L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Pohol, histoire de 1829 (XIII)

alle-3-rouge.jpg



XIII

Une lettre

Morte par un suicide, elle était damnée ! Et sa mère qui l'attendait là-haut !

Sa main droite était fermée avec une force convulsive : on voyait le coin d'une lettre entre ses doigts crispés. Pohol ouvrit cette main, brisant presque les doigts, prit la lettre et la lut... Elle était datée du 15 janvier de la même année, adressée au supérieur du séminaire, et signée Julie de Bax. Le contenu le concernait et était horrible de calomnie.

Quand il vit cela, un rire effrayant le prit, ses dents claquèrent.

« Je la tuerai !» dit-il.

— Qui donc ? demanda !e concierge de la Morgue.

— Oh ! vous verrez !

(à suivre.)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet