L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Rendre à Martin ce qui est à Roger

Georges_Arnaud.jpg


Tandis que Philippe Jaeneda reçoit un prix littéraire pour son biofict basé sur le personnage de Georges Arnaud et de son "affaire" criminelle (un biofict de plus, bâillons mes sœurs, mes frères), il faudrait tout de même rendre à césar ses lauriers et dire d'où viennent au "bio-romancier" tant de sagesses sur l'auteur du Salaire de la peur.
En fait, Philippe Jaenada a simplement lu l'excellente biographie de Roger Martin, Georges Arnaud. Vie d'un rebelle (Calmann-Lévy, 1993) réédité par les éditions A plus d'un titre en 2009.
Car c'est bien Roger Martin qui s'est tapé les recherches, la fouilles des archives et les déplacements.
Il faut préciser en outre que Roger Martin ne s'est pas contenté de fouiller les alentours du crime imputé à Georges Arnaud, contrairement à la promenade limitée au fait divers de Jaeneda. Roger Martin a fait véritablement le tour du personnage au cours d'un travail conséquent, sans doute long, et très précis. On y lit le destin de Georges Arnaud, bourgeois déclassé et rétif, militant de gauche non-encarté, militant anti-colonial et mille autres choses encore qui rendent le personnage beaucoup plus intéressant et profond que la focalisation sur le meurtre mystérieux tendrait à nous le faire avaler.

Merci Roger Martin.

Une question demeure : Jaeneda partagera-t-il son prix ?



Roger Martin Georges Arnaud. Vie d'un rebelle. — Lyon, A plus d'un titre, 2009, 500 pages, 19,50 €

Commentaires

1. Le mardi 21 novembre 2017, 16:18 par Bruno

Bravo pour cette info! J'avais des doutes sur la lecture du livre de Jaenda, mais en meme temps, le sujet me paraissait passionnant et j'etais sur le point de le lire. Grace a votre notice, je vais me plonger dans le livre de Roger Martin, et delaisser Jaenada, avec beaucoup de plaisir. C'est un peu comme si j'allais joindre l'agreable a l'utile (soutenir un petit editeur et negliger un auteur trop mediatique)...!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet