L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Renée Dunan

ReneeDunan.jpg




Il reste un gros doute sur l’identité de l’écrivain Renée Dunan, ou plutôt sur son autorité, et d’immenses zones d’ombre sur le personnage de cette romancière, pétroleuse des années 1910-1930, collaboratrice des revues et journaux les plus variés, anarchisante, dadaïsante, chroniqueuse de bibliophile au Rouge et le Noir, auteur de romans érotiques au point qu’elle est considérée comme l’une des premières militantes de la liberté sexuelle des femmes.
Les meilleurs limiers sont sur l’affaire et s’ils parviennent à cibler le couple Dunan (Georges Damian et Renée) du côté du 86 du boulevard Voltaire à Paris puis dans le Var, ils sont loin de pouvoir encore prouver qui de l’un ou de l’autre a écrit les livres signés Renée, Spaddy, Marcelle Lapompe, Luce Borromée, etc.
Loin aussi d’avoir déniché un portrait des deux (à notre connaissance).
En somme, cette libre romancière est encore dans les limbes. Elle serait née à Avignon en 1892, elle serait morte en 1936… ou en 1938 (mais aurait écrit des lettres entre les deux dates…). Rien n’est sûr, hormis la kyrielle de pseudonymes desquels elle signa Triple Caresse (1922), La Culotte en jersey de soie (1923) et autres joyeusetés.
Afin d’apporter notre modeste pierre à la construction en cours, et depuis longtemps, cette dédicace trouvée sur un exemplaire de Mimi Joconde ou la Belle sans chemise (Paris, Henry-Parville, 1926, 208 p. ; nous n’avons jamais dit que toute l’oeuvre signée Renée Dunan était essentielle…) destiné à René Borelly, le directeur des revues L’Atalante et le Cousin Pons dont nous parlerons bien un jour, allez…

Sur Renée Dunan
“Renée Dunan” par Claudine Brécourt-Villars in Fascination, n° 27, 2e trimestre 1985, pp. 21-25.
“Renée Dunan ou la femme démystifiée” par Claudine Brécourt-Villars in Histoires littéraires, n° 2, avril-mai-juin 2000, pp. 51-66.

Commentaires

1. Le mercredi 7 janvier 2009, 08:36 par weber

Pour faire le point, il est établi que tout ce qui est de la fameuse écriture de Renée Dunan est en fait de la main de Georges Dunan.

JP Weber, découvreur de Georges Dunan.
mercredi 7 janvier 2009

2. Le jeudi 15 janvier 2009, 22:14 par LEBRUN DIDIER

JE possède une lettre de Romain ROLLAND adressée à Renée DUNAN datée du Lundi 12 mars 1923 .

3. Le mardi 24 février 2009, 19:47 par Antoine de L'Aigle

DUNAN. Renée

Entre deux caresses. (manuscrit)

1 vol. in-folio, sous chemise abimée. [273] feuillets sur papier fin. -Manuscrit très lisible de 271 feuillets, 2 dactylographiés, écrit à l’encre bleue, au recto seulement, avec de nombreuses corrections, ratures et collages. Ce manuscrit se compose d’une page de titre, Entre deux caresses de Georges Damian comme nom d’auteur, avec la mention : Aux soins de Mlle Dunan 86 Bld Voltaire Paris. D’une première partie intitulée Esprit et divisée en 7 chapitres, d’une deuxième partie intitulée Volonté en 8 chapitres, d’une troisième partie Sentiment en 8 chapitres et d’un épilogue. Manuscrit complet de l’ouvrage paru à Paris chez Jean Fort en 1927. Il s’agit d’une première version, de nombreuses différences apparaissant entre le manuscrit et l’ouvrage imprimé. Ces différences sont multiples, allant du changement de titre des parties et des chapitres, à des changements d’ordre des chapitres, surtout dans la première partie, à des passages totalement nouveaux ou grandement modifiés. Ce manuscrit est donc fort intéressant, car il permet de suivre l’évolution dans la rédaction de l’ouvrage et le travail accompli par Renée Dunan. Oeuvre libre de Renée Dunan, née en Avignon, journaliste collaborant à des revues socialistes et anarchistes, et dont la réputation sulfureuses n’est plus à faire. Nous joignons : l’ouvrage imprimé en 1927 chez Jean Fort, avec un bel envoi autographe de l’auteur à pleine page adressé à André Billy.
• EUR 1,500.00

http://www.ilab.org/db/book428_4685…

4. Le samedi 9 mars 2013, 22:57 par ee

bonsoir je possede une photo de renee dunan
cdlt

5. Le mardi 13 décembre 2016, 14:17 par BOURGEOIS ANDRE

Je possède une correspondance de 15 lettres adressées par Renée Dunan à René Boylesve sur lequel elle publia en 1933 une étude, la philosophie de René Boylesve (Le Divan). Dans cette correspondance une carte d'invitation à l'adresse de Renée Dunan, 86 bd Voltaire, reçoit de 2h à 5h. Je possède également les manuscrits de deux textes sur Paul Valéry dont l'un est signé Paul Vorgs.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet