L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Petite Bibliographie lacunaire des éditions Le Rouge et le Noir


D'Henri Lamblin, on apprendra ici peu de chose. Ce n'est pas faute d'avoir cherché, seulement nos vieux ouvrages à index, nos bonnes bibliographies et autres ouvrages de référence ne nous ont rien appris. Sans doute le parcours de ce personnage s'éclairera-t-il un jour lorsque le hasard ou de solides ficelles nous permettront de vous en dire plus. Pour l'heure, nous n'avons pas découvert le vivier, qui existe certainement quelque part : Bruno Fuligni a bien mis à profit les "archives littéraires" de la police — les dossiers rédigés par les indics de la rousse au sujet de Jules Vallès, Paul Verlaine et quelques autres — dont il parlait sur France Inter il n'y a pas une heure à l'occasion de la publication de son livre, La Police des lettres, publié par Horay. Il est vrai que Lamblin n'est pas Aragon. C'est même tout le contraire et l'on peut s'attendre à ce que la police ne se soit pas préoccupée beaucoup de lui. Quoique... publier une revue n'est jamais sans titiller ces messieurs de la préfecture. Nous avons dit là l'essentiel : Henri Lamblin publia une revue, Le Rouge et le Noir, depuis Lille ou une autre résidence septentrionale et cette publication n'est pas indifférente à l'histoire littéraire puisque, outre des sommaires des plus éclectiques, elle donna dans sa collection « Chloé » (créée en 1928), les premiers livres d'André Dhôtel, un "pays", et du jeune René-E. Char, mieux connu après son passage chez les surréalistes et dans la Résistance — il faut dire que le gaillard fit ultérieurement tout pour effacer ce premier cri de sa lyre qui sonnait ainsi : « La lune est tombée sur le champ de foire/ Frêle était son corps il fallait le voir (…) » (« Ravages de la lune ».)
Cela valait bibliographie, vous ne nous direz pas le contraire.
Pour clore le sujet de nos ignorances lambliniennes, sachez encore, chers nautiques lectrices, lecteurs, qu'Henri Lamblin publia un livre de contes rédigés à Saaberck, en Westpahlie, durant l'année 1918. Aurait-il été prisonnier de guerre ?

LAMBLIN (Henri) Voix et Visages illusoires. Avec des bois gravés par Constant Le Breton. — Lille, éditions du Mercure de Flandre (Valentin Bresle dir.), 204, rue Solférino, (S. M.) (4 février 1927.), 107 p.

Quant à la revue Le Rouge et le Noir dont une collection complète apporterait bien des écrits intéressants, elle parut, apparemment, d'avril 1927 à janvier 1931, sauf erreur — mais ces informations recueillies dans Les Petites Revues littéraires de Richard R. Admussen (Nizet, 1970) en semblent entachées —, soit neuf livraisons et quatre numéros spéciaux dont voici le détail :

  • « Cahier spécial de la Poésie » Tome I : PAYER (André) « Considérations sur la poésie régulière d'aujourdhui. Les poètes classiques, romans, romanisants, romantiques, Parnassiens et éclectiques" —Paris, Le Rouge et le Noir, avril-mail 1929, 182 p.
  • « Cahier spécial de la Poésie » Tome II : MAUBLANC (Jean-Daniel) « Les poètes indépendants, fantaisistes, modernes, tendancieux et surréalistes » avant-propos et éd. par J. Daniel Maublanc (août 1932), 256 p.
  • « Cinéma ». scénarios, études et chroniques d’Abel Gance, Jean Epstein, Germaine Dulac, Marcel L'Herbier, René Clair (juillet 1928), 181 p.
  • « Hommage à Marcel Proust » (avril 1928).

La rédaction, sise à Paris, 16 rue Monsieur le Prince d'abord, puis 6 rue de Clichy, disposait d'un secrétaire de rédaction en la personne du jeune Pierre Leprohon (1903-1993) qui deviendra l'historien du cinéma que l'on sait, installé à La Madeleine-lez-lille (Nord) puis à Saint-Jean d’Aulph (Haute-Savoie), et, sans doute, d'une diffusion par l'entremise de la librairie de José Corti comme tend à le montrer le double extrait de catalogue Rouge et le Noir et José Corti figurant au dos de Tortusson (1936).
La liste de ses collaborateurs est éclairante sur plus d'un point. On constate tout d'abord que les noms fameux n'y manquent pas, et l'on déduit ensuite que Le Rouge et le Noir fut le lieu d'un brassage et de quelques débuts prometteurs :
Contributions de François-Paul Alibert, Gabriel Audisio, Léon Bocquet, Abel Bonnard, Roger Brille, Marcel Brion, André Cayatte, René Char, René Clair, Jean Cocteau, Ernest-Robert Curtius, Henry Daniel-Rops, René Daumal, Joseph Delteil, Louis Delluc, André de Richaud, Marceline Desbordes-Valmore (lettres inédites, juin 1927), André Dhôtel, Fernand Divoire, Georges Duhamel, Louis Emié, Jean Epstein, Fernand Fleuret, Maurice Fombeure, Albert Gleizes, Claire et Ivan Goll, Gabriel-Joseph Gros, Robert Guiette, Franz Hellens, Georges Hugnet, Max Jacob, Gustave Kahn, Philéas Lebesgue, André Lebey, Louis Le Cardonnel, Yves-Gérard Le Dantec, Pierre Louÿs, Pierre Mac Orlan, Heinrich Mann, Pierre Menanteau, Pierre Minet, Henry de Montherlant, Marie Noël, Amédée Ozenfant, André Payer, Leo Perutz, Léon Pierre-Quint, Pierre Quesnoy, Henri de Régnier, Pierre Reverdy, Georges Ribemont-Dessaignes, André Rolland de Renéville, André Salmon, Philippe Soupault, Jules Supervielle, Hector Talvart, Théo Varlet, Léon Vérane, Charles Vildrac, Marguerite Yourcenar, etc.


Parallèlement, et bien logiquement, Le Rouge et le Noir devint une marque assez productive. En 1928, la revue lançait un autre titre de périodique, les Chroniques barrésiennes, puis un Bulletin Marcel proust, et lançait, surtout, une quantité impressionnante d'ouvrages dont certains manifestent aisément leur caractère de prolongation des sommaires. L'oecuménisme de la revue lui offrait un tel vivier de textes inédits fort goûteux que l'on se prend à regretter une politique éditoriale aussi terne (mais on relèvera les noms de Renée Dunan, Léon Deubel, J.-D. Maublanc, etc.), le flair de l'éditeur ne suffisant sans doute pas toujours à attirer des auteurs en quête de marques plus... parisiennes ?
Voici toujours, et en attendant mieux, la petite bibliographie lacunaire des éditions Le Rouge et le Noir.


CATALOGUE

BERRY (André) La Rose de Macé. — Paris, Le Rouge et le Noir. Annoncé pour 1928, manque à la BnF, n’a peut-être pas paru. — L’Epithalame. — Lille, Le Rouge et le Noir, 1928 (a. i. 4 décembre), 55 p.

BONNET (Henry) Le Sens de la Recherche proustienne. — Paris, Le Rouge et le noir. Coll. « Les Essais ». Annoncé pour 1928. Manque à la BnF. N’a peut-être pas paru.

BORDAS (Claude) A l'enseigne du rêve, proses. Avec un dessin de C.E. Bellanger. — (Lille), Le Rouge et le Noir, 1929, 59 p.

CHAR (René-Emile) Les Cloches sur le cœur. Avec des dessins de Louis Serrière-Renoux. —Paris, Le Rouge et le noir, 1928, 58 p.
Collection « Chloé » (n° 1). Edition originale en grande partie détruite par l’auteur lui-même, tirée à 153 exemplaires (dont 3 sur Lafuma de Navarre et 150 vergé) avec trois dessins de Louis Serrière-Renoux reproduits à pleine page.

DANIEL-ROPS (pseud. de Henry Petiot) Le Prince menteur... — Paris, Le Rouge et le Noir, 1928, 72 p. Coll. « Les Récits ».

DEUBEL (Léon) Lettres. Introduction et notes par Eugène Chatot. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1930, XXIX-278 p.

DHOTEL (André) Du Pirée à Rhodes, 1928.
Le Petit livre clair, 1928. — Paris, Le Rouge et le noir, 1928. Coll. « Chloé » (n° 2). (Réédité par le lettré François-Marie Deyrolle).

DU BOS (Charles) Approximations (troisième série). — Paris, le Rouge et le Noir, 1929, 318 p. Coll. « Les Essais » (n° 14).

DUMENGER (Marcel) Haltes du songe. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1927 ou 1928. 2 ex. sur vélin pur fil Lafuma Navarre, 28 ex. sur vergé d’OUthenin-Chalandre num. de 3 à 30, 370 ex. sur alfa numérotés de 31 à 400 et 200 HC.

DUNAN (Renée) La Ceinture de Rubis. — Paris, Le Rouge et le Noir. Coll. « Les récits », annoncé pour 1928, manque à la BnF, n’a peut-être pas paru.

EMPAYTAZ (Frédéric) Le Sentiment barrésien de la mort. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1927 (a. i. 24 novembre), 29 p. Coll. « Les Essais » (n° 1).
Essai sur Montherlant, ou la génération de trente ans. — Paris, Le Rouge et le noir, 1928 (a. i. 26 décembre 1927), 126 p. Coll. « Les Essais » (n° 3 ou 5). Tiré à à 853 exemplaires dont 750 numérotés sur alfa.
Fils des hommes de désirs. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1931 (a. i. 22 avril 1932.), 224 p.

FLAVIA LEOPOLD (E.) Le Ciel dans mon âme. — Paris, Le Rouge et le Noir, annoncé pour 1928, manque à la BnF, semble n’avoir pas paru.

GRAAL (Adam) Message aux traîtres. — Paris, le Rouge et le noir, 1931, 120 p. Coll. « Pamphlets ».

GUY (Noël de) Ariane. — Paris, Le Rouge et le Noir. Coll. « Les Récits », annoncé pour 1928, manque à la BnF, n’a peut-être pas paru.

REne_eJardin.jpgJARDIN (Renée) Appareillage, poèmes. Avec une préface d'Isabelle Sandy. — Paris, le Rouge et le noir, 1928, 206 p.

KINDS (Edmond) Etude sur Marcel Proust. Sensation, souvenir, art : un même rêve... — Paris, Le Rouge et le Noir, 1933, 117 p. Coll. « Les Essais » (n° 25). Des notices donnent 1928 pour ce livre et il pourrait n'avoir paru qu'à l'hiver 1935...
Le Point mort. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1936 (18 septembre), 190 p.

LAURESNE (Henry) La Sonate pathétique, roman. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1928 (a. i. 26 décembre 1929), 317 p. Coll. « Les Récits » (n̊° 1).

LEPROHON (Pierre) Le Cinéma allemand. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1928, 19 p. Coll. « Les Essais » (n° 11).

LUCIEN-GRAUX (docteur) Sous le signe d'Horus. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1931, XI-234 p.

MABILLY (Augustin) Poèmes sans mesures. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1929, 175 p.

MAGY (Henriette) Le Véritable Cyrano de Bergerac. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1927, 109 p. Coll. « Les Essais » (° 2). 100 exemplaires sur papier d’alfa numérotés, 900 exemplaires sur bouffant.

MARIABERE (Jean) Tortusson, roman. — Paris, Le Rouge et le noir, 1936, 207 p. Une mention à la fin du volume indique "Fin de la première partie" et dans la liste "du même auteur sont indiqués à paraître Peine perdue (Suite de Tortusson) et Huis clos (Fin de Tortusson) ainsi que les Poèmes de Tortusson et trois autres titres : La Jeune Aveyronnaise, Coccinelle et Le Futur Savoir-Vivre. Rien ne permet de penser qu'ils ont paru.

MARTIAL (Louise) La Demoiselle, roman. — Paris, Le Rouge et le noir, 1928, 151 p. Coll. « Les Récits » (n° 4).

MAUBLANC (Jean-Daniel) Rétrospectives. Mellin de Saint-Gelais, poète courtisan et gentilhomme charentais. Gérard de Nerval, poète illuminé. Hégésippe Moreau, poète misérable. Henri Murger, poète. Albert Glatigny. Tristan Corbière. Jules Laforgue. P.-J. Toulet, poète. Pierre Louys, gentilhomme de lettres. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1929, 229 p. Coll. « Les Essais » (n° 15).
Les Poètes indépendants, fantaisistes, modernes, tendancieux et surréalistes. Avant-propos et édition par J.-D. Maublanc. — Paris, Le Rouge et Le Noir, 1932, 256 p. Constitue le tome second du « Cahier spécial de la poésie » de la revue Le Rouge et le Noir.

MOLENES (Marie de) Fortunade à Berlin. — Paris, Le Rouge et le noir, 1933, 255 p.

MOREAU (Lt-col. A.) La Guerre de demain. Le combattant. Essai de psychologie. — Paris, Le Rouge et le noir, 1934, 23 p. Coll. « Les Essais » (n° 26).

NICOLAÏ (Jean) Guardate. Épître liminaire de M. Claude Farrère. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1933, 221 p.

ONELLO (Onelli) Sainte-Hélène-du-Lac, roman. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1929, 181 p.

OPPITZ (René-C.) Optimiste clairvoyant, méditation. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1930, 75 p. Coll. « Les Essais » (n° 18).

ORMOY (Marcel) Le Bonheur est dans une île ou le Livre des sagesses, poèmes. — (s. l.), Le Rouge et le Noir, 1929, 135 p.

PAYER (André) Considérations sur la poésie régulière d'aujourdhui. Les poètes classiques, romans, romanisants, romantiques, Parnassiens et éclectiques. —Paris : Le Rouge et le Noir, 1929, 182 p. Constitue le tome premier du « Cahier spécial de poésie » de la revue Le Rouge et le Noir (avril-mai 1929).

POUEY (Fernand) Cardiaques, poèmes. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1929, 95 p.

PRIBENE (Aimé) La Merveilleuse misère de vivre, pensées et maximes. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1929, 82 p. Tiré à 475 exemplaires numérotés.

QUESNOY (Pierre-F.) Littérature et cinéma. — Paris, le Rouge et le Noir, 1928, 32 p. « Les Essais » (n̊° 9).

RALLI (Georges) M. Anodin dans l'au-delà. Préface par le professeur Igrec. Avec 6 grandes compositions en noir du graveur Paul Devaux. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1930, 157 p. 20 ex. sur Hollande, 125 sur pur fil.

REMISECH (Fernand) Glanes typologiques. — Paris, Le Rouge et le Noir, annoncé pour 1928, manque à la BnF, n’a peut-être pas paru.

RENOUX (René) Préludes, poèmes. — (Paris), Le Rouge et le Noir, 1929, 163 p.

REUSS (Paule) Ces dieux les jours ! Préface de la comtesse de Noailles. — Paris, le Rouge et le Noir, 1933, 175 p.

ROUZAUD (Maurice) Monsieur Brousson mis à nu. Augmenté d’une lettre d'Anatole France. — Paris, Le Rouge et le noir, 1931, 168 p. Coll. « Pamphlets » (n° 1).
Sport des idées. Avec un portrait de l'auteur, par Jean Cocteau. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1929, 163 p., portrait. Coll. « Les Essais » (n° 13).

SANTON (Noël) La Poésie de Rachilde. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1928, 120 p., portrait. Coll. « Les Essais » (n° 12). La page de titre porte par erreur le n° 13.

TENANT (Jean) Sous le balcon de Prudent-Modérat. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1930, XIV-317 p. Coll. « Les Essais » (n° 16). Ouvrage composé de chroniques publiées par l'auteur dans Le Mémorial de la Loire (1924-1929) consacrées à Léon Bloy, Tristan Corbière, Jean-Marc Bernard, Cécile Sauvage, la comtesse de Noailles, Charles Maurras, Léon Daudet, René Benjamin, Georges Bernanos, René Martineau, Pierre Varillon, Henri de Montherlant, Francis Carco, Charles Silvestre, Henri Pourrat.

VAILLANT (Jean-Paul) Rimbaud tel qu'il fut, d'après des faits inconnus et avec des lettres inédites. — Paris, le Rouge et le Noir, 1930, 93 p. Coll. « Galerie littéraire ».

VIDAL (Pierre-E.) Testaments, poèmes. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1933, 59 p.

VOYLE (Paul) Transes, poèmes. Préface de J. Baucomont. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1929, 95 p.
Le Chapeau de papier, poèmes. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1936, 95 p. Coll. « Les Poètes » (n° 26).

ZARA (Philippe de) Quatre étages en quatre mois. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1928, 111 p. Coll. « Les Récits » (n° 2).
Le Péché contre l'Esprit, roman. — Paris, Le Rouge et le Noir″, 1931, 307 p. Coll. « Les Récits » (n° 15).

AUTRES REVUES

Chroniques barrésiennes (F. Empaytaz dir.)
N° 1 (décembre 1928) : « Le 23 septembre 1928. Sur la colline inspirée », 132 p.
N° 2 (septembre 1929) : « Sources de Maurice Barrès », 217 p. (bibliographie p. 151-164).

Bulletin Marcel Proust (Louis Emié et Henri Bonnet dir.)
N° 1 (octobre 1930, mais a. i. 22 avril 1932) : « Défense de Marcel Proust ». Collaborateurs : Sylvain Bonmariage, Jacques Chabannes, Louis Emié, Henri Bonnet, Arnaud Dandieu, Maurice Fombeure. Précédé de deux lettres de Marcel Proust à J.-N. Faure-Biguet, 176 p.

COLLECTIONS (rappel)

Collection « Chloé » (1928)
Collection « Les Essais » (1927-)
Collection « Les Poètes »
Collection « Les Récits »
Collection « Pamphlets »

NOTES COMPLEMENTAIRES Le catalogue des éditions Le Rouge et le Noir figurant au dos du volume Tortusson (1936) indique des titres qui, selon le catalogue de la BnF paraissent avoir paru sous d'autres marques. Ainsi de

DAREL (Th.) L'Expérience mystique et le Règne de l'Esprit — Paris, Editions de la Revue Mondiale, 1932.

Par ailleurs, il importe de préciser qu'à partir de 1927, c'est-à-dire à la même époque, Bruxelles comptait un journal politique, bientôt hebdomadaire, homonyme qui publia, lui aussi des volumes. Pour preuve, cet opus :

ZANKIN (Mil) L'Internationale des charognards. Les marchands de canon veulent la guerre. — Bruxelles, Le Rouge et le Noir, 1933.
Un article de Jean-François Fueg, « Le Rouge et le Noir, un hebdomadaire bruxellois non conformiste » (1993), disponible en ligne, permet de ne pas se mélanger les pinceaux.

A une époque plus tardive parut encore des ouvrages de Paul Lévy, sans qu’il soit possible d’établir un lien avec le catalogue antérieur.

LEVY (Paul) Défense française. Tome 1 : De la bataille de France à l'avènement du Cartel (juillet 1918-mai 1924). — Paris, Le Rouge et le Noir, 1960, 272 p. Nous n’avons trouvé aucune mention d’un deuxième ou second tome.
Œuvres complètes. — Paris, Le Rouge et le Noir, 1960-1961. T. 1 : Fleurs d'oppression. La Lie. L'Idole, 312 p. ; T. 2 : Le Chemin de la mosquée. Un Solitaire. L'Emmuré, 1961, 477 p. ; T. 3 : Le Journal d'un exilé. Au temps des grimaces. Ouragans, 1961, 456 p.

Enfin, en 1967, un dernier volume a paru sous la marque. Le lieu d’édition et son rapport à Stendhal empêche de croire ici qu’un lien puisse être établi avec la revue initiale :

ARMAND-VILLOY (Alain) Trois roses au coeur des Alpes, promenades en Dauphiné. Illustrations de Louis James. — Grenoble, Le Rouge et le Noir, 1967, 159 p.

Tout cela, bien entendu, sous réserve d’inventaire. Les précisions, corrections, commentaires et compléments d’informations sont toujours les bienvenus.
Nos remerciements à Christian Laucou pour le scan de son précieux exemplaire du livre de Noël(le) Santon dédicacé à Rachilde et à Bruno Leclercq pour les trois encarts promotionnels issus du Rouge et le Noir.

© Copyright Eric Dussert 2006 - Toute reproduction, même partielle, sans accord préalable est interdite.

Commentaires

1. Le mardi 21 novembre 2006, 07:54 par E. Panorthos

Bonjour. J'aperçois sur la couverture du n° 5 un "Yvan Delteil" -- s'agirait-il du "Joseph Delteil" que vous incluez dans la liste des collaborateurs de Le Rouge et le Noir ?

2. Le mardi 21 novembre 2006, 09:11 par Eric Dussert

Je ne pense pas. Cela ne semble pas être une coquille car l'intervention de ce personnage est bien signé du même nom à l'intérieur du volume. De plus, un nommé Yvan Delteil a publié jusque dans les années 1950 (1956 pour être exact) des essais d'histoire littéraire, ainsi que des poèmes aux Feuillets de Sagesse. La confusion ne me semble guère possible.

3. Le lundi 27 novembre 2006, 16:15 par mediathèque

Bonjour,
nous sommes à la recherche de "balentru" de marcel fromenteau aux éditions le rouge et le noir de 1931.
Pourriez-vous nous renseigner ?
Cordialement
Carole Dubost
Médiathèque
24 rue de la font forêt
86150 Moussac sur Vienne

4. Le vendredi 18 avril 2008, 08:51 par guy

je suis en possession de ce livre.
cordialement
guy BOYER

5. Le mardi 9 septembre 2008, 15:38 par Marc-Etienne Vlaminck

Bonjour, je voudrais recevoir une copie d'un texte de Marguerite Yourcenar 'le Dialogue d'Eleuthérios' paru dans la revue Le rouge et le noir de 1929, Tome 1, avril-mai, p.74. Qui peut m'aider ? Merci d'avance de votre coopération. Copie à envoyer à CIDMY rue des Tanneurs 65 1000 Bruxelles Belgique. Cadeau en retour.

6. Le mardi 6 avril 2010, 12:21 par Editions de l'Ormaie

Bonjour,
Nous préparons une bibliographie d'André de Richaud, dont vous signalez la présence au sommaire de la revue Le Rouge et le Noir.
Pourriez-vous nous dire ce qu' il y a publié ?
Cordialement,
Jacques François

7. Le samedi 19 juin 2010, 11:30 par Christian

Bonjour,
Je tombe, un peu par hasard, sur votre site et découvre qu'on y évoque Henri Lamblin. Oncle de ma mère, il était mon parrain. Je possède un exemplaire de "Voix et visages illusoires" et pourrai, si vous le désirez, vous fournir quelques information biographiques le concernant. N'hésitez pas à prendre contact avec moi.
Je vous souhaite une très bonne journée.

8. Le mardi 24 mai 2011, 13:21 par Grivel

Bonjour, en effectuant quelques recherches, j'ai trouvé sur priceminister le numéro 4 du Rouge et le Noir, daté du 1er janvier 1927...Broché. 68 pages. Vendu par un libraire professionnel ce qui laisse à penser qu'il sait lire les mentions légales. Pourtant vous faites remonter la création à avril 1927... Cordialement.

9. Le samedi 24 décembre 2011, 00:24 par Louis Morin

Je cherche l'article "heritage de Jean Thiery" ecrit dans les annees 70s.

SVP me laisser savoir

10. Le samedi 24 décembre 2016, 15:07 par Christian

Bonjour,
Je tombe sur votre site, avec beaucoup d'intérêt. Vous désirez en apprendre un peu plus sur Henri Lamblin, fondateur de la revue "Le Rouge et le Noir". Il était mon parrain, mais je ne l'ai quasiment pas connu car il est mort lorsque j'avais deux ans. Il était à la fois le neveu et le beau-frère de mon grand-père maternel. J'ai hérité un exemplaire de son recueil "Voix et visages illusoires", que m'a donné sa femme. Peut-être pourrai-je vous communiquer quelques informations à son sujet, même si il s'agit plutôt de la légende familiale que de données précises. Je possède en revanche pas mal de photos de lui. Ses deux petites filles vivent toujours et je pourrais vous faciliter le contact pour que vous les sollicitiez.
Sans doute à bientôt.

Christian du Mottay

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet