L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - André Martel

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 7 février 2008

Bibliographies des éditions éoliennes & à hélice

itwXDDC_13signe.jpg


Ancien élève des Arts déco, Xavier Dandoy (il est né en 1969 à Madagascar) aurait tout aussi bien pu suivre les cours de l’école Estienne où sont formés les typographes français. Déjà connu des lecteurs de Luc Dietrich et de René Daumal pour ses éditions à l’enseigne de l’Éolienne, il signe un petit traité typographique très plaisant consacré aux signes de la ponctuation ancienne et moderne. Jonglant avec une maquette colorée et extravagante, Xavier Dandoy rappelle l’histoire des douze signes usuels ([:.![{…, etc. et s’inspire des inventions telles que le “point de poésie” (J. Blaine), le ” trait de pensée ” que l’on retrouve chez Arno Schmidt ou les “…” déjà présents chez Paul de Kock Céline n’a pas tout inventé pour proposer la “bifurcation”, le “contrefort” et même la “virgule flottante”. Néanmoins, sa préférence va au “!” trafiqué. Attention, il ne s’agit pas d’un point d’exclamation standard, étique échalas d’usage courant, mais du ” point d’ironie ” (non reproduisible ici, satanés caractères iso, mais reproduit en couverture de l’opus) inventé par le poète Alcanter de Brahm (Marcel Bernhardt, 1868-1942).
Si l’on ajoute les noms de El Lissitzky, Maurice Roche, Henri Pichette, Raoul Hausmann, Hervé Bazin ou Jean-François Bory, on voit à quel point la ponctuation passionne. N’oublions pas non plus les typoèmes de Jérôme Peignot ou les types aux graphies de David Lee Fong qui rappellent cette autre curiosité que sont les poèmes exclusivement composés de signes typographiques. Leur prototype apparaît dès L’Histoire du roi de Bohême et de ses sept châteaux de Charles Nodier (1830) et pourrait bien encore faire des émules après André Martel. Les voies de la typographie sont insondables…


Ce livre, drôlement innovateur, fut publié en 2003. Xavier Dandoy, chercheur dans l’âme, en a produit depuis une version enrichie, comme nous le verrons au cours de ce panorama complet du catalogue de la maison éolienne.
Chaque chose en son temps, n’est-ce pas ?

La librairie La Hune fête éolienne/à hélice en lui consacrant depuis une quinzaine de jours une vitrine. A voir, si vous êtes à Paris.

Xavier DANDOY Le Treizième Signe, ou la Nouvelle Ponctuation ancienne et moderne. - Paris, à hélice/éolienne, 2003, 78 pages, 17 e

éditions éoliennes & à hélice
collectif de recherche fondamentale en ponctuation
6-8 rue Vulpian, 75013 Paris
01 53 80 20 33 — 08 71 49 33 13

mercredi 11 octobre 2006

Noël Arnaud et le charabia (de Papillon de Lasphrise aux poètes branchés d'aujourd'hui)


Nous vous en parlions le 26 juillet dernier : Noël arnaud est l’auteur d’une Anthologie du charabia dont Patrick Fréchet prépare actuellement l’édition.
Ce dernier nous informe — notez bien cette date — que France Culture proposera le 31 octobre prochain, à 21 heures, la conférence préambulique de Noël Arnaud, suivie d’extraits représentatifs de l’anthologie, lus par des comédiens.
On se réjouit, vous pensez, d’entendre si prochainement des jargons, des langues hybrides, telles que la macaronée, le pédantesque, des langues de convention comme le Mignard ou le muscadin, des glossolalies, des boniments, des entraves et bagatelles, et même des incohérences. Mais, au sujet de ces dernières, nous sommes beaucoup plus aguerris.
De la Passion de Semur, jusqu’à François Dufresne, Henri Chopin et autres fameux “poètes de la modernité”, en passant par Rabelais, Tabarin, Raymond Poisson, André Martel, Gil J. Wolman, Jean-Louis Brau et al., l’audition promet d’être constructive et hilarante.
Retenez votre soirée.