Despatin_Gobeli.jpg



Si vous ne connaissez pas les photographes Despatin & Gobeli, ne vous privez d'un plaisir : faites leur connaissance. Ce sont les portraitistes parmi les plus renommés d'aujourd'hui - et de demain.
Leur site internet vous dira tout ce qu'il faut savoir de leurs travaux et de leur talent, un talent qui n'est pas urgence et paillettes, mais temporisation, fréquentation, imprégnation. Le duo est, du reste, parfaitement agréable et leur visite — ils ne sortent pas sans leur respectable chambre très moderne — n'est pas de celles qu'on oublie.
Au détour de la conversation, il est loisible d'apprendre qu'ils ont fait leur début dans une grande propriété de Choisy-le-Roi où Ipoustéguy accueillait les jeunes artistes. Cette propriété fera très prochainement l'objet d'une exposition, dont le titre "Le 35 à Choisy-le-Roi. Céramiques, sculptures, livres, films et photographies" est accompagnée d'une sorte de géologie des lieux : "Chalet (1835-1909), Lenoble ( 1875-1940), Ipoustéguy (1920-2006), Despatin & Gobeli (1949 et 1949)"
Le vernissage aura lieur le vendredi 17 septembre 2010 (19 h) à la galerie de la bibliothèque Aragon (14, rue Waldeck-Rousseau, 94600 Choisy-le-Roi) et donnera l'occasion de voir le film du duo photographique, jour tranquilles à Choisy, et celui d'Alain Ries, Ipoustéguy, l'homme qui déménage, avec un accompagnement musical de Jean-Luc Abras.


A titre d'échantillon, une couverture rouge pour une "étude en rouge" des photographes.