L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

De la nationalité dans notre île (formulaire)


Candidats à l’immigration près de la limite des eaux territoriales de notre île (mai 2007)

Plusieurs nautes nous ayant posé la question - un exode gaulois serait-il à prévoir ? -, voici les règles qui prévaudront dorénavant sur notre île en matière de nationalité.
Vous bousculez pas, l’île est microscopique.
Tentez plutôt la Belgique, comme au XIXe.


Conditions ouvrant droit à la nationalité de notre île

  • Résider sur l’île
  • Répugner à l’usage des moteurs à essence et à la fréquentation des commerciales
  • Savoir rire sans se forcer
  • N’aimer le bruit que sous forme de musique
  • Inventer des jeux saugrenus, des recettes nouvelles ou des noms inconnus pour chaque chose au moins une fois par semaine
  • Savoir dessiner ou peindre les dragons (chinois)
  • S’adonner à l’art du sabre (japonais)
  • Savoir faire fonctionner, nettoyer, démonter et remonter un samovar
  • Être incapable de passer une journée sans faire une découverte inutile
  • Lire au moins un livre par semaine et être capable d’en parler aux copines et copains
  • Respecter la sainte sieste
  • Apprendre le russe, le grec ou le népalais
  • Maudire les promoteurs du nucléaire, de l’électronique et de l’amiante réunis (chaque matin)
  • Se contrefoutre de la presse contemporaine dans son ensemble et de la presse littéraire en particulier
  • Ne pas posséder de poste à chaînasses d’images concentrées
  • N’avoir jamais créé ou dirigé la moindre structure destinée à estourbir des “clients”
  • Être exempt de politique et d’informatique autant que possible (de mercatique et de théorique tout à fait)
  • N’avoir jamais été gradé (parmi les gents statutaires cacadoie, artisse, crivaine, comédone ou universiteuse)
  • Pratiquer au moins un instrument de musique traditionnel ou ridicule (non électrique)
  • Pouvoir réciter l’Evangile de Malentendu selon Combet
  • Cultiver des fleurs et des herbes aromatiques (des contrôles seront effectués par la brigade florale)
  • Ne pas être ou fréquenter décideur ou décideuse, relais d’opinion ou porte-parole
  • Ne vénérer qui que ce soit ou quoi que ce soit
  • Tenir les signes extérieurs de richesse et d’intelligence pour symptômes de panurgisme
  • N’être membre de rien
  • Et, last but not least, avoir abordé l’île à la nage (clause traditionnelle)


Il sera procédé à des tests drastiques.
En dernier ressort un jury statuera.
Les jurés seront choisis parmi les élèves des trente classes maternelles de l’île.


A. M., autocrate.

Commentaires

1. Le mardi 8 mai 2007, 16:28 par Tête de mule

Qu'avez-vous donc fait des parents de ces bambini si l'île est minuscule Votre Autocratitude? Ah mais suis-je bête! C'est vous le père...Félicitation et longue vie à ce nouveau pays!

2. Le mardi 8 mai 2007, 19:04 par jd

"Il parlait aux amis du visage de sa bien-aimée,
du sourire de sa bien-aimée,
des seins de sa bien-aimée;
et du fond de leur bourbier, les amis rêvaient d'elle.
Mais, quand elle vint, simplement habillée,
ils s'écrièrent:
Est-ce la Princesse dont nous rêvions!
Et ils furent déçus"

J'espère qu'il y a toujours des princesses (et une grande bibliothèque) sur votre île.

"Il y eut le Déluge et la plupart des hommes périrent. Ceux-là seuls ne moururent pas qui, n'étant alourdis par aucun désir ou regret, surnagèrent à la surface des eaux très agitées. Ils se réfugièrent finalement sur un lieu élevé, appelé depuis: "Montagne de l'Oubli"."

J.D., candidat à l'Excursion.

3. Le mardi 8 mai 2007, 20:34 par Eric Dussert

Sachez, chère Tête de mule, que la population de notre île compte 245 citoyennes et citoyens. Deux de plus que depuis le mois de février, c'est vrai. Cf. notre billet du 18 février. N'oublions pas le chat Albert K. arrivé comme passager clandestin d'un pédalo de haute mer.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet