L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Jacques Yonnet écrit à Noël Arnaud (farces, attrapes, mystifications)

CarArnEnc.jpg



L'histoire de l'Encyclopédie des Farces et attrapes et des mystifications, ce chef-d'oeuvre de bon esprit (malice et érudition) dirigé par François Caradec et Noël Arnaud puis publié par la maison Pauvert en 1964, a été retracée un peu dans le numéro de la Revue de la BnF consacré aux mystifications.

Parmi ses nombreux collaborateurs, Jacques Yonnet, dont nous proposons ci-dessous un fragment programmatique qui en dit long sur le caractère général de l'entreprise.



Paris, le II septembre 1963

M. Noël Arnaud
18, rue Mesnil
PARIS XVIe

Mon Général,
Voici les documents signés. Aucune contestation, bien entendu.
J'ai des tas d'idées, un peu dans tous les domaines. Pour l'instant je travaille de l'écumoire. Je t'adresse d'ici une dizaine de jours un certain nombre de fiches séparées, plus une petite étude dont tu feras ce que tu jugeras bon, et que je voudrais intituler : "FARCEURS ET MYSTIFICATEURS POSSEDENT-ILS UNE ÂME COLLECTIVE ?"
Pour l'heure, je ne résiste pas au plaisir de te conter la dernière. Me trouvais , un soir récent, dans le quartier Mouffetard en compagnie de techniciens de la Télé (mon émission passe ce soir). L'un d'eux me dit : "C'est marrant, vous avez une disposition d'esprit particulière ; là où nous autres ne trouvons rien de spécial, vous trouvez à chaque instant prétexte à intense jubilation. — Il suffit d'esgourder, ou de voir clair, que je lui rétorque ; tenez, retournez-vous et lisez cette pancarte (ça se passait rue Ortolan).
Il lit :

Aldo Petrinini
Masseur diplômé
Ier à droite

... bien entendu se bidonne, et l'un de ses potes, un assistant, obèse (comme on peut... ) et tout petit me dit (avec l'accent russe) : "C'est merveilleux. Voilà deux ans que je passe chaque jour devant cette pancarte et c'est seulement aujourd'hui que vous m'en faites remarquer la cocasserie..." ... Nous avons fait plus ample connaissance xxxx le type et moi. Il n'est pas russe, mais roumain, mesure 1m64 et se nomme Iosef Baducu.

Joyeusement à toi

Jacques Yonnet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet