L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Jean Marcourel et les Petits Classiques du grand pirate (requête pour une exposition lacunaire)

REED (Lou) Velvet Underground. Textes choisis. — S. l., Les petits classiques du grand pirate, 1975, 8-12 p.


Nombreux sont ceux qui se souviennent de Jean Marcourel, cet homme-orchestre de l’édition. Le Préfet maritime avait prévu de publier ici-même une bibliographie entamée et jamais finie, faute de temps et d’informations. Et c’est tant mieux puisque se prépare une exposition et un catalogue, comme nous l’indique Edwige Breiller Tardy dans le courrier qui suit.
Manquent quelques ouvrages à la collection de la veuve de Jean, Michelle Marcourel. Si d’aventure vous saviez où les trouver, cela donnerait un bon coup de main à cette entreprise nécessaire et agréable.

Bonjour,
Je suis à la recherche de quelques titres manquant à la collection de Michelle Marcourel en vue de l’exposition des Petits Classiques qui sera organisée par La Maison Joë Bousquet à l’automne 2009 à Montolieu.
Nous en aurions besoin assez rapidement pour faire des photos en vue d’un catalogue . Si un de ces exemplaires est en votre possession, ou si vous savez où le trouver, merci de me le faire savoir au plus tôt.
Cordialement

Edwige Breiller Tardy
galerie espace liberté
5 rue des Alpes 26400 Crest
galerieespaceliberte@free.fr


La liste des titres manquants est la suivante :
Chant pour le jardin de l’eau, Mohamed Bennis, 2000
Sur les collines, Charles Juliet, Christiane Vielle, 2000
Transparente, André Velter Ernest Pignon, 2001
Afganistan, Tahar Bekri, Michel Mousseau, 2002
Exercices d’aimantation, Zeno Bianu, Richard Texier, 2002
A qui appartient le soleil ? Joël vernet, Anne Pétrequin, 2005



Commentaires

1. Le mardi 9 décembre 2008, 20:00 par edwige

Si le préfet maritime a quelques tuyaux pour la biographie du grand pirate, nous lui serons très reconnaissant. Nous la voudrions la plus exhaustive possible. merci de votre aide.
Edwige breiller tardy

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet