L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Emmanuel Bove a un prix

AAAAEmBove.jpg




Tandis que reparaît la traduction par Emmanuel Bove d'Un Conte de deux villes, le grand roman de Charles Dickens, à l'Arbre vengeur, cette image de l'écrivain français en 1928.

Les Nouvelles littéraires, 17 novembre 1928.



Commentaires

1. Le dimanche 24 septembre 2017, 20:24 par Nahmias

Bonsoir et merci pour votre travail de fourmi et de découvreur de perles.
Pour la traduction et l'adaptation de "Un Conte de deux villes" de Charles Dickens. Il y a un gros problème que je n'arrive pas à résoudre. Dans la revue "Regards" cette traduction parait en feuilleton du 9 juillet au 22 octobre 1936 avec cette mention "Adaptation et traduction de Louise Bove"! Puis en 1991 cette traduction parait en ouvrage aux éditions Critérion sous la signature d'Emmanuel et Louise Bove et à présent L'Arbre Vengeur dans son excellent travail nous offre "Un Conte de deux villes" uniquement sous la signature du traducteur Emmanuel Bove. Je n'ignore pas que Louise Bove était une femme insupportable mais pourquoi l'effacer ainsi de l'histoire littéraire. Bien cordialement à vous

2. Le lundi 25 septembre 2017, 11:42 par Le Préfet maritime

Ah, mais oui, en effet. Une question à poser à l'éditeur...

3. Le lundi 25 septembre 2017, 12:11 par Le Préfet maritime

Après vérification : c'est dû à une boulette qui sera corrigée dès la réimpression attendue.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet