L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Bibliographie lacunaire de la revue Tablettes

golbergparLaGandara.jpg André Rouveyre, par de La Gandara (1904) issu de La Morale des lignes (1908).


Tablettes, revue bi-mensuelle


Octobre 1898, 1re année, n° 1
Bureaux : Paris, 22, rue de Tocquevlle - Bruxelles, 131, rue de Brabant
Ecrire à M. Louis Parsons, 22, rue de Tocqueville, Paris.
M. Henri Vande Putte, 135, rue de Brabant, Bruxelles.
Prix du numéro : 50 centimes

"Nos lecteurs sont nos collaborateurs. Nous recevrons avec plaisir leurs communications et nous insérerons leurs articles, s'ils nous paraissent intéressants."


"Notre but" (Mécislas Golberg, Léon Parsons et Henri Vande Putte)

(...) Dans cette revue, nous nous mêlerons à la vie sans l'amoindrir. Nous discuterons les conditions de la vitalité des peuples, nous flétrirons la laideur sous toutes ses formes, nous tenterons de créer de belles oeuvres. Par des méthodes rigoureuses, nous tiendrons à apporter de la clarté dans le domaine des faits et, par une science sincère de la vie, à ressentir la joie et la beauté."

"Des Principes" (G. P. V.)
"Commmunion" (Francis Viélé Griffin)
"A propos d'un meeting" (Francis de Pressensé)
"Une forme récente du nationalisme" (Pierre Quillard)
"Stéphane Mallarmé" (Mécislas Golbert)
"Les filles et les choses" (Arthur Toisoul)
"Lettre à un jeune homme" (Henri Vande Putte)
"La Raison d'Etat" (Henry Martel)
"Entre souverains" (Sic).
Tablettes du mois.

Novembre 1898, 1re année, n° 2
"Le néo-libéralisme" (enquête)
"Adam et Eve" (Camille Lemonnier)
"Heure d'automne" (Arthur Toisoul)
"Essai sur l'amour" (Eugène Montfort)
"Mes Regards caressent" (Henri Vande Putte)
"Le Naturisme" (Mécislas Golberg)
"Enquête sur la crise du libéralisme"
"Tablettes du mois"

Janvier 1899, 2e année, n° 3
Paris, Librairie Taitbout, Albert Wolff éditeur, 76, rue Taitbout
Prix du numéro : 30 centimes
"Le parti des cadres" (***)
"Pour Ernest Renan" (***)
"La Ligue à Cotin" (M. Golberg)
"Signification sociale de la Presse antisémitique" (Henri Dagan)
"Monsieur Puvis de Chavannes" (Alfred Paulet)
"La Science" (Ernest Renan)
"Que Dieu ait son âme !" (Sic)
"Notre But" (La Rédaction)
"Eux : Bernard Lazare" (Henry Martel)
"Eux : Maurice Barrès" (Henry Martel)
"Les trois visions de mon enfance" (Maurice Magre)
"Chez Eglé" (Mécislas Golberg)
"Tablettes du mois" : La caboche, Dans la porcherie, La Glorification de Bossuet, Au Lamoureux, Ceux qui signent

Février 1899, 2e année, n° 4
Librairie Taitbout, id.
"La finalité des faux" (H. M.)
"M. Quesnay de Beaurepaire, romancier" (Raphael Mairoi)
"Eux : Picquart" (Henry Martel)
"Eux : Cavaignac" (id.)
"Eux : Joseph Reinach" (id.)
"Eux : Alphonse Humbert" (id.)
"M. Alfred Fouillée : la Psychologie du peuple français" (Henri Dagan)
"A l'Huile" (Alfred Paulet)
"De Balzac à Paul Adam" (Mécislas Golberg)
"La Crise du Libéralisme : réponse au questionnaire" (Yves Guyot, Hector Depasse)
"Tablettes du mois" : L'Enquête sur l'unité française de la L. P. F., Le Banc à Balzac, Chant d'un matelot, Lorrain le Rétif, Ceux qui signent, Chevillardiana, Hors-d'oeuvre, Sons, tons et décors, L'Oeuvre, Décret Crémieux, Empire IVme, Notes.

Commentaires

1. Le mardi 20 mai 2008, 12:01 par Vibert Yvette

Le portrait d'Antonio de la Gandara, issu de "La morale des lignes" de Mecislas Golberg, représente André Rouveyre dont les dessins illustrent le livre. Mescislas Golberg ne ressemble pas du tout à cela.

2. Le dimanche 7 juin 2009, 19:48 par Paulo Gabrielli

Je voudrais acheter le livre La Morale des lignes du Mecislas Golberg.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet