L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Le prix des veuves

musiCambodg.jpg



Ce que les bouffons chantent en passant devant les tribunes à la fête des eaux

Vos femmes sont belles, ô Français, leur teint est blanc et c'est beau; mais leur nez est long, et celui de nos femmes est court. Aya !
O femmes, vous avez ce qu'il faut pour la joie de vos époux, ne l'avez-vous pas pour la mienne ? Aya !
Il a plu beaucoup cette année, le fleuve a débordé; il y aura beaucoup de riz et de joie. Toutes les femmes seront grosses du fait de leurs maris ou du fait de leurs amants, peu importe. Aya !
Au temps du chauhvéa Ben, on avait dix filles pour une barre d'argent et cinq veuves pour une demi-barre; maintenant il faut cinq barres pour avoir une fille et les veuves ont autant de prétentions que les filles. Aya !
Les Cambodgiennes sont amoureuses toute la nuit, les Vietnamiennes, toute la journée. On dit que les Françaises ne sont amoureuses que le soir. Aya !
O filles, retirez vos sampots, afin que je voie celle d'entre vous qui me plaît le mieux. Aya !
Je suis laid, j'ai le pied bot, j'ai avalé mes dents et les abeilles viennent déposer leur cire à l'angle de mes yeux; mes cheveux sont crépus et mes narines sont noires comme la bouche des Vietnamiens. Cependant il y a cinq belles dames qui se disputent mes caresses. Aya !
Les chiens se saluent en se reniflant au cul, les Français, en se donnant la main, et nous baisons nos épouses en leur reniflant le visage ou les seins... cela dépend de l'heure. Aya !
O femmes, vous êtes rusées, mais je suis amoureux; vous me prendrez tout mon argent, mais je vous prendrai pour épouses et vous ferez cuire le riz de votre mari ; vous êtes rusées, mais vous deviendrez grosses et vous allaiterez mes enfants; vous êtes rusées, mais je serai le maître de maison et vous serez mes servantes; vous êtes rusées, mais vous m'aimerez et je vous battrai. Aya !



Traduction Adhémard Leclère transmise par Christophe Macquet


Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet