L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - André Laurie

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 7 novembre 2011

C'est le bagne...

BagneGaussen.jpg



Stephen Toth vient de livrer un essai tout à fait passionnant sur les bagnes français. Et le Préfet maritime de remarquer que, une fois encore, un universitaire étranger, enseignant à l'université d'Arizona en l'occurrence, produit un livre concluant sur nos petites affaires sales.
- Et comment donc...
- Après vous...
- Je n'en ferais rien...
- Mais je vous en prie...

Détournant pudiquement le regard, nous étions trop intéressés par... par quoi déjà ?

Nous étions sans doute trop intéressés par autre chose, puisque un siècle de politique pénitentiaire et de vies de bagnes ne nous préoccupaient pas plus que ça (hors l'épisode Papillon ça va de soi). Bien à tort, nous pouvons vous le dire après avoir lu Bagne : Guyane, Nouvelle-Calédonie (1854-1952) dont nous ne sommes toujours pas revenu.

Evidemment...

Spécialiste de l'histoire du crime et du châtiment, Stephen Toth a mené son étude avec beaucoup de soin sur cette institution séculaire née en 1854 qui "traita" le cas de plus de cent mille hommes dans des conditions tout à fait... françaises (un rien de droit, un doigt de fantaisie et trois doigts de grands principes nimportequistes). Le bagne avait deux objectifs : maintenir en incarcération le plus de criminels possibles, tout en fournissant un main-d'oeuvre au développement des colonies. Une double gageure qui conduit au résultat connu : les bagnards sont improductifs, les gardes ronchonnent et les chefs de camp sont en conflit permanent avec les médecins, tandis qu'en métropole, la presse et les romanciers régalent le public de récits où se mêlent horreur et exotisme de bazar.

Le travail de Toth est des plus sérieux : analyse des dossiers criminels, des archives, examen des polémiques sur la santé publique ou le rôle de la presse, de la documentaire littéraire, parlementaire et administrative, il a mené un travail à large spectre qui lui a permis de reconstituer la vie dans les colonies pénitentiaires et de présenter des observations tout à fait saisissantes en ce qui concerne le personnel pénitentiaire (du militaire déclassé et passablement alcoolique, parfois prompts à sortir le flingot lorsque la cuite est bonne), de la médecine tropicale, de la criminologie d'époque et du rôle de la presse à sensation (on ne s'amusera jamais assez des reportages des journalistes manipulés, et ça n'est pourtant pas drôle...). Mieux que de la fiction, soyez-en assurés.

Si l'on veut pousser plus loin, on pourra aisément lire Le bagne en Nouvelle-Calédonie : l'enfer au paradis, 1872-1880 : les récits de trois communards qui réunit Les condamnés politiques en Nouvelle-Calédonie, le récit des deux communards évadés Paschal Grousset (dit aussi André Laurie, 1844-1909) et Francis Jourde (i. e. François Jourde, 1843-1893) et les Souvenirs de prison et de bagne d'Henri Brissac (1826-1906). Grousset et Jourde s'étaient évadés du bagne depuis presque deux ans et étaient activement recherchés par la police française quand ils publièrent leur récit à Genève en 1876. H. Brissac passa, quant à lui, huit années au bagne et c'est en 1880, après son retour, qu'il publia ses souvenirs de déportation.

Le bagne, tout un monde d'évasion...



Stephen Toth Bagne : Guyane, Nouvelle-Calédonie (1854-1952). - Marseille, Gaussen, 224 pages, 22 €


Paschal Grousset, Francis Jourde et Henri Brissac Le Bagne en Nouvelle-Calédonie : l'enfer au paradis, 1872-1880 : les récits de trois communards. préface et annotations Alain Brianchon. - Nouméa, Footprint Pacifique, 2010, 26,01 € (footprint@canl.nc)

mercredi 23 février 2011

L'animal littéraire : la fourmi

RienziFourmi.jpg



Très longtemps avant Bernard Werber, ce Christian Jacq de l'insecte, il y eut Raymond de Rienzi (1890-1971), avocat romancier journaliste bien oublié — l'Alamblog donnera bientôt quelques bonnes choses à son sujet — et ses Formiciens, roman de l'ère secondaire (Tallandier, 1932).

Et vingt-cinq ans plus tôt, c'est André Laurie qui défrayait la chronique de l'imaginaire avec son fameux Spiridon le muet (Le Globe-Trotter, 1906-1907), rare opus d'André Laurie dont la réédition à l'enseigne Des Barbares... a rendu un fier service à la communauté.

Et puis il y eut Auguste Forel (1848-1931), entomologiste et psychiatre qui s'attacha à la fourmi de Suisse, et d'autres sans doute encore, dont Han Ryner et son Homme-Fourmi (1901).

spiridon.jpg

A suivre...

Demain, le Caméléon.

samedi 30 janvier 2010

Des barbares... passent aux actes

GroussetActes.jpg



Des barbares... proposent les actes du colloque Paschal Grousset qui s'est tenu l'an dernier à Grisolles, ville natale de l'écrivain.
On peut d'ores et déjà retenir l'ouvrage auprès de l'éditeur

Sommaire
Introduction par les organisateurs du colloque : Cent ans pour une réhabilitation, par Alain Braut et Jean-Pierre Picot
Paschal Grousset, enfant de Grisolles, par Alain Braut
Paschal Grousset (1844-1909), une biographie, par Xavier Noël
La Vie de collège, une aventure pédagogique et sociale d’André ­Laurie, par Laurence Sudret
Paschal Grousset le communard, par Michel Cordillot
André Laurie et l’anticipation, par Jean-Pierre Picot
L’énigme du chinois dans L’Étoile du Sud, par Robert Soubret
L’éducation physique dans les écoles communales de Paris, 1888-1896 : P. Grousset et l’aventure sociale de la réforme de l’éducation physique en France, par Pierre-Alban Lebecq
La génèse des 500 millions de la Bégum : Richardson, Laurie, Verne, par Piero Gondolo della Riva
Éditer André Laurie en 2009, par Christian Laucou
Paschal Grousset (1844-1909), alias Philippe Daryl, contre le ­baron Pierre Frédy de Coubertin (1863-1937). Deux idéologies des pra­tiques physiques au tournant du xxe siècle. « Mystique de ­gauche » et « mystique de droite », par Jacques Gleyse
Paschal Grousset et Robert Caze : le mystère Wassili Samarin, par Arnaud Bédat
Description sommaire de l’exposition Grousset de Grisolles.



Alain Braut et Jean-Pierre Picot (dir.) Colloque de Grisolles 2009 : Centenaire Paschal Grousset (1844-1909), alias André Laurie, Alais Philippe Daryl. — Paris, Des barbares... 254 pages, 24 euros.

Des barbares... Christian Laucou
37 bis, rue de Montreuil
75011 Paris

Au catalogue Des barbares... également
André Laurie Un roman dans la planète Mars. — Paris, Des barbares..., postface et notes de Christian Soulignac, 148 pages, 17,50 €.
André Laurie Spiridon le Muet. — Paris, Des barbares..., postface et notes de Christian Soulignac, 272 pages, 24 €.

vendredi 10 avril 2009

La fête à Laurie

GroussetGrisolles.jpg



A l’occasion du centième anniversaire de la mort de Paschal Grousset, la ville de Grisolles (Tarn-et-Garonne), où il avait ses racines familiales, organise du 10 au 12 avril une série de manifestations. Un colloque Paschal Grousset (André Laurie, doit-on rappeler aux oublieux), notamment. L’inestimable Soulignac en sera, ainsi que les éditions La Brochure qui viennent de faire reparaître un texte passionnant.

André Laurie Un roman dans la planète Mars, suivi de Nécrologie de Jules Verne. Présentation et bibliographie par Christian Soulignac, illustrations de Louis Chalon. - Paris, Des Barbares…, 148 pages, 17,50 €.
André Laurie, Spiridon le Muet, présentation et notes par Christian Soulignac, illustrations d’Eugène Damblans. - Paris, Des Barbares…, 272 pages, 24 €.

Paschal Grousset et Fr. Jourde Les Condamnés politiques en Nouvelle-Calédonie. Récit de deux évadés (1883). - Angeville, La Brochure, 5 €

dimanche 14 décembre 2008

André Laurie, c'est parti !




Classique des classiques, fort bien connu des amateurs de littérature fictionnante et très recherché par les bibliophiles dans sa rouge vêture, Spiridon le Muet d’André Laurie sortira en librairie en janvier 2009.
Mais on peut toujours, si l’on est frétillant, ou simplement impatient, et si l’on veut faire quelque économie, souscrire déja.
Jusqu’au 31 janvier 2009, il vous en coûtera donc 20 € pour acquérir la réédition tant attendue du chef-d’oeuvre de notre célébrité communarde barbue, par ailleurs collaborateur de Jules Verne.
Et pour les plus nautes des alamblonautes, il est possible d’aller faire un tour sur le nouveau site Des Barbares… sans y perdre (trop) la tête.


André LAURIE Spiridon le Muet, présentation et notes par Christian Soulignac, illustrations d’Eugène Damblans. — Paris, Des Barbares, novembre 2008, 272 pages, 20 euros jusqu’au 31 janvier 2009, 24 euros ensuite.

Libellez simplement votre chèque à l’ordre de C. Laucou et adressez-le à
Des Barbares…
37 bis, rue de Montreuil
75011 Paris


Pour mémoire, les précédentes publications Des Barbares sont toujours disponibles (un peu) :
André LAURIE Un roman dans la planète Mars suivi de Nécrologie de Jules Verne par André Laurie, présentation et bibliographie par Christian Soulignac, illustrations de Louis Chalon. ISBN 978-2-86288-999-3, janvier 2007. Un ouvrage de 148 pages, format 15 x 23 cm, 17,50 €
Le Préfet maritime L’alambic, collection complète, prélude et index nominum par l’auteur. ISBN 978-2-952915-40-3. Un ouvrage de 56 pages, format 21 x 29,7 cm, 20 €.

dimanche 7 décembre 2008

Christian Laucou boucle sa bibliographie de Rachilde

hommeroux.jpgFélix Abram, banquier à Marseille, par Louis-Gustave Ricard (1866)
Christian Laucou, nostromo des éditions du Fourneau, de Fornax et non moins co-nostromo des éditions Des barbares... vient de remplir la dernière place vacante de sa bibliothèque rachildienne.
Après avoir cherché l'opus urbi et orbi durant des lustres, il a enfin mis la main sur L'Homme roux, rarissime ouvrage de la dite Rachilde, épouse Vallette.
On va y voir de près si l'on veut s'instruire.
Le spécialiste Bruno Leclerq (Livrenblog) commente l'événement.


Comme de bien entendu Des Barbares... annoncent la parution imminente de Spiridon le muet, roman d'une diurne imagination d'André Laurie, communard et collaborateur de Jules Verne, avec d'autres surprises à venir. C'est l'alter ego de Laucou, Soulignac, qui préside à la destinée de ce livre-ci. En attendant les autres. Mais chut, les yeux ont des oreilles...

jeudi 14 juin 2007

Grand jeu-concours de l'Alamblog : de qui est-ce ?




C’est à un nouveau Grand Jeu que vous convie l’Alamblog.

Pourrez-vous dire de quelle main est signée cet écrit :

Ma tendance naturelle est de tout convertir en pensée. Tous les événements personnels, toutes les expériences particulières ne sont que prétextes à méditation, faits à généraliser en lois, réalités à réduire en idées. Cette métamorphose est l’œuvre cérébrale, le travail philosophique, l’opération de la conscience, laquelle est un alambic mental. Notre vie n’est qu’un document à interpréter, qu’une matière à spiritualiser. Telle est du moins la vie du penseur (…). Il se considère comme un laboratoire de phénomènes (…)”.





Le vainqueur ou la vainqueuse remportera les deux premiers ouvrages Des Barbares…

à savoir :

L’Alambic, collection intégrale
Préface et index nominum par votre serviteur. Couverture illustrée par Dominique Poncet. Fac-similé au format de l’original équipé d’un index, 56 pages. Souscription jusqu’au 21 juin : 17 € (franco de port pour la France).

André LAURIE Un roman dans la planète Mars. Notes, postface et bibliographie de Christian Soulignac. - Paris—Paris, Des Barbares…, 2007, 148 pages (15 € jusqu’au 21 juin, franco de port pour la France).

Jusqu’au 21 juin, les deux ouvrages sont proposés en souscription au prix de 30 € (franco de port pour la France)
Libellez vos chèques à l’ordre d’E. Dussert.

Et Des Barbares seront présents au Marché de la poésie, place Saint-Sulpice à Paris, du 21 au 24 juin 2007, aux côtés des éditions Fornax et non loin de l’Atelier du Gué. Stand A16

Pour plus d’information : l’Alambic

Une production DES BARBARES…
E. Dussert
29, rue du BORREGO
75020 PARIS FRANCE

jeudi 7 juin 2007

Encore des nouvelles (toujours aussi rangées...)

Lire assoiffe, c’est bien connu. Ne lisez donc pas trop, laissez-en aux autres.


La Galerie Objet Trouvé vernit ce jeudi 7 juin son exposition Domenico Zindato. Toujours Art brut-Outsider art, toujours Christian Berst, toujours 24 rue de Charenton, toujours métro Bastille, toujours à 18 heures, toujours.

La Vouivre, libraire et Editeur, vient de mettre en ligne un catalogue de poésie, suivi de quelques livres neufs et d’occasion. Vous y trouverez tout spécialement son fonds ancien, ainsi que la présentation de ses ouvrages et ceux de quelques autres éditeurs méritants.

Bruno Fuligni a consacré un documentaire de 26 mn à André Laurie (avec la voix de Pierre Arditi), diffusé sur les chaînes LCP et Histoire.

Les éditions Clairac présenteront Dark City, le monde perdu du film noir d’Eddie Muller et José Benazeraf, la caméra irréductible d’Herbert P. Mathese à la librairie L’amour du Noir, vendredi 8 prochain, à partir de 18 heures 30.
Le carton n’indique pas si les comédiennes de Benazeraf seront présentes, 11, rue du Cardinal Lemoine, Paris Ve.

Céline Minard rejoint la villa Médicis. Je parie qu’ils ne s’y attendent pas…

Très riches catalogues de la librairie du Scalaire, à Lyon, conduite par Marc Malfant. Aux amateurs de vieille SF, d’utopies, de fous littéraires et autres dingueries livresques, nous recommandons cette bonne adresse : 10, rue des Farges 69005 Lyon.

Redécouverte, grâce au libraire lyonnais Marc Malfant du site de la Fondation Albert Gleizes. Juliette Roche y figure aussi, évidemment.

mercredi 30 mai 2007

André Laurie est de retour (Des Barbares sont là)


Simplement, pour avoir une idée juste d’André LAURIE (1844-1909), foisonnant personnage qui fut aussi Tiburce Moray, Léopold Virey et Philippe Daryl — il était né Paschal Grousset — il faudra désormais compter avec Un roman sur la planète Mars et la synthétique postface d’iceluy par Christian Soulignac. Ce dernier, moustachu comme pas deux et fin limier avec ça, a retrouvé là où l’on ne l’y attendait pas un roman inédit complet d’André Laurie, et des meilleurs.
— Non ?
— Si !
Ce texte, Un roman dans la planète Mars, jamais publié en volume adoncque, extirpé par le dit Soulignac (au péril de sa vie, et à quel prix !) des profondeurs ahurissantes (vertigineuses) d’une revue illustrée de la fin du siècle (1895) avait échappé jusqu’au limier Pierre Versins…
Et cependant, c’est une pierre de touche des origines de la science-fiction à la française qui, en barboteuse, mêlait avidemment les thèmes de la planète lointaine (planeta incognita) et celui de la migration des âmes, du sommeil hypnotique et autres pistes métapsychiques aussi follettes que prometteuses.
Mais une autre particularité du (nouveau) roman illustré d’André Laurie soulèvera l’intérêt : ce collaborateur de Jules Verne (il a écrit trois livres avec lui), membre de la Commune, exilé à Cayenne, évadé de Cayenne, spécialiste de la culture britannique et grand propagateur de la culture sportive — également traducteur de L’Île au trésor — y lance un véritable manifeste féministe en des années où l’homme n’avait, l’innocent, toujours pas songé à son avenir.
Mars, planète des femmes ?

André LAURIE Un roman dans la planète Mars. Notes, postface et bibliographie de Christian Soulignac. - Paris—Paris, Des Barbares…, 2007, 148 pages, 230/150 mm, 17,50 €


Souscriptions au tarif préférentiel (jusqu’au 21 juin 2007)

Un roman dans la planète Mars : 15 € (franco de port pour la France)
L’Alambic : 17 € (franco pour la France)
Les deux ouvrages : 30 € (franco pour la France) : libellez vos chèques à l’ordre d’E. Dussert.
La souscription prendra fin avec l’ouverture du Marché de la Poésie où Des Barbares… partageront le stand A16 de Fornax éditeur.




Une production DES BARBARES…
E. Dussert
29, rue du BORREGO
75020 PARIS
FRANCE

Un Bonus au sujet d’André Laurie

Prochainement, ici même, l’index complet de l’Alambic et de fameuses nouvelles de Maurice Roche.