L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Les Bibliographies inutiles de l'Alamblog : le dronte

drontedodo.jpg





Profitons de la parution du catalogue à prix marqués de la librairie Lis tes ratures pour prodiguer cette courte bibliographie du dronte ou dodo, animal à plume rendu célèbre par Lewis Carroll, après avoir été découvert dans l'hémisphère austral il y a longtemps maintenant.

De la famille des brévipennes, c'était un "oiseau gigantesque de Madagascar", nous dit Louis Figuier.
Il a disparu de la surface du globe et les scénaristes du dessin animé L'Âge de glace n° 1, ont forgé une hypothèse explicative au sujet de cette disparition : il était singulièrement stupide, et probablement militariste.
Plus scientifique sans doute, M. de Blainville proposa dans les Annales du Muséum (1ère livraison de 1835), cette description de la bête :

"Le dodo est, un oiseau massif fort gros, peu élégant, à pattes courtes en forme de piliers. Le corps est ovale, ressemble un peu à celui d'un gros canard dont la partie postérieure ne se terminerait pas en pointe. Le cou est gros, court, en S ; la tête est très grande, surtout le bec ; la langue paraît pointue. La jambe est garnie déplumes jusqu'au genou; les doigts sont au nombre de quatre, courts, épais, armés d'ongles forts, sans tracé de membrane Interdigitale. Le dos est noir, la tête d'un gris verdâtre, les plumes de l'aile et ide la queue sont blanches. On connaît peu de chose de ses mœurs ; il a dû être incapable de voler, et des pierres trouvées dans son gosier font penser qu'il était granivore.
Cet oiseau, qui fut trouvé en 1508 par les Hollandais, dans l'île Maurice, est devenu introuvable, et a disparu pour ainsi dire du nombre des êtres créés."



Afin de donner aux alamblogonautes de tous poils des informations vraiment importantes, voici un début de bibliographie de la bête que nous nous permettrons d'enrichir quand bon nous semblera.
Nulle urgence, il est vrai.


Bibliographie raisonnable néanmoins inutile


Comte de Buffon Histoire naturelle des oiseaux (1770-1783)

"Le Dronte", Le Magasin Pittoresque, 1834, n° 4, pp. 25-32. Avec gravure dans le texte de l'animal.

Alexandre Soumet "Le Dernier miracle" in La Divine Épopée. — Paris, H.-L. Delloye, 1841.
Extrait :

Du sol où, pour jamais sous la poudre caché,
Leur cadavre éternel croyait s'être couché.
L'ombre des Pharaons, sous son vol se réveille ;
Le dronte dans son sein tourne comme une abeille ;
Et du Nil absorbé plus d'un monstre fumant
Dans la trombe invincible a changé d'élément."


David Quammen The Song of the Dodo, Island Biogeography in an age of extinctions. — Scribner, 1996, in 8°, 702 pages, relié avec jaquette.

Geneviève Dormann Le Bal du Dodo. — Paris, Albin Michel, 1997, 370 pages.

Cherchez l'erreur...





NB Ajout à cette bibliographie par Marc Malfant, qui ne garantit pas la présence de dodo dans la boîte : un roman très uchronique et métalittéraire comme ce fut et cela reste la mode.
Jasper Fforde L'Affaire Jane Eyre. Traduit par Roxane Azimi. - Paris, 10/18, 2005 (e. o. française Presses de la Cité, 2004), 409 p.



Dodobibiiii.jpg

Commentaires

1. Le vendredi 30 mai 2014, 17:54 par Marc-Gabriel Malfant

"Le petit-déjeuner de Mr Burns"

"Montgomery Burns est le ploutocrate grincheux propriétaire de la centrale nucléaire de Springfield dans "Les Simpson". Son petit-déjeuner se compose de : 3 petites cuillères de céréales, quelques toasts à la vapeur, et un oeuf de dodo (espèce d'oiseau - Raphus cucullatus, ou Didus ineptus selon Linné - disparue vers 1680)".

Information trouvée dans les "Miscellanées culinaires de Mr. Schott", de Ben Schott (Ed. Allia, 2007).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet