L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

1917 : Claude Anet au piquet

AnetRevolRuss.jpg


En piles, en piles, c'est vite dit...
Comme l'édition moderne se préoccupe peu de son fonds, il faut bien que les éditeurs scientifiques fassent le boulot eux-mêmes. C'est assez plaisant : en 2007 la maison Phébus avait publié en un volume les quatre tomes de témoignages et reportage de l'un des très rares journalistes reporters français sur place en octobre 1917 : Claude Anet. Pourquoi en 2007 ? Eh bien, naturellement, pour être sûr de n'être pas concurrencée en 2017. Mais à malin, malin et demi... Dix ans plus tard, la maison a oublié son plan et le livre n'a pas été remis en vente. C'est dommage.
"Correspondant de guerre civile" du Petit Journal, Claude Anet était pas Tintin mais il subit une arrestation arrestation qui aurait pu lui coûter cher.
Fruit d'articles publiés quotidiennement ou presque, Anet finit par publier ses notes en quatre volumes entre 1917 et 1920.
Le journaliste relate au jour le jour l'aventure des premières années de la Révolution russe. Il analyse les événements et les personnalités, de Kerenski à Lénine et Trotsky dans des portraits plutôt singuliers.


Claude Anet. La Révolution russe. Chronique d'un témoin : 1917-1920. Edition présetnée par Eric Dussert. - Paris, Phébus, 864 pages, 29,40 €



Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet