L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

mardi 19 avril 2016

Babel, par Émile Malespine

BabelMalespine.jpg



Babel


Indee. Buesno-Aires à 9 milles milles ?
C'est tout près : 2 secondes par la T.S.F.
Creuset de Babel chez Berlitz.
Four électrique des langues chauffé par les Transats et les railways.
... You say ?
Je ne comprend (1) pas. Air connu.
On ne sait plus parler français.
I d'ont speak english y no sé hablr espanol
weder Deutsch noch Italienisch sprechen
con una grande facilità.
Le pickpocket se sert chez le voisin pour éclairer sa chandelle. Il y a trouve de quoi nourrir la langue caméléon.
Alas poor Footit !
Ils l'ont cristallisée dans le dictionnaire et desséchée
dans les herbiers des grammaires.
Ca sent le moisi !
Point critique. La langue s'évade et passe à l'état liquide.
Elle coule, incodifiable, à travers mille bouches.
Les mots vivent dès qu'il (1) sont prononcés.
Monsieur Larousse et les académies n'enregistrent que les naissances légitimes.
Et les autres ?
Une pose..... Dédain...... Indifférence.....
On cause.
Arrivent la reconnaissance et la naturalisation.
Ils sont bientôt de la famille.
Les philologues y perdent leur latin pour les inscrire.
sur (1) les registres de l'état civil.
Le dictionnaire se forme au wagon restaurant.
On y met, avec la carte du lunch, quelques mots dans sa poche.
On les ressort. Ils passent dans les fonographes des journalistes, qui les distribuent comme des prospectus.
La réclame porte. Les hommes — comme les femmes — aiment les magasins de Beautés. C'est bon marché
et ça fait chic. Bueno Bonito y Barasto.
A bon compte on approvisionne son vocabulaire de mots savants. Les perruches répètent toujours la leçon.
Les ventres digèrent. Ils apprennent les langues et s'en Nourrissent. SALADE RUSSE formée surtout d'ANGLAIS
Ils sont partout ! Les anglais speak english.
Les américains speak english.
Les japonais speak english.
Les chinois speak english.
Les australiens speeak english.
Les canadiens speak english.
And we
WE WILL SPEAK ENGLISH ALSO
Pas tout à fait.
Numérotez 1. Centre de gravité : Pacifique.
Mais le singe copie l'enfant ; l'enfant singe l'homme.
L'américain est un enfant organisé.
On troque.
Nous standardisons, taylorisons.
Quelle belle esthétique faite avec rien.
Rien L'ESSENTIEL.
Les sauvages se tatouent. Ornement. Tatouage.
Eux. Ils viennent chercher chez nous nos vieilles lunes.
romantiques ou gréco-latines. Ils déménagent les antiquités.
poussiéreuses et les toiles barbouilles qui ensbombre l'ossuaire de nos musées.
Avec cela, ils tatouent leurs buildings.
Chez nous : Mobilier standard (1) par pure esthétique.
Donc l'enfant singe l'homme et copie jusqu'au son de sa voix.
C'est pourquoi il y a aura du français dan la macédoine américaine.
No tenga usted cuidado !
Il y aura aussi de l'espagnol.
J'arrive à Buenos-Aires. America del Sur !
TOdas la lengas se encuentran en una misma.
Ils travaillent ferme à l'Espéranto futur.
L'autre. El actuel.
Une invention de grammairien.
Langue immuable ? Misère !
Rien ne l'est.
Tout se transforme.
Struggle for life où les mots les plus fort vivront.
Les chemins de fer, les avions et les transats sont les grammairien de la langue internationale.


Émile Malespine

Lumière, 15 janvier 1922.

(1) Sic (NdE).

Émile Malespine

Ilustration du billet © Draco Semlich 2015.

mercredi 10 août 2011

La Tour de Babel (Henri Allorge)

02Allorge.jpg



Bien qu'il fut notoirement spécialisé dans le roman conjectural, la science-fiction, le récit hypothétique et le voyage chimérique, l'exact contemporain de Théo Varlet (1878-1938) et son concurrent en ces matières, Henri Allorge (1878-1938), par ailleurs critique et fonctionnaire du ministère de la Guerre, n'a jamais été salué pour son optimisme.
Témoignent ses premiers recueils de vers passés au brou de mélancolie, à la manière de Léon Dierx.
On pourra lire à son sujet quelques mots dans le Matricule des Anges de septembre.


La tour de Babel

Si les fils de Noé dressèrent dans l'espace
Un monument d'orgueil, qui défiait le ciel,
Lorsque mon jeune sang bouillait encor d'audace,
J'ai construit dans mon coeur une tour de Babel.

Lire la suite...