L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

L'Art des enfants (sur un projet de Musée par Claude Ponti)

S'il est un champ culturel que le XXIe siècle devra aborder avec franchise et allant, c'est bien celui de l'art des enfants.

Il y a cinquante ans, comme le rappelle Christian Berst dans une souple et dépliante chronologie de l'art brut, c'est l'art des simples et des fous que l'on mettait définitivement en évidence avec la campagne de Jean Dubuffet. Après un siècle de réflexions, et l'empilage de quelques essais fondamentaux — depuis Charles Nodier et les fous littéraires jusqu'à Marcel Réja et L'Art chez les fous (Mercure de France, 1908), un musée de l'Art brut, soit une collection réfléchie, avait vu le jour, avec son lot de publications, de revues, d'expositions et, c'est le nerf de la guerre, de collectionneurs.
Aujourd'hui, le Préfet maritime a souhaité présenter des documents relatifs à l'art des enfants afin d'annoncer, le plus haut possible et auprès du plus grand nombre, qu'existe grâce à Claude Ponti un projet de Musée des oeuvres d'enfants : le Muz.
L'idée est grande, le projet est beau. Depuis son île, le Préfet applaudit et propose cet embryon de bibliographie couasi historique sur le sujet.

Tout d'abord, fut publié une version de Roule-galette par l'éditeur Jacques Povolozky, illustrée par une enfant de 10 ans, nous apprend-on (voir les commentaires), Genia Kovarskaïa :

ANONYME Pro lisu i kolobolok (version russe de Roule-galette), illustration par Genia Kovarskaïa (10 ans). Paris, Povolozky. circa 1923. Plaquette, couverture de papier peint, étiquette mentionnant la "Bibliothèque enfantine" et le titre du conte en russe.

bibArEnfants.jpgEnsuite vint ce Collectif Vingt-cinq histoires composées et illustrées par des enfants âgés de moins de treize ans. — Paris, Denoël et Steele, 1932 (21 janvier 1933), 335 p. Dont l'Intransigeant dit un mot :

11 novembre 1932: L'Intransigeant annonce la publication des vingt-cinq histoires d'enfants réunies en volume par les Editions Denoël et Steele. Qu'en est-il des droits d'auteur ? La question « vient d'être réglée d'une manière très élégante : les jeunes auteurs ont abandonné leur droits au bénéfice de L’Œuvre des " Petits Lits Blancs " ».

(Source : Chronologie des éditions Denoël et Steele.)

Puis il y eut l'Anthologie de la poésie naturelle, de Camille Bryen et Bernard Gheerbrant, édifiante à plus d'un titre. En 1949 en effet, on y lisait Auguste Boncors, Jean-Pierre Brisset, Damouré Zika, Gaston Chaissac, Gabriel Toutin, le facteur Cheval, le douanier Rousseau, Hélène Smit et... des textes d'enfants.
L'art des enfants rencontrait tout naturellement la "poésie naturelle", l'art des fous et des naïfs. En substance, des comptines réunies par J.-B. Brunius, des rêves et une composition française de Paulette Soulas communiquées par François Le Lyonnais, ainsi qu'Au Louvre", extrait de L'Echo, le journal de l'école Decroly à Saint-Mandé.


Camille BRYEN et Bernard GHEERBRANT Anthologie de la poésie naturelle. — Paris, K éditeur, 1949 (a. i. 15 avril), 175 p.

Ensuite, sur un plan graphique, le très bel album d’

Etienne CHEVALLEY Miracles de l’enfance. — Lausanne, La Guilde du Livre, 1952, 91 p.

L’illustration placée en tête de ce billet dit assez le jovial enthousiasme de l'ensemble, sans indiquer toutefois que le commentaire postfacier est très riche. Il y est notamment fait référence à l'anthologie de la “poésie naturelle” de Camille Bryen et Bernard Gheerbrant parue en 1949 à l'enseigne des éditions K. Là se côtoyaient enfants, fous littéraires et écrivains bruts, en prose. En somme, Etienne Chevalley paraît tout à fait précurseur et les oeuvres qu'il présente sont dignes d'intérêt.


Vient ensuite un essai au format de poche, déniché, par un signicatif hasard, samedi dernier, dans une boutique improbable de notre île :

Miriam LINDSTROM Children's Art. A Study of normal development in children's modes of visualization. — Berkeley and Los Angeles, University of California Press, 1958, 101 p.

Curatrice du De Young Memorial Museum (San Francisco), M. Lindstrom verse moins dans l'art des enfants que dans la "consciousness of our visualizations is essential not only for the enjoyment of art but for an adequate comprehension of relatiy itself", néanmoins c'est une nouvelle pierre bibliographique très illustrée (et dotée de pistes intéressantes -(1)-) et sur cette pierre nous construirons une bibliographie, vaille que vaille.


Le dernier élément de cette bibliographie est, bien entendu, ce fameux

Joseph DELTEIL François d’Assise. — Paris, Club du livre chrétien (Robert Morel), 1960, 232 p.

Réputé premier livre de littérature en langue française illustré par des œuvres d'enfants, en l'occurence les dessins de Marie (5 ans) et de François (7 ans), le volume présente la particularité d'être relié selon les vœux formidables d'Odette Ducarre : aussi est-il revêtu d'une reliure dorée formidable dont le dos porte un bonhomme qui vaut son pesant de Dubuffet.
Marie est la fille de Morel, cogite le Préfet maritime, j’en mettrai ma main à couper. François doit être son frère... Nous allons enquêter.

Marguerite BONNEVAY Tante Chinoise et les autres. Edition établie par Nathalie Jungerman. Film de David Perlov.— Paris, La Table ronde, 80 pages et le DVD du film.

Ici prochainement : un entretien sur l'art des enfants avec Claude Ponti (ajout du 26/02/2010)

(1) Parmi celles-ci :
Daniel MENDELOWITZ Children Are Artists. — Standford (Calif.), Stranford University Press, 1953.
Richard OTT The Art of Children. — New York, Pantheon Books inc., 1953.


Précision apportée par Christian Berst (23 janvier) :

"Klee et Kandinsky, en leur temps, s'y sont intéressés. Le premier exposant même des dessins de son fils avec les siens lors d'expositions. Le second aurait été chargé, au temps ou avant le Cavalier bleu, après la Révolution russe, de bosser sur ce sujet (et sur les fous aussi) avec le psychiatre Pavel Karpov. On ne sait rien de ses travaux. Juste quelques textes des conférences de ce dernier. Une enquête à mener..."

Complément du jour, par Bruno Leclercq :
Francis JOURDAIN L'Art et l'Enfant. — Souillac (Lot), Mulhouse, revue Le Point, n° XLV, juillet 1953, in-8, broché, 22 pp., illustration couleur en frontispice, illustrations en noir hors texte. Edition Originale sur papier Hélio Zuber de Rieder numéroté (tirage limité à 2000 exemplaires).

Complément du jour, par Le Préfet maritime (19 mars) :
Nous échoit l'opus suivant, dont la couverture porte manifestement trace d'un art enfantin malheureusement anonyme. Elle date du deuxième trimestre 1966, c'est assez tôt.
Pierre VERY L'Assassinat du Père Noël. Préface de Roger Giron. — Paris, Le Livre de Poche, 1966, 247 p. Collection "Le Livre de poche policier".

Complément du jour, par Le Préfet maritime (26 mai) :
L'achat de la tête de collection de la revue d'avant-garde L'Âge nouveau, fondée par Marcello-Fabri (cf. Le Matricule des Anges où une page des "Egarés" lui a été consacrée) nous permet de découvrir des illustrations d'enfant. Nous en donnerons plus de détail dès que possible.

Complément du jour, par Le Préfet maritime (11 avril 2008 mai) :
Marc Malfant nous a signalé en rafale trois ouvrages dont deux sont antérieurs au Joseph Delteil. En voici les références (il nous faudra un jour reprendre tout ça dans l'ordre ou bien l'on n'y comprendra plus que tchi...).

enfant_dhouville.jpgGérard d'HOUVILLE Proprette et Cochonnet. Ouvrage illustré par des enfants. — Paris, Hachette, 1926, Petite bibliothèque Blanche.

Enfants_Pr_vert.jpgJacques PREVERT Contes pour enfants pas sages. Illustrations d'Elsa Henriquez. — Paris, Editions du Pré aux Clercs, 1947. Album grand in-8° à l'italienne, 69 pages. E.O. tirée à 1.500 exemplaires sur Rives (15 ex. de tête comportent un dessin original d'Elsa Henriquez).

Enfants_palestiniens_I.jpgLe Temps de la guerre : Témoignages d'enfants. Dessins d'enfants palestiniens. Recueillis par Mouna Soudi. — Beyrouth, Mawakif & Front Populaire de Libération de la Palestine, octobre 1970. Grand in-8° à l'italienne broché, 188 pages.

Complément, par Le Préfet maritime (février et mars 2010) :
L'entretien sur les œuvres des enfants avec Claude Ponti a eu lieu, suite au lancement du Muz (musée virtuel des œuvres des enfants). Dans le même temps, a été ajouté à la bibliographie le très bel album de Marguerite Bonnevay, Tante chinoise (La Table ronde, 2010).


Complément, par Le Préfet maritime (janvier 2011) :
Les deuxièmes et troisièmes compléments bibliographiques ont été mis en ligne en décembre et février 2011 : il est accessible ici et .


© Eric Dussert 2007-2011, aucune utilisation sans autorisation préalable.

Commentaires

1. Le mardi 23 janvier 2007, 20:09 par J.Krée

Pour prolonger la parenthèse faite par Christian Berst sur l'intérêt des certains artistes pour les dessins d'enfants, dont Klee et Kandinsky.
Le cabinet d'Art graphique du Centre Georges Pompidou, possède dans le fond Kandinsky (fond d’atelier), un ensemble important de dessins réalisés par des enfants et ayant appartenu à Kandinsky.
Kandinsky s'intéressait aussi à l'Art Populaire, le lien avec les dessins d'enfants étant suffisamment explicite.
Une autre parenthèse qui mériterait d'être aussi développée à l'encontre de tous les "ismes", peut-être une prochaine fois...

2. Le mardi 23 janvier 2007, 21:55 par Eric Dussert

Dès que vous voulez, cher naute, dès que vous voulez. Et comment ! Nous en sommes désormais réduits à patientier...

3. Le mercredi 31 janvier 2007, 22:14 par Céline

Bonsoir,
2 éléments à (peut-être) ajouter à la liste, en espérant ne pas être trop à côté de la plaque bibliographique :
- "Les dessins d'enfants et leur signification", Anna Oliverio ferraris, chez Marabout (1977), collection Marabout Pratique (hum). Dédié au parents et éducateurs et orienté, comme le dit bien son titre, vers l'analyse et le suivi du développement enfantin, cependant assez riche en références et avec une relativement grosse bibliographie au bout (cependant, elle aussi, assez orientée analyse et éducation). Evidemment aussi quelques belles images.
- le plus joli petit ouvrage d'Arno Stern, "Compréhension de l'art enfantin", qui s'il prend le parti de l'éducateur (il était animateur d'ateliers), s'interdit de plonger dans l'analyse psychologique, et dit de belles choses comme : "Certes, l'enfant aspire à devenir un adulte et il évolue dans ce sens. Mais l'enfance constitue une partie importante de la vie humaine ; elle n'est pas un état provisoire. Ce que l'enfant ressent, expérimente, exprime est important et a une valeur définitive. A un âge donné, l'enfant est dans une situation particulière qui ne se représentera pas et dans laquelle donc il est capable de faire ce qu'à aucun autre moment de sa vie il ne pourra plus faire pareillement. Ainsi considérée, son oeuvre ne prend-elle pas une valeur intrinsèque, absolue ! Elle n'est pas l'imparfaite ébauche de quelque chose, mais un état achevé ". Aux éditions Delachaux-Niestle, collection "techniques de l'éducation artistique" (1959) (avec belle couverture, bon petit choix iconographique et impression en bichromie noir et vert-gazon...)
J'en ai un autre qui se planque dans un recoin des étagères, je remettrai la main dessus un de ces quatres...

Sinon, pour en revenir à Kandinsky, Klee, Marc : est à signaler l'Almanach du Blaue reiter (1912, réédité en 1987 chez Klincksieck), où étaient présentées et se côtoyaient toutes sortes d'oeuvres, populaires, primitives, enfantines, contemporaines, ... - de bonnes infos sur cette page, qui de plus recense un certain nombre d'expositions ayant à travers le siècle présenté des oeuvres d'enfants : perso.orange.fr/alain.ker...

4. Le mardi 22 mai 2007, 12:53 par Arnaud

je na sais pas si vous connaissez ce musée situé en Suède qui conserve les oeuvres d'art des enfants: www.internationella-barnk...

cordialement
Arnaud de Stockholm

5. Le mercredi 30 mai 2007, 10:47 par anne

Bonjour ARNAUD, je viens de lire ton commentaire. Je me suis précipitée sur le site du musée mais je ne le trouve pas très bien documenté. J'ai alors passé pas mal de temps sur internet, en vain. Sais-tu où je pourrais avoir plus d'infos sur ce musée ? Il manque par exemple des photos du musée : or c'est important de voir comment sont mises en valeur les oeuvres des enfants.
Merci pour l'info et celles, complémentaires, que tu pourras peut-être m'apporter

cordialement
Anne de Paris

6. Le samedi 6 septembre 2008, 17:29 par radio et web revisité

Bonjour,

j'anime une rubrique présentant des sites de la toile (web revisité voir le lien lié à mon pseudo sur votre blog) sur le site d'une radio locale.

Le principe est que je publie un article totalement dédié au site ou blog présenté avec des liens internes pointant vers les grandes sections du blog présenté et généralement une image et / ou du contenu multimédia.

Si vous pensez que votre blog pourrait figurer dans cette rubrique sous forme d'une présentation détaillée (un ou deux paragraphes) de son contenu, n'hésitez pas à me contacter via le mail laissé sur ce message, je serais heureux de présenter votre blog.

En échange, j'ai pour habitude de demander qu'un lien soit présenté quelque part sur le blog décrit, mais celui de ce message peut parfaitement convenir si vous n'avez pas la possibilité d'en mettre un autre mieux placé.

La rubrique contenant déjà quelques sites est ici : www.rcmlaradio.fr/web-revisite/ vous y trouverez quelques pages des premiers sites ayant décidé d'échanger sous cette forme, elles est toute jeune mais prendra de l'envergure au fil du temps.

En espérant vous lire prochainement,

7. Le vendredi 20 novembre 2009, 09:30 par anne

Le Musée des oeuvres des enfants imaginé par l’auteur illustrateur Claude Ponti… est ouvert! Bienvenue sur www.lemuz.org.
Ce site s’enrichira des oeuvres qui lui seront confiées. Toutes les formes d’expression sont permises : dessins, sculptures, chant, photos, animation, textes,…47 parrains et 5 partenaires soutiennent ce projet qui propose à tous, enfants et adultes, un voyage interculturel à travers les oeuvres des enfants…

Claude Ponti s’exprimera sur le Muz à la journée professionnelle du Salon du livre de Montreuil le 30 novembre, et à Lyon le 9 décembre, en partenariat avec le libraire Decitre. Toutes les infos sont sur le site.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet