L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Le Codex du solstice


Tandis que nous nous prélassions, tantôt lézardement tantôt crapaudement, au Marché de la poésie face aux badauds badaudants, comme chaque année, ou presque, le solstice d’été voyait paraître un nouveau numéro de notre anthologie fantastique préférée : le Codex Atlanticus, qui fête dignement ses vingt années d’existence. Réjouissons-nous avec lui et saluons sa remarquable activité.

Puisque vous êtes pressé, internautesses, internauteurs, voici badaboum le sommaire de ce numéro 16 délectable :

Sous la voûte (Philippe Gontier)
La Photographie (Maurice Level, 1906)
Dans la galette (Timothée Rey)
Le Cagibi (Jean-Jacques Nuel)
La Boîte (Santiago Eximeno)
Le Parfum de la clef (Kevan Stevens)
Marée (Sylvie Huguet)
Scooter (Alain Kewes)
La Jambe (Charles Asselineau, 1856)
Citrouille cou coupé (Léonor Lara).
Avec des illustrations de Daria Bianchi, Ferrán Clavero, Philippe Gontier et Dominique Laronde.

Tout ça pour 10 euros franco, partout dans le monde, même aux antipodes, c’est-à-dire sur notre île par exemple.
Plus d’informations sur le site de La Clef d’argent, l’entité éditrice, qui attend toujours de nous quelque billet sur Clark Ashton Smith… Billet qui ne saurait se faire attendre plus longtemps, nous en sommes bien conscient. Et honteux.

En prime, ce beau portrait de Charles Asselineau, pêché où vous savez.

Commentaires

1. Le jeudi 28 juin 2007, 19:30 par dugenou

c'est pas Asselineau c'est Laucou !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet