L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Franz Ansel et ses oeuvres

Loupe.jpg



Nous avons continué nos recherches pour trouver en librairie ou dans une quelconque bibliothèque une oeuvre de M. Franz Ansel, afin de pouvoir, selon notre promesse, éclairer sur ce grand poète la religion de nos lecteurs. En vain. Décidément, ce doit être en songeant à un Ansel de son temps que Rivarol a dit : « C'est un terrible avantage que de n'avoir rien fait. Mais il ne faut pas en abuser ! »

(...)

Au moment de mettre sous presse, nous apprenons par une circulaire qu'un éditeur bruxellois prépare une édition des 'Œuvres complètes de M. Fr. Ansel' avec préface, notes, variantes, et appendice. Ce sera un beau volume de dix pages, in-8°, dont neuf seront ornées de bois originaux. Nous serons donc, à bref délai, documentés sur ce grand poète.

L'Art libre (1919, n° 2, p. 8).



Cette réjouissante double brève est à rapprocher de "Bonjour, Monsieur", la nouvelle de Jean Richepin republiée dans La Littérature est mauvaise fille.
Pour mémoire, signalons que le Belge Franz Ansel (Franz Folie dit, 1875-1937) fut beaucoup plus productif que semble l'indiquerL'Art libre. La seule BnF a tout de même recueilli un article sur Anatole France dans la Revue générale en 1924, des comédies L'Ecole de Werther (Les Annales, 1927) ou Le Codicille (Editorial Office, 1930 ?) et, finalement, en 1931, La flamme et la lumière, nouveaux poèmes d'Italie (Bruxelles, J. Vermaut, 1931). Nous ignorons encore la raison pour laquelle L'Art libre de Paul Colin l'avait pris en ligne de mire. Son académisme peut-être ?



illustration © Draco Semlich 2010.

Commentaires

1. Le mardi 20 février 2018, 14:25 par GOORDEN

Franz ANSEL a donné une conférence sur Van Dyck en mars 1918. L'essentiel du texte en sera accessible le 13 mars (19180313) sur http://www.idesetautres.be/?p=ides&...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet