L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

La grosse blague du mois (rentrée littéraire you own me !)

florence.jpg Florence Richard (à qui nous n'avons pu demander son autorisation...)



Qui a donc osé cet incipit ?

Je rentrais de Florence, où j'étais allé passer une dizaine de jours, escomptant que la contemplation des inestimables témoignages de la floraison artistique qui s'y épanouit au Quattrocento contribuerait à apaiser le chagrin que m'avait causé mon amour malheureux pour Clara Stern.



Clara Stern ? Oh la vache, il y va fort, l'animal !!!

Et tout ça derrière l'épigraphe tiré de Saint-Jean (ça rigole pas)

Oserons-nous ajouter cette télévisuelle remarque : "Avait-il conservé son balai, des fois que ?".

L'édition littéraire française est sauvée, pas vrai ?
La preuve sera fournie ici même par la publication de quelques incipits relevés.

Commentaires

1. Le jeudi 18 septembre 2008, 09:42 par Horatio De Alfonce

Ça n'est pas un livre de la rentrée, puisqu'il est sorti en février. Et ma foi, je me permets de défendre Éric Laurrent, dont il ne faut pas forcément lire la prose alambiquée au premier degré... Auteur vraiment singulier.

2. Le jeudi 18 septembre 2008, 09:50 par SuperEncyclopédieman

Moi je sais, moi je sais qui a osé, rien qu'au nom de Miss Clara ! Y a des cadeaux à gagner ce coup-ci ?

3. Le lundi 22 septembre 2008, 08:35 par Lou Pescadou

Imprimé en mars, a pas pu sortir en février. Et puis on s'en fout. Contrairement au pinard, va pas s'améliorer avec le temps. Lisez donc plutôt Minard ou Brinkmann ou même Blas de Roblès.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet