Le 1er décembre 2006 prochain aura lieu, au Centre culturel canadien, 5, rue de Constantine, 75007 Paris, le dixième et dernier Colloque des Invalides, dit aussi Colloque des 5 minutes puisque les blablas sont suivis par un assesseur qui tinte lorsque le temps est venu de rendre la parole. C’est pratique, car il est si difficile de se taire lorsqu’on a pour soi un auditoire poli. Surtout, c’est reposant pour ce dernier qui n’entend que l’essentiel et se trouve libre de juger que, parfois, cinq minutes, c’est très long.

Bref. En ces temps de convivialité et d’harmonie, gageons qu’un sujet mêlant aux querelles les invectives ameutera les foules.

De plus, à la lecture de certains noms (ci-dessous), il semble aisé de déterminer où les esprits vraiment gais se trouveront le 1er décembre prochain.
Amusons-nous, il en restera toujours quelque chose. Quoi ? Mais des actes, voyons.
 
9h15 (tout le monde trouve ça un peu tôt)
Vincent Laisney  : Mallarmé invectivé
Pascal Durand : « Non, Ghil, l’on ne peut se passer d’Éden… »
Seth Whidden  : La guerre du vers libre n’aura pas lieu
Jean-Didier Wagneur  : Haine du journalisme
 
Eddie Breuil  :  Dada : des mots doux
Yves Thomas  : Querelles surréalistes
Jean-Paul Morel  : Aragonade, la « Querelle du réalisme »
Éric Dussert : Mon cher ami (et nous n’avons toujours pas trouvé de quel ami il peut bien s’agir…)

10h45 : pause-café (mais oui)

11h15
François Caradec  : Ah ! C’te gueule, c’te gueule, c’te
Yan Hamel  : Sartre en colère
Alain Chevrier  : Deux poètes qui ont dit merde à Staline
Marc Hanrez : Ne tirez pas sur le céliniste !
Daniel Zinszner  : Pique-nique à la râpée

Marie-Hélène Larochelle : Piques et épingles : la collection des insultes de Pouget
Barbara Pascarel  : Fargue contre les alligators de boudoir
Adeline Trombert-Grivel: Léon Daudet, diffamateur outré
Christophe Bourseiller  : L’Éloge appuyé de Guy Debord
Vincent Kaufmann  : Debord, incontournable, incomparable

12h – 14h : pause-déjeuner (pas oublier le carnet de chèque, c’est une sorte de kollok payant)

14h  (reprise des “travaux”, sieste facultative)
Christian Biet  : Ta physionomie et un cul, c’est la même chose
Jacques Dubois  : Quand James Ensor entartait les Stevens
Pauline Hachette  : Les Malédictions de Michaux
Maurice Culot  : L’insulte suprême : Architecte !

Marc Décimo  : Bagarre d’Angers
Hugues Marchal  :  Grand-mère Quéquette ou l’invective désamorcée
Françoise Gaillard  : Quand le mot chien aboie
Dominique Noguez  : Une rentrée 2016 bien agitée

15h30 : pause-café (re)

16h (début de la fin)
Marc Angenot  : Invectives anticléricales fin de siècle
Gabriel Matzneff : Remplissons les églises !
Éric Beaumatin : Materazzidane : foute-balle et faute-boule
Frédéric Beigbeder  : Non, mais ça va pas la tête ?

16h45 : table ronde (avec la participation de Régis Debray).
17h15 : clôture

Organisateurs et Présidents de séance : Jean-Jacques Lefrère et Michel Pierssens
Renseignements: 01 44 43 22 94 ou sophie-isabelle.dufour@international.gc.ca

Illustration : James Gillray, gravure aquarellée (1805). N. Y. P. Library.