L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Lire en vacances (IX) : Lire à Corfou

DurrellFamilleAnimaux.jpg



C'est le succès de l'été, le livre qui ravit tout le monde, depuis les bébés jusqu'aux vieillards. Et il est servi avec une couverture de Loustal. Bref, c'est LA lecture qui enchante. Foi de Préfet maritime qui s'en pourlèche en buvant un spritz.
A votre santé, bien sûr, et en guise d'apéritif, ce fragment en hommage à sa mère...

Tel un Noé plein de douceur, enthousiaste et compréhensif, elle a su gouverner son navire rempli d'une étrange progéniture à travers les orages de la vie avec une grande habileté, sous la constante menace d'une mutinerie, et au milieu de dangereux écueils (découverts vertigineux et extravagances diverses), sans être jamais certaine que sa conduite serait approuvée par l'équipage, mais convaincue qu'on lui reprocherait tout ce qui tournerait mal. Il est miraculeux qu'elle ait survécu au voyage, mais elle s'en est tirée et, qui plus est, avec sa raison plus ou moins intacte. Comme mon frère Larry me le fait à juste titre observer, nous pouvons être fiers de la façon dont nous l'avons élevée : elle nous fait honneur. Elle a atteint cet heureux nirvana où plus rien n'effraie ni ne scandalise. Ainsi, au cours d'un récent week-end, alors qu'elle était seule à la maison, elle eut le plaisir de voir arriver soudain un lot de caisses à claire-voie contenant deux pélicans, un ibis écarlate, un vautour et huit singes.Tout autre mortel se serait évanoui. Elle, non. Le lundi matin, je la trouvai dans le garage, harcelée par un pélican furibard qui tournait autour d'elle tandis qu'elle essayait de lui faire manger des sardines, à l'huile.
— Je suis contente de te voir, mon chéri, dit-elle, haletante. Ce pélican n'est pas très commode. (...)





Gerald Durrell Ma famille et autres animaux. Traduction de Léo Lack. — Paris, La Table ronde, 400 pages, 14 € — Oiseaux, bêtes et grandes personnes. Traduction de Léo Lack. — Paris, La Table ronde, 352 pages, 14 € — Le Jardin des dieux. Traduit par Cécile Arnaud. — Paris, la Table ronde, 304 pages, 14 €

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet