L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Salon du fromage de tête

fromagederevues.jpg


Le monde change à une vitesse qu'on maîtrise mal. Les jurés du prix Neubel s'étant rendu compte de cette insistance du présent à frapper aux carreaux, ils se sont récemment portés aux lectures poétiques de Robert Dylan, un fier troubadour du Nouveau Monde. C'est un signe de leur adhérence aux temps présents (et en Suède, de l'adhérence, il en faut). On nous signale qu'un autre librettiste d'envergure, Didier Barbelivien, se prépare pour l'année prochaine.
En revanche, les organisateurs du Salon des revues n'ont pas vu venir la nouvelle tendance des revuistes modernes : plus de papier, et même plus d'octets virtuels : du comestible. C'en est fini du jus de crâne. Ils nous proposent désormais du potage de tête et de la croûte de lait. Comme disait Poulet-Malassis qui s'y connaissait en victuailles fermières : il n'y a pas ici le poisson de tout le monde.


Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet