L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - Arthur Rimbal

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 2 octobre 2009

La passion Rimbal

chaussettes_de_Rimbaud.jpg



Frappé par la publication des dessins de Rimbaud chez Flammarion, un alamblogonaute expert, qui tient à conserver l’anonymat, nous propose d’indiquer qu’il attend désormais la publication de :

Vêtements, couvre-chefs et sous-vêtements d’Arthur Rimbaud (avec planches, coupons et patrons), présentés par Jean-Jacques Lefrère. - Paris, RMN, 2010, 2 vol. emb., 450 p. et 210 p. 700 e.



Nous n’avons jamais eu vent d’un tel projet. Mais pour passer le temps, nous allons relire un paragaphe d’Audiberti.

dimanche 17 mai 2009

Merde à Rimbaud !

AlaRimbeTuot.jpg



C’est un bras d’honneur à la Rimbe, à Mallarmé, à Baudelaire, à la Poësie et aux milliers de petits rimbauds.
Les lecteurs de La Femme du bédouin (Phébus, 1990), campagne de définition de la Poésie par Noël Tuot, se souviendront du caractère pour le moins… exigeant du personnage, prof de lettres des Ardennes, dont la liste des publications n’est pas si longue. Un discret. Un farouche. Soit.
Sa Lettre ouverte à Rimbaud fut d’abord autoéditée en 1978. Elle reparaît, avec l’apanage réitéré d’une introduction signée André Dhôtel (ils étaient pays) où l’on peut lire “que le mal essentiel c’est que nous soit dictée une ligne de pensée à laquelle on aurait le devoir de s’astreindre, que l’on tienne à se montrer obéissant ou révolté”.
Un pavé dans le jardinet des sectateurs de la Rimbe, et des poètes plus généralement.
Contre les dogmes et les positions de principe, un livre d’une ligne par page, qui se lit dans la surprise et la joie, en moins de cinq minutes. Une sorte de Pintades (Ehni) en somme.
In fine, des dessins plutôt inquiétants de Noël Tuot. On aime ou pas, une rétrospective est prévue à Charleville-M. Bref, de quoi aller voir Le Mariage de Rimbaud (Climats, 1991), qui nous avait échappé.


Noël Tuot Lettre ouverte à Rimbaud. Introduction par André Dhôtel. — Paris, Anabet, 2009, 152 pages, 14 euros.

mercredi 13 février 2008

On a (encore) retrouvé Rimbaud

rimbaudenindochine.jpg





Oui, on a encore retrouvé Rimbaud.
Ce n’est plus drôle, mais c’est comme ça.
Cette fois Rimbaud est prof de gym en Indochine, aux alentours de 1920. Peut-être un peu plus tard.
Surtout il est souriant. Il ne se souvient même plus qu’il est Rimbaud. C’est dire…






mercredi 20 juin 2007

Bibliographie exhaustive de la revue Bizarre (en cours)


BIZARRE (nouvelle série, n° 23, 2e trimestre 1962)

Numéro spécial : L’affaire Rimbaud
Rédaction : Michel Laclos
Direction : Jean-Jacques Pauvert
Administration : 8, rue de Nesle

1 Paris-Presse. “Un mystère Rimbaud” (Jean-François Devay)
2 Paris-Presse. “On se bat pour Rimbaud” (Jean-François Devay)
3 Arts. “Le sonnet des voyelles de Rimbaud. A-t-il une interprétation érotique ?” (Robert Sabatier)
4 Combat. “Rimbaud sans les voyelles” (Henri Cazals)
5 France-Soir. “Mauriac avait raison” (Anne-Marie de Vilaine)
6 France-Observateur. “Voyelles”, un poème érotique ? Quatre rimbaldiens prennent position : Antoine Adam, André Breton, René Etiemble, André Pieyre de Mandiargues”
10 Rivarol “Une thèse révolutionnaire sur Rimbaud” (Robert Poulet)
11 Carrefour “Exercices de lecture” (Pascal Pia)
15 Figaro littéraire “Rimbaud livré aux professeurs” (Robert Kanters)
18 Les Lettres françaises “A-t-on lu Rimbaud ?” (René Lacote)
19 Le Monde “M. Robert Faurisson a-t-il lu Rimbaud !” (René Etiemble)
21 Les Temps modernes “Les Besoin d’interpréter” (O. Mannoni)
29 Ménagerie maison. I. Jehanne Jean-Charles : Les plumes du corbeau. II. Chaval : Les gros chiens
31 Vous devez lire aussi : Dr Félix Sluys, Didier Barra et François de Nome, dits Monsu Desiderio. Valentine Penrose, Erzsébet Bathory, la comtesse sanglante
33 Dessinateurs nouveaux : Bovarini, Bonnot, Aittouares, Gourmelin, Hurtado, Bernard Miot, Lastèpe

lundi 18 juin 2007

Bibliographie exhaustive de la revue Bizarre (en cours)


BIZARRE (nouvelle série, n° 21-22, 4e trimestre 1961)

Numéro spécial : A-t-on lu Rimbaud ?
Rédaction : Michel Laclos
Direction : Jean-Pierre Castelnau
Administration : 8, rue de Nesle, Paris-VI
Directeur-gérant : J.-J. Pauvert


A-t-on lu Rimbaud ? (Robert Faurisson)
1. Chapitre I Au lieu de lire les poèmes difficiles de Rimbaud, on les survole. Nous allons lire “Voyelles”, et quelques illuminations. En confiant leur secret, ces oevures nous apporterons des révélations sur Rimbaud.
In fine, encart de la librairie du Palimugre, et, en troisième de couverture, catalogue des livres de dessins de la firme Jean-Jacques Pauvert.
2. Chapitre II Le texte de “Voyelles”
3. Chapitre III Rimbaud à 17 ans ; sa préoccupation de la Femme. “Voyelles” est un blason de la Femme, “in coïtu”
5. Chapitre IV Sous l’égide du sexe : “point de départ”
6. Chapitre V Sous l’égide des seins : “épanouissement progressif”
6. Chapitre VI Sous l’égide des lèvres : “moment d’ivresse”
7. Chapitre VII Sous l’égide de la chevelure : “accalmie passagère”
9. Chapitre VIII Sous l’égide des yeux : “extase finale”
10. Chapitre IX Le titre Voi(s)-elle(s). La raison des couleurs
12. Chapitre X Maîtrise de l’expression
13. Chapitre XI La métaphore de l’eau et de la chevelure
14. Chapitre XII Les couleurs et les valeurs
16. Chapitre XIII Traduction prosaïque de “Voyelles”
17. Chapitre XIV La beauté, désormais, de “Voyelles”
19. Chapitre XV Comment on lisait “Voyelles” jusqu’ici : “Elle” - Verlaine, Coppée, A. France - Sausy, Gengoux, Magny, Etiemble - les “petits mystiques”
23. Chapitre XVI La “voyance” de Rimbaud. La poésie hermétique
24. Chapitre XVII Les rimbaldiens reculent devant l’hermétisme des “Illuminations”. Les tentatives de R. Goffin et A. Adam
25. Chapitre XVIII “Bottom” : un rêve et un réveil érotiques
29. Chapitre XIX “H” : la plus transparente des “Illuminations”
31. Chapitre XX “Dévotion” : la plus mystérieuse des “Illuminations”. Le mot de l’énigme
39. Chapitre XXI Erotisme et ésotérisme. Rimbaud à dû se cacher d’abord (son hermétisme), se taire ensuite “son silence définitif”
42. Chapitre XXII Il faut apprendre à lire avec simplicité un poète de proportions humaines. Une certitude paradoxale : Rimbaud a toujours été le poète de l’ordre et de la rigueur. La vigilance de son esprit, sa maîtrise de l’inspiration
46. Chapitre XXIII Ses trois vies : leur unité