L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Un portrait de Camille Bryen

CamilleBryen.jpg



Il n’est pas si courant de voir le visage de Camille Bryen (Nantes, 17 septembre 1907-Paris, 8 mai 1977).

Et cette image, contrecollée sur la couverture d‘Expériences, n’est pas si commune non plus.



Courte bibliographie de Camille Bryen
Opoponax, 14 poèmes… — Nantes, imp. de Saunier, (1928).
Expériences. — Paris, L’Equerre, s. d. (1932), 501 ex. num. illustrés de deux compositions de Manon Thiebaut et de dessins de Bryen.
Les Quadrupèdes de la chasse. Avec un collage de l’auteur. — Paris, Éditions du grenier, 1934.
Actuation poétique, suivie d’exemples. Dessin et poèmes de Camille Bryen. Photographies de Raoul Michelet. — Paris, René Debresse, 1935.
L’Aventure des objets. Conférence prononcée à la Sorbonne, Paris, le 3 mai 1937. Avant-propos de J.-H. Levesque. — Paris, J. Corti, 1937, coll. “Orbes”, 1937, 300 ex. num. illustrés de photographies de Raoul Ubac représentant les objets de Bryen.
Nuits massacrées. Avant-propos de Henri Baranger. — Rodez, Les Feuillets de l’ilôt (n° 10), 1938.
Les cloîtres du vent. Portrait de l’auteur d’après une pointe sèche de Marcoussis — Paris, Éditions de la Nouvelle Revue Critique, 1945.
La chair et les mots, journal poétique. Avec un portrait de l’auteur par Zadkine. — Paris, K. éditeur, 1948.
Camille Bryen et Bernard Gheerbrant Anthologie de la poésie naturelle Avec huit photographies de Brassaï. — Paris, K éditeur, 1949 (a. i. 15 avril), 175 p.
Parole…. — S. l., R. Fournier, 1949, 6 p.
Temps troué. Jean Arp, dessins, bois originaux, papiers déchirés. Paris. — Presses du Livre français, 1951, coll. “Le Soleil noir”, 50 p.
Jacques Audiberti. Camille Bryen L’Ouvre-boîte, colloque abhumaniste. Illustrations de Camille Bryen. — (Paris), Gallimard, 1952, 205 p.
La chasse aux lions, avec un portrait de l’auteur par lui-même. — Paris, le Messager boiteux de Paris, 1952, coll. “La poésie dans la poche” (n° 2), n. p. (13 p.)
Hepérile — (Alès), (P.-A. Benoit), (1952), 6 p. n. ch.
Hépérile éclaté (éclaté par Raymond Hains et Jacques de La Villeglé). — (Paris), s. n., (1953), (16) p.
Homo Dragonans. (Texte et pointe-sèche de l’auteur). — (Alès), P.A.B., 1953, (10) p.
Camille Bryen, G. Wols 2 bis — Paris, G. Wols, 1955.
Jepeinsje, poème et eau-forte de Camille Bryen. — (Alès), Pab, 1955, (8) p.
Désécriture — Alès, Pab, 1962, 2 ff.
Carte blanche à Bryen. Textes de Camille Bryen, introduction par Yvon Taillandier. — Paris, Librairie Connaître, 1964, coll. “20/20 3 dimensions”, 32 p.
Collectif Monument à Christophe Colomb et à Marcel Duchamp — Paris, G. Visat, 1968-1971, 13 pl. gravées en un portefolio in-folio.
Bryen, exposition itinérante organisée par le Centre national d’art contemporain — (Paris), (C.N.A.C.), 1971, Coll. “Archives de l’art contemporain” (n° 20), 64 p.
Lettre illetrée — (Vaduz), Brunidor, 1971, (2) f.
”Bryen : OPNI (objets peints non identifiés). Du 14 avril au 14 mai 1976… — Cannes, Galerie Cavalero, 1976, (4) p.
Temps troué. Dessins, bois originaux, papiers déchirés, Jean Arp — Paris, le Soleil noir, 1981, 57 p.
Camille Bryen, Bernard Réquichot Peintres — (Trans-en-Provence), Éditions Unes, 1984, (3) f.
Désécritures, poèmes, essais, inédits, entretiens. Textes réunis et annotés par Émilie Guillard. — (Dijon), les Presses du réel, 2007, coll. L’Ecart absolu, 733 p.

(à suivre : tracts et affiches)

Commentaires

1. Le samedi 9 mai 2009, 16:06 par inurri64

Bonjour Eric D., très bien de commencer ce tour de chauffe sur Bryen, ça nous manque. Il fait partie, avec d’autres (et vous en connaissez un certain, Goncourt 1908), de mes préférés… J’attends la suite avec impatience et si je peux vous aider…

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet