L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Fragments de Baissette




Parce qu'on a toujours besoin de quelques vers de Gaston Baissette, qui s'est fait rare, en voici, en voilà.


On fait le tour

On fait le tour de Dieu
Je tremble de le dire
Et l’on trouve une femme
Aux mains abandonnées.



Mobilisation

Je n’avais pas envie
Casque à fleur de grenade
Capote de héros
Fusil aux noirs bouquets
Souliers pointus vernis
Ceinturon flambant neuf
Falzar et molletières
De partir pour la guerre.



Où sont ?

Où sont les roses de l’Häy
Et les colombes de Colombe
Les lilas de la Closerie
Et les Issoires de la tombe ?



Parisiennes Guinguettes

dédiées à Léon Vérane

Qu’il soit de Malgue ou de Cassis
Du Rhin, d’Espagne, ou d’offertoire
Ton vin ne s’absorbe qu’assis
Face à face avec ta mémoire
(...)




Illustration du billet : André de Richaud et Gaston Baissette (1939-1940).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet