L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - Antonin Artaud

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 3 novembre 2016

Maurice Roche est bien en Europe

Europemauriceroche.jpg



On vous l'avait promis : voici le sommaire du dossier Maurice Roche publié par la revue Europe.
Bruno Cany "Un créateur dans la peau d'un romancier"
- Antoine Garziani "Modulations"
- Jean-Patrice Courtois "Poétique de Maurice Roche"
- sans oublier le blé article de Clothilde Roulier, "Maurice et son archange Gabriel, l'un énonçant l'autre". - puis, apothéose, de Maurice Roche, trois textes plus ou moins inédits :
- "Le Travail de l'écriture", fruit d'entretiens concoctés par B. Cany et Violante Do Canto, la compagne de Maurice Roche et "Artaud à Ivry", compilations d'enregistrements (Roche était un conteur né), puis "Trois lettres à Loulou", inédites, adressées à sa mère. Il était aussi un fils dévoué.
Il est heureux que Maurice Roche refasse surface et que son oeuvre, qui mérite largement d'être promue, trouve en Europe un accueil aussi bien documenté.


Europe
Novembre-décembre 2016
n° 1051-1052
Autres sujets du numéro : l'opéra aujourd'hui, mené par Béatrice Didier et Gérard Macé.

vendredi 24 septembre 2010

Les Quatre vents : sommaire de "L'Evidence surréaliste"

QuatreVents.jpg



Les Quatre Vents, cahiers de littérature
IVe livraison : L'Évidence surréaliste
Textes réunis par Henri Parisot

André Breton Fata Morgana (p. 9)
Hans Arp et Vincente Huidobro Sauvez vos yeux (p. 30)
Benjamin Péret Un point c'est tout (p. 39)
Hans Bellmer Les images du toi (p. 53)
Aimé Césaire Conquête de l'aube (p. 60)
Leonora Carrington Lapins blancs (trad. de l'anglais par Jeannine Lamuekt, p. 65)
Alain Gheerbrant Ils (p. 71)
Paul Colinet Une queue de cerf-volant (p. 79)
Julien Gracq L'appareillage ambigu (p. 85)
Gisèle Prassinos Le mainmortable (p. 94)
André Frédérique Clara (p. 97)
Maurice Henry Attention aux enfants (p. 103)
Louis Scutenaire Un peu d'histoire naturelle (p. 110)
Valentine Penrose Poèmes (p. 118)
André Pieyre de Mandiargues Le revers de la médaille (p. 122)
Mounir Hafez Eaux douces (p. 126)
Maurice Blanchard Poésie, propriété de la matière (p. 130)
Jacques B. Brunius Au théâtre du fond du lac (p. 138)
Michel Fardoulis-Lagrange Le texte inconnu (p. 140)
Feyyaz Fergar Phases (p. 141)
M. ET G. Piqueray La terreur merveilleuse (p. 149)
Simone Lamblin La croisade des enfants (p. 153)
André Masson Antille (p. 156)
Irène Hamoir L'homme disparu de Melville-Bay (p. 158)
Jehan Mayoux J'aime mais (p. 164)
Jean Pfeiffer Le voyage de ténèbres (p. 168)
E. L. T. Mesens Sing-Song (p. 170)
Jean Ferry Les escarboucles (p. 173)
Jean Maquet le chat du soir (p. 176)
Henri Pastoureau Clinamen (p. 179)
Jacques Charpier J'ai rejoint (p. 180)
André Souris Poème (p. 183)
Antonin Artaud Lettre de Rodez (p. 184)


Aux Éditions des Quatre Vents, 1, rue Gozlin, Paris (6e)

vendredi 1 septembre 2006

Informations variées (Antonin Artaud, Daniel Defoe, la presse française d'aujourd'hui, Jean Denoël, Enrique Serna et les Collagistes, etc.)

Vous n’aurez pas de mal à trouver ça : demain, Les Lettres françaises publieront un dossier consacré à la chanson, sujet illustré sous forme d’enquête par des plumes encore non sues. Faute d’en savoir plus pour l’heure, et bien heureux de savoir qu’elles existent toujours, ces Lettres françaises, on va y aller voir et, pour ce faire, agir comme suit : repérer un débitant de presse, lui demander L’Humanité, payer la chose, l’emporter. Encarté dans le dit journal : Les Lettres françaises et son dossier monté par le dumasien Claude Schopp. C’est pourtant pas compliqué.

