L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Louis Postif (1935)

LouisPostifbis.jpg


Louis Postif en 1935 par Bécan, pour l'Intransigeant.
On se souvient que c'est dans un camp de prisonnier en 1915 dans le camp de Gustrow (Mecklembourg) que Louis Positif a découvert un vieil exemplaire de Croc Blanc qui le décida à devenir traducteur. Ancien étudiant du Wilson-College de Londres, il ne résista pas à son enthousiasme et entama une très brillante carrière de traducteur.


Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet