CamilleBryen.jpg



Il n’est pas si courant de voir le visage de Camille Bryen (Nantes, 17 septembre 1907-Paris, 8 mai 1977).

Et cette image, contrecollée sur la couverture d‘Expériences, n’est pas si commune non plus.



Courte bibliographie de Camille Bryen
Opoponax, 14 poèmes… — Nantes, imp. de Saunier, (1928).
Expériences. — Paris, L’Equerre, s. d. (1932), 501 ex. num. illustrés de deux compositions de Manon Thiebaut et de dessins de Bryen.
Les Quadrupèdes de la chasse. Avec un collage de l’auteur. — Paris, Éditions du grenier, 1934.
Actuation poétique, suivie d’exemples. Dessin et poèmes de Camille Bryen. Photographies de Raoul Michelet. — Paris, René Debresse, 1935.
L’Aventure des objets. Conférence prononcée à la Sorbonne, Paris, le 3 mai 1937. Avant-propos de J.-H. Levesque. — Paris, J. Corti, 1937, coll. “Orbes”, 1937, 300 ex. num. illustrés de photographies de Raoul Ubac représentant les objets de Bryen.
Nuits massacrées. Avant-propos de Henri Baranger. — Rodez, Les Feuillets de l’ilôt (n° 10), 1938.
Les cloîtres du vent. Portrait de l’auteur d’après une pointe sèche de Marcoussis — Paris, Éditions de la Nouvelle Revue Critique, 1945.
La chair et les mots, journal poétique. Avec un portrait de l’auteur par Zadkine. — Paris, K. éditeur, 1948.
Camille Bryen et Bernard Gheerbrant Anthologie de la poésie naturelle Avec huit photographies de Brassaï. — Paris, K éditeur, 1949 (a. i. 15 avril), 175 p.
Parole…. — S. l., R. Fournier, 1949, 6 p.
Temps troué. Jean Arp, dessins, bois originaux, papiers déchirés. Paris. — Presses du Livre français, 1951, coll. “Le Soleil noir”, 50 p.
Jacques Audiberti. Camille Bryen L’Ouvre-boîte, colloque abhumaniste. Illustrations de Camille Bryen. — (Paris), Gallimard, 1952, 205 p.
La chasse aux lions, avec un portrait de l’auteur par lui-même. — Paris, le Messager boiteux de Paris, 1952, coll. “La poésie dans la poche” (n° 2), n. p. (13 p.)
Hepérile — (Alès), (P.-A. Benoit), (1952), 6 p. n. ch.
Hépérile éclaté (éclaté par Raymond Hains et Jacques de La Villeglé). — (Paris), s. n., (1953), (16) p.
Homo Dragonans. (Texte et pointe-sèche de l’auteur). — (Alès), P.A.B., 1953, (10) p.
Camille Bryen, G. Wols 2 bis — Paris, G. Wols, 1955.
Jepeinsje, poème et eau-forte de Camille Bryen. — (Alès), Pab, 1955, (8) p.
Désécriture — Alès, Pab, 1962, 2 ff.
Carte blanche à Bryen. Textes de Camille Bryen, introduction par Yvon Taillandier. — Paris, Librairie Connaître, 1964, coll. “20/20 3 dimensions”, 32 p.
Collectif Monument à Christophe Colomb et à Marcel Duchamp — Paris, G. Visat, 1968-1971, 13 pl. gravées en un portefolio in-folio.
Bryen, exposition itinérante organisée par le Centre national d’art contemporain — (Paris), (C.N.A.C.), 1971, Coll. “Archives de l’art contemporain” (n° 20), 64 p.
Lettre illetrée — (Vaduz), Brunidor, 1971, (2) f.
”Bryen : OPNI (objets peints non identifiés). Du 14 avril au 14 mai 1976… — Cannes, Galerie Cavalero, 1976, (4) p.
Temps troué. Dessins, bois originaux, papiers déchirés, Jean Arp — Paris, le Soleil noir, 1981, 57 p.
Camille Bryen, Bernard Réquichot Peintres — (Trans-en-Provence), Éditions Unes, 1984, (3) f.
Désécritures, poèmes, essais, inédits, entretiens. Textes réunis et annotés par Émilie Guillard. — (Dijon), les Presses du réel, 2007, coll. L’Ecart absolu, 733 p.

(à suivre : tracts et affiches)