Un raccourci court de court au sujet des… Lettres françaises : ici et une monographie informée

La livraison des Nouvelles Hybrides que nous annoncions il y a quelques semaines vient de sortir. Et, nom des dieux, elle est plus impressionnante encore que ce que nous vous en disions ! Menée par le docteur en tératologie poétique Etienne Cornevin, lequel est un brin de la filière Ubu, elle offre un aperçu particulièrement riche sur le collage, art de notre temps puisque nous en sommes au postmodernisme obligatoire et que le cut-up en est manifestement l’un des vecteurs primordiaux Depuis Jiri Kolar jusqu’aux Français Guillaume Dégé et Vincent Puente. Imaginez un peu une revue (en papier la revue !) imprimée en quadrichromie, largement, typographiée idem et nourrie des travaux du dit Cornevin, LE spécialiste des livres monstres.
Etienne Cornevin serait-il le Philomneste Junior de notre époque ? Hum ? On ne serait pas loin de le parier.

A propos de cette revue funambulesque, roborative et… belle : ici

Tandis que nous adressions quelques exemplaires gracieux de la Vie de Daniel Defoe par Philarète Chasles dans les locaux des éditions Fayard & Cie, nous eûmes le plaisir de discuter avec Danièle Granet, journaliste économique bien connue, qui signait, elle, le fruit de l’enquête de deux ans qu’elle a mené avec Catherine Lamour : Médiabusiness, le nouvel eldoraro, où il est dit des choses incroyables. Et qui vont être incroyablement reçues par le monde assis de la presse. Du bazar, ou du silence obtus, en perspective. Le livre sortira le 20 septembre, nous en reparlerons dès que nous aurons eu le temps d’en lire un peu plus. Franchement… Allez, avouons-le, les esprits ouverts s’y trouveront des affinités de pensée.
A suivre.

Dans le même temps, nous en profitâmes pour nous apercevoir que les mêmes éditions Fayard disposaient déjà de la biographie d‘Artaud par Florence de Mèredieu (Artaud, Mèredieu, c’est à n’y pas croire…). Nous en citons ce fragment d’un brouillon de lettre du Momo à Claudel, dit Cloclo, datée du 10 novembre 1947 :

Mr Jean Denoël vient de me donner connaissance de la lettre que vous lui avez écrite et où vous lui dites que vous renoncez définitivement et pour toujours à écrire dans une revue qui a publié les élucubrations d’un aliéné.
Et oui petit cloclo ayant passé 9 ans dans les asiles d’aliénés de France, je suis par définition grammaticalement parlant et par principe le type même de l’aliéné.

Si cela éclaire une nouvelle fois d’un jour triste le triste Claudel, cette petite citation a le mérite de mettre en évidence le nom de Jean Denoël.
De qui ? De Jean Denoël, l’homme présent dans la plupart des biographies d’écrivains français du siècle dernier (à égalité avec Jean Variot), sur lequel les lumières sont des plus minces. A quand une biographie de l’ombreux Jean Denoël, médecin, membre discret du comité de rédaction de la revue Fontaine, personnage influent de la maison Gallimard - et ce d’autant que son influence ne s’enfermait dans aucune fonction établie -, frère de l’éditeur Robert Denoël, fondateur et président des Amis de Max Jacob, proche d’Edmond Charlot, de Florence Gould, d’André Gide ou d’André Suarès, etc. ?

N’oublions pas, enfin, que les nouvelles éditions Phébus promettent pour tout bientôt le polar du Mexicain Enrique Serna, La Peur des bêtes. Pour en savoir beaucoup plus long, sachez qu’il y a là un auteur à découvrir, que dis-je, un MAESTRO.
Son premier livre, un recueil de nouvelles, Amours d’occasion, a paru il y a peu aux éditions l’Atelier du Gué, et franchement, elles sont radicales. Il n’est peut-être pas indifférent d’annoncer que la bête noire de Serna, hormis la flicaille et les politicards, sont les intellectuels. Et il n’y va pas avec le dos de la cuillère à pot. Comme ça tombe bien ! C’est ça qu’on aime.


Philarète CHASLES Vie de Daniel Defoe. Notes et postface par Eric Dussert. - Paris, Mille et une nuits, 96 p., 2,50 €

Etienne CORNEVIN (dir.) Nouvelles Hybrides. N° 5, août 2005, 20 €

Danièle GRANET et Catherine LAMOUR Mediabusiness. Le nouvel Eldorado. - Paris, Fayard, 418 p., 22 € EN LIBRAIRIE LE 20 SEPTEMBRE !

Florence de MEREDIEU C’était Antonin Artaud. - Paris, Fayard, 1086 p., 35 €

Enrique SERNA Amours d’occasion, traduit par Marie-Ange Brillaud. - Villelongue d’Aude, Atelier du Gué, 216 p., 20 €