L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Mot-clé - André Dhôtel

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 26 mars 2015

Quatre catalogues charmants

poesiesonoere.jpg


Quatre très beaux catalogues à prix marqués paraissent ces jours.
Celui de la librairie Julien Mannoni comprend en particulier huit photographies originales de Calvino, Foucault, Braudel, et André Dhôtel qui avaient paru dans Le Magazine littéraire. Elles sont signées Bruno de Monès.

DhotelMonesMannoni2.jpg

A la librairie Pages Volantes de très beaux ouvrages illustrés, et en particulier des abécédaires, des alphabets et des ouvrages publicitaires.

Bouizllerouge.jpg

Chez les Amazones de Chantal Bigot, une liste variée nommée "Clémence" où se fréquentent Beaux-Arts - Féminisme - Histoire - Littérature - Voyages & Varia (à demander à la libraire).

Et enfin, chez Patrick Fréchet de la poésie concrète/sonore/visuelle pleines de mots, de signes et de silences. C'était l'époque.

On en profite pour annoncer que nous parlerons très prochainement de la correspondance Noël Arnaud/François Caradec que Patrick Fréchet vient de faire paraître.


Julien Mannoni livres anciens
83 bd de Magenta – 75010 Paris
(33) 1 48 24 13 55
des.livres.autour@gmail.com

Librairie Pages Volantes
7,Rue Auguste Bartholdi - 75015 Paris
01 40 59 88 46
librairiepagesvolantes@orange.fr

Chantal Bigot – Librairie Les Amazones
68, rue Bonaparte 75006 – PARIS
(33) 01 40 46 08 37
lib.lesamazones@gmail.com

Librairie Patrick Fréchet
Le Pradel
12270 St André de Najac
+33 (0)6 87 09 31 64
librairie.frechet@gmail.com

mardi 24 avril 2007

Le printemps est là et ça se voit

Seasick Steve et ce qui parait être un dobro, avec une casquette (Andyhallphoto.com)

Gros stress de printemps : les livres appétissants profusent à mort.
Une liste paraîtra bien bénigne, bien bête, et c'est cependant de cette solution que nous allons (lâchement) user pour vous dire les excitations qui nous empoignent.
Parce qu'il n'y pas que l'écoute des chansons de Seastick Steve dans la vie.
Mais non.
On dirait cependant, c'est vrai.
Mais en fait non.
Il y a une lettre de Claude Seignolle au courrier, les deux récents livres de Patrick Reumaux dont nous allons reparler, évidemment, la réception de Sous l'empire des oiseaux de Carl Watson (Vagabonde), sacré Ricain dû à la généreuse attention de Daniel Mallerin, du Journal de Marguerite de Saint-Marceaux (Fayard), communiqué par de savants annotateurs — une vraie surprise brune issue de nulle part avec un index et des notes à damner un bibliographe — et un roman de Michel Jourdain, Frank Sinatra monte au Paradis (Champ Vallon). C'est plus qu'il n'en faut à un seul lecteur...
En plus, Dominique Poncet remet en route Dubeaumonde, un Dubeaumonde qui pète des flammes (Carine Fernandez, André Dhôtel, Baudelaire...), et La Clef d'argent annonce la parution du Mausolée de chair, récit de Jonas Lenn — Trotski, un biologiste russe, l'Histoire.... —, et Seasick Steve continue d'être Seasick Steve... même en version freedownload.
Et il fait chaud.
Et on a faim.
Et la vie est belle, même au printemps.
Il est pas certain que ça dure.
Un signe : Corinne Maier a choisi l'exil.