sociologique – Art conceptuel Fluxus – Happenings – Land-art – Minimalisme. Et tout ça avec des typographes et des graveurs, et même des icônes politiques des glorieuses années "stalinophiles, Maolâtres et CheGuévaristes"...
Ne passez pas votre tour ! Il serait idiot de ne pas aller se rincer la rétine.




Ader. Salle des ventes Favart
3, rue Favart 75002
Mercredi 17 septembre 2014 (11h00)
Livres Avant-gardes, Bibliothèque d'un amateur
contact@ader-paris.fr
01 53 40 77 10

vendredi 30 mars 2012

Échangeriez-vous votre voiture contre deux Trabant ? (la banalyse était filmée)

fadesBana.jpg



La sortie du film de Patrick Viret consacré à la banalyse, imaginée par les universitaires de Rennes Pierre Bazantay et Yves Hélias pour essayer de penser le banal, Échangeriez-vous votre voiture contre deux Trabant ?, est prévue le 4 avril prochain.
Pour l'heure, une seule séance a été prévue, à Paris, le 4 avril à midi au cinéma Saint-André-des-Arts.

Topo :
Le film (dans lequel apparaît Jean-Pierre Le Goff) commence en 1987, à l’occasion du sixième congrès de banalyse, lequel se tenait depuis 1982 tous les troisièmes week-end de juin dans une halte ferroviaire qui jouxtait le viaduc des Fades sur la ligne SNCF Montluçon — Clermont-Ferrand, et dont l’unique objet était d’attendre les congressistes.
Le film se poursuit en 1990 pour gagner Prague et sa banlieue et y rejoindre les ultimes rendez-vous de Branik, soit neuf minutes de pure attente à un terminus de tram.
Cette seconde partie est aussi l’occasion de peindre une Prague inconnue vue par le regard de ces banalystes tchèques ou français, pour lesquels précisément le regard primait sur l’objet, la flèche sur la cible.
Vingt ans après, le film est devenu de fait une page d’histoire inattendue entre l’Ouest et l’Est et le témoignage d’une entreprise singulière de résistance au consumérisme qu’il soit repu ou frustré.

Échangeriez-vous votre voiture contre deux Trabant ?
Auteur-réalisateur : Patrick Viret
Production : Ludmila Melnikova
Durée : 103’
Version originale : français, tchèque ; sous-titres : français
France 2011
Le film a été programmé lors des Rencontres du cinéma documentaire Périphérie 2011. Sélection : Les Ecrans documentaires à Arcueil, 2011.
Distribution : Les Films du Viaduc
01 43 67 49 35

lundi 11 août 2008

Après Guy Debord, Michel Guet (de La Société du spectacle à L'Infini saturé)

InfiniSatur_.jpg



L'Infini saturé est sorti de presse il y a quelques semaines dans une relative indifférence. C'est bien dommage car cet essai de Michel Guet est le livre qu'il fallait amener à la plage où l'on a, enfin, le temps de lire et de réfléchir.
Considérant que le farniente est le moment où le cerveau est le plus meuble, le plus souple, le plus enclin à s'imprégner d'autre chose que de molécules d'anisette, nous avons pris le parti de vous fournir seize fragments du livre de Michel Guet, plus un, tous choisis au hasard (ou presque) afin de vous donner l'envie, dès votre retour à la maison, de courir chez votre libraire (s'il a survécu à la crise) pour savoir, au fond, ce que cache ce titre et ce qu'il dit vraiment de la saturation massive par l'information, le son et l'image que nous subissons, du rayonnement malsain et persistant de la communication et de la publicité, et de la trompeuse impression de richesse culturelle masquant l'indigence des moyens d'acquérir la connaissance.
Soulignons ici que Michel Guet, artisan du papier (restaurateur, si nos informations sont bonnes) appartient, à son corps défendant sans doute, à cette génération vaniteuse qui crut avoir tout compris en 1968 et nous en fit avaler des vertes et des pas mûres depuis. Il n'est pas personnellement responsable, évidemment, et son passage du côté des Situs de Tout-à-l'Ego Debord et, surtout, de la Banalyse — il y a développé son brillant essai sur l'Artisme (le plus important fléau sis tout près de chez nous), nous pousse à accorder foi à sa réflexion ainsi qu'à sa compatissante plaidoirie pour l'espace public, pour la République et contre le lâchage de quelques principes (parmi lesquels la volonté farouche, l'humanisme et l'esprit critique). C'est donc bien volontariste que L'Alamblog donnera durant les quinze prochains jours un court extrait de ce livre afin que l'on se persuade qu'il a quelque vertu.
Ensuite, bien entendu, viendra la révélation de l'énigme attendue — avec une immense patience, dois-je remarquer — par vous, chères nautes, chers nautes, depuis plusieurs semaines... Pour l'heure, place à l'Infini saturé (si l'on ose dire), dont, malgré notre désir, nous ne constituons qu'une infime tête d'épingle. Mais c'est sans doute ce qui fait le charme de l'Alamblog.


Michel GUET L'Infini saturé. Espaces publics, pouvoirs, artistes. Préface de Frédéric Jars. - Lyon, Atelier de création libertaire, 166 p., 13 euros


Bibliographie de Michel Guet

Esclave du bonheur, tous esclaves du bonheur (Paris-Besançon, J.-P. Faur-Néo, 1996).
Maxi-tour : album-souvenir A 36 : Franche-Comté, sites pittoresques, monuments, curiosités (Montbéliard, Delenda Carthago & Centre d'art et de plaisanterie, 1997).
L'artisme considéré comme un des beaux-arts sinon comme le tout (Paris, J.-P. Faur, 2001).
Franck Venaille Melancholia (papier à la main cloisonné de) Michel Guet (Bussy-le-Grand, M. Mathieu-Frénaud, 2001).
Bétail, roman (Lyon, À plus d'un titre éditeur, 2008).