L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Paysage avec pavés

pEuchLiberta.jpg


Avec la petite avance que lui assure le calme requinquant de son île, le Préfet maritime avait signalé en mai 2008 l'importance d'un texte resté coincé dans les replis de la mémoire collective : Plus vivants que jamais, le "journal des barricades" d'un poète Pierre Peuchmaurd disparu un an plus tard.
Le livre reparaît ce mois chez Libertalia pour participer à la commémoration des événements, comme ils disent, durant lesquels certains ont appris à confectionner des cocktails, d'autres à dépaver les rues, les autres enfin à parler.
Depuis, ces derniers parlent toujours, notez bien. Ce sont les seuls à être restés actifs.
Peuchmaurd, lui, était poème dans l'âme. Il a donc fait poète, écrivain et a publié des livres. Il était l'un des tous premiers, si ce n'est le premier, à raconter ce qu'avait été vraiment, pour des gens jeunes, ce mai qui emboucanait aux gaz lacrymo Fernand Combet chez lui non loin de la place St Michel.
Un document historique, doublé de l'un des premiers pas d'un écrivain du tiers du siècle dernier.
A lire.



Pierre Peuchmaurd Plus vivants que jamais. Préface de Joël Gayrault. - Libertalia, 128 pages, 8 €

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet