L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Jean Marcourel †


La mort se marre : elle a embarqué hier matin Jean Marcourel, dit le Grand Pirate, à Toulouse.
Elle se marre, mais c’est une garce.
Jean était né le 11 juillet 1949. Depuis des lustres, déployait une immense énergie pour la promotion des petites maisons d’édition indépendantes. On lui doit en partie le Marché de la Poésie, le Salon de la petite édition de Crest, bien d’autres choses encore.
Le catalogue de sa maison, Les Petits Classiques du Grand Pirate, comporte des grandes choses qu’il serait bon d’aller voir avant qu’elles ne disparaissent, comme leur éditeur.
Lorsque nous aurons réuni les informations, nous diffuserons la Petite Bibliographie lacunaire qui lui revient. En attendant, sachez qu’il a publié Lou Reed, les Rollling Stones, David Bowie, Pierre Emmanuel, Guillevic, James Sacré, Severo Sarduy, Bernard Noël, Antoine Emaz, Serge Pey, Marcelin Pleynet, Michel Seuphor et beaucoup d’autres, avec des illustrations de Colette Deblé, Cueco, Vladimir Velickovic, Bernard Heidseick, entre autres.
Jean sera regretté, foi d’amiral. Et pas seulement pour ses livres, car il était un homme bon et un parfait remueur.

Voici, à titre d’allèche-naute — mais scanné à la diable —, ce que Jean Marcourel publiait en 1975 :

REED (Lou) Velvet Underground. Textes choisis. — S. l., Les Petits Classiques du Grand Pirate, 1975, 8-12 p.



Commentaires

1. Le mardi 12 décembre 2006, 21:33 par Du Poil Aux Genoux G.et JF

Toutes permières lignes de "ET texte à piétiner" De Jean Marcourel, Hommage à Serge Pey, édité par Vincent Rougier, et tous ceux qui étaient présents au salon du livre de Saint Benoît du Sault (1993) se souviendront de ce moment de légèreté et de drôlerie :
Et je suis l'homme de ménage
de la petite édition
Et je suis le pélerin du sac-poubelle
Et je ramasse les mégots du matin
Et je ramasse les mégots du soir
Et j'enfouis des cadavres
dans des bouteilles vides
et j'empile des chaises
et je range des tables
et j'accroche des images muettes
et j'accroche des images blanches
et je balaye le ciel
Et (...)
Le grand pirate

2. Le samedi 16 décembre 2006, 08:24 par ôlivier

Le grand pirate est mort et je, tu, il, elle, on est triste.
Je me souviens de vin et de silence partagé, des jours de soleil, et de ça au moins je suis content.

3. Le vendredi 22 décembre 2006, 09:41 par Di Folco

Jean Marcourel pour moi c'est le Marché de la Poésie place Saint-Sulpice depuis 1985, tu m'avais dit prend donc deux petites tables et met toi là en face de mon stand. J'aimais bien chaque année le coup du parapluie ! Et puis un jour, tu es monté sur la petite scène, tu as imité Serge Pey (RIRES) ! Et tant d'autres jours, où nous avons été ému par les textes, inquiets pour ces rendez-vous de juin à venir, soucieux pour les petits éditeurs...

Pirate de la Cité, à la graphie sublime, au visage plein d'histoires, on te garde en notre mémoire, cette TAZ indomptable que tu savais menacée par les vents mauvais.

4. Le samedi 12 mai 2007, 11:22 par Agathe

la galerie Espace liberté dans la drOme, lui a rendu hommage à son 16 ème salon de la petite édition du 20 avril au 6 mai.

des lectures, des conférances .. avec ses proches, Michelle, Anais et Mathieu.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet