L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

À l'école biélorusse (avant la chute du Mur)

2017-07-30_19_39_21.jpg


Je n'avais pour ma part aucune difficulté en physique, en chimie, en géométrie, en histoire, ni dans les autres matières. J'arrivais même à remonter une kalashnikov dans les vingt-cinq seconwes réglementaires.




Artur Klinau "Minsk cité de rêve." Traduit du russe par Jacques Duvernet. Signes et balises, 2015, 221 p., 20 €

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet