L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Juste avant l'effondrement (une alliance stratégie globale pour survivre)

ValantinAnthropocene.jpg


L'un des livres les plus passionnants du moment est signé Jean-Michel Valantin : c'est un essai de géopolitique dont la lecture devrait être recommandée par tous, et pour tous.
Le sujet est vite compris : les violences faites à la Terre sont aussi des violences faites à l'Homme, et aux règnes végétal et animal.
La question pourrait se décliner ainsi : Souhaitons-nous vivre les contre-utopies dont les écrivains et les cinéastes nous ont abreuvés ?
Jean-Michel Valantin nous fait le point, et c'est à la fois passionnant et révulsant. On va passer ici sur les détails de l'histoire, mais que l'on sache bien toutefois les deux ou trois choses suivantes qui sonnent parfois comme des paradoxes :
- les pirates de la Mer Rouge ne sont pas mauvais du tout pour la faunes locale ;
- l'armée américaine, malgré les gesticulations de son président, se prépare depuis 2004 aux évolutions climatiques et aux effets dévastateurs sur le territoire américain qu'ils induisent (ex. mode de propulsion des navires de guerre moins couteux en énergie) ;
- les très grands incendies qui ravagent la forêt américaine sont la conséquence de l'importation de grumes (et des animaux qu'elles contiennent) très rapide entre leur lieu de pousse et leur arrivée sur le sol américain (les bestioles n'ont pas le temps de mourir et prolifèrent donc en Amérique du Nord, tuant les forêts à une vitesse peu croyable) ;
- la Chine deale avec le Groenland pour s'implanter largement dans ses ports ;
- Le Passage du Nord-Est n'est pas un mythe, la preuve : l'URSS militarise à outrance le nord de son territoire ;
- La Chine a rétabli de multiples routes de la Soie pour s'approvisionner. L'aspirateur à matières est en route ;

On pourrait croire à lire cette liste que ce livre est une sorte de coffee table book recueillant des anecdotes éparses pour public "intéressé", ça n'est pas le cas du tout : ce livre est le fruit d'un long travail d'expert qui a compilé des données (essentiellement en langue anglo-saxonne) afin de nous permettre de comprendre ce que nous vivons sans toujours percevoir les effets conjugués de l'activité humaine et les conséquences de certaines prises de décision.
En particulier celle des Allemands pendant la guerre de 1914 de lancer dans l'atmosphère des gaz comme arme de combat. C'est pour Jean-Michel Valantin la véritable entrée de l'Homme dans l'anthropocène (définie comme le moment où la planète ne sert plus qu'à alimenter l'Homme et ses besoins). Cette transformation géopolitique pourrait nous mettre à terre.
En terre serait plus juste. car selon toute hypothèse, les difficultés terribles liées aux nouvelles conditions de fonctionnement de la planète devraient provoquer une "guerre mondiale de l'effondrement". C'est ce qu'envisage à moyen terme Jean-Michel Valantin sur la base des évolutions stratégiques en cours... si aucune alliance stratégique globale ne peut être trouvée pour atténuer les difficultés à venir, l'horizon risque de s'assombrir nettement. Et rapidement.
Le défi est immense mais la survie est au prix de cette alliance de l'Humanité contre les intérêts particuliers.
C'est brutal de vous apprendre tout ça au moment de découper la dinde, mais c'est comme ça.
La banquise nous en a déjà parlé, n'est-ce pas ?



Jean-Michel Valantin Géopolitique d'une planète déréglée. Le choc de l'anthropocène. - Paris, Le Seuil, 2017, 336 pages, 20 €


Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet