L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

9 décembre : c'est La Fronde

Fondre1.jpg


Le 9 décembre 1897, jour de la sainte Léocadie, le premier numéro de La Fronde de Marguerite Durand voyait le jour.
Une date à marquer d'une pierre blanche.
Elle n'est pas la première femme à disposer de son organe de presse, néanmoins elle faisait mouche avec le concours, pour ce premier numéro, de Marie-Anne de Bovet, Séverine, Clémence Royer, Sorgue, Marie Krysinska, May, Pauline Kergomard, Maria Pognon, Claire de Pratz, E. Girard-Imbert, Harlor et Raquette.
Le premier feuilleton littéraire proposait la lecture de Lèvres Closes de Daniel Lesueur, une dame elle aussi.
La titraille du journal donnait aussi la date du calendrier révolutionnaire. N'est-ce pas parlant ?
Il y a cent vingt ans des femmes clamaient à juste titre leur révolte.



Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet