NeitzscheEpig.jpg


Rien de plus inintelligible pour le monde contemporain que le sarcasme. L'inanité et la boursouflure restent autorisés, voire favorisés, mais le sarcasme doit rester à la porte. Le sarcasme n'est pas "poli". Il n'est pas "sociable". Le sarcasme est "grossier", il est "mauvais coucheur", il est même parfois "vieux con". Le sarcasme est un vilain bonhomme...

C'est pourtant un sacré terrain de jeu, doublé d'une source de jubilation intense. Encore faut-il être capable de la goûter (1)...

Désireux de rompre avec sa propre pensée, de s'éloigner de lui-même, Friedrich Nietzsche l'avait bien compris qui, pour se reposer de ses travaux, multiplia en poète le double exercice de la raillerie et de l'insolence. Il avait retrouvé l'antique forme épigrammatique et avec elle ses joies.

On avait bien lu ici ou là des fragments de ses exercices de haute malice - délectables -, on n'avait pas encore eu l'occasion de les lire tous, réunis pour un tout petit prix. Réjouissons-nous, c'est désormais possible. Et indiquons illico pour que les âmes sensibles à la bienséance bienséante ne nous en tiennent pas rigueur qu'il s'agit de vieux sarcasmes, et qu'en toutes choses le vieux est bon. Puisqu'il est patrimonial, donc culturel. Voilà.

Issus de « Raillerie, ruse et vengeance », partie inaugurale du Gay Savoir (1882), assorti de son épigraphe, à laquelle sont adjoints quelques épigrammes posthumes, l'art poétique de Nietzsche s'y déploie et rappelle assez bien dans sa brièveté et sa recherche de la synthèse une Nef des fous moderne.

Pour illustrer le propos, quelques exemples :

43. Conseil

La renommée, telle est ton aspiration ?
Ecoute bien cette leçon :
Au bon moment, renonce sans peur
A l'honneur !


44. Le fondamental

Moi, un chercheur ? Passez-moi le mot ! -
Je suis lourd - un tel fardeau !
Je chois, je chois, et finalement
Je tombe sur un fondement !


46. Jugement des fatigués

Par tous les épuisés le soleil est maudit.
Et l'intérêt d'un arbre - c'est l'ombre, à leur avis.


54. A mon lecteur

De bonnes dents, un solide estomac -
Voilà tous mes souhaits pour toi !
Et si tu as souffert mon livre,
Tu me trouveras sûrement facile à vivre !

Ajoutons en outre pour être juste que les riches préface et commentaires rédigés par Guillaume Métayer sont parfaits.


Friedrich Nietzsche Épigrammes, traduits et présentés par Guillaume Métayer. - Paris, Sillage, 128 pages, 9,50 €

(1) Nietzsche dixit : "Savoir choisir sa société// Avec les railleurs il est bien doux de railler :/ Qui veut chatouiller est facile à chatouiller."