L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Faillite de Fallada

FalladaH1.jpg




Pour qui voudrait avoir un aperçu rapide de la vie alcaloïde narrée par l'Allemand Hans Fallada le polydépendant (alcool et morphine), un "roman graphique" de Jakob Hinrichs a paru qui résume en quelques chapitres plusieurs moments noirs du fameux "Buveur".
Comme dans le "Cauchemar" (traduit par Edith Vincent, Le Portulan, 1947), on retrouve sous la mine de dessinateur les acmés de la torture chimique où alternent les moments de satisfaction et de manque dans un voyage de plus en rapide vers le delirium et la mort.
Le maître avait narré les images qui lui passaient alors en tête, ou à travers le corps avec des mots, Jakob Hinrichs nous les transmet en images, et pas si mal.



Jakob Hinrichs Hans Fallada, vie et mort du buveur. Traduit de l'allemande par Laurence Courtois. — Paris, Denoël, "Denoël Graphic", 176 pages, 23,90 €


falldaH2.jpg

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet