L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Les Français voyagent dans le temps

VarletII.jpg



La Belle Valence, par Théo VARLET et André BLANDIN. — Dernièrement, Antonin Seuhl, dans trois volumes de La République de Patati et Patata et H. Le Gentil, dans La Seconde Vie dit Chevalier, ont réveillé des gaillards armés de pied en cap de leur sommeil centenaire, pour les faire évoluer dans le monde moderne. C'est un peu le contraire que font aujourd'hui Théo Varlet et André Blandin, deux joyeux conteurs. Munis d'une nouvelle machine à explorer le temps, ils décollent du front tout un secteur, et le projettent en Espagne dans le passé, à l'époque saumâtre de l'Inquisition. Je vous propose de croire que cette occupation de Valence, (illisible) le jus, comme pourraient dire les poilus, singulièrement transplantés. C'est d'un (illisible)que irrésistible, avec des trésors de n(illisible) scientifiques et historiques qui n'ont l'air de rien, tellement ils sont habillement en(illisible) dans la blague. Encore un bon livre à ranger parmi quelques autres sur le rayon de (illisible) cafard ! (8 fr.).


Floréal, 5 mai 1923.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